Les élections ne se sont pas aussi bien déroulées qu’on veut bien l’admettre, comme en témoigne la mutilation infligée à ce paysan afghan par les talibans.

Malgré tous les efforts déployés par les forces armées de la coalition en Afghanistan, le président sortant karzai/ » target= »_blank » class= »tag_auto »>Hamid Karzaï ne peut se prévaloir d’une victoire éclatante au premier tour des élections. Il obtiendrait 45,89% des suffrages déclarés valides, contre 33,25% pour son grand rival et ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah.

Ce dernier exclut mardi de passer un quelconque accord de partage du pouvoir avec le favori, alors que ne cessent d’augmenter les accusations de fraudes durant le scrutin. Alors que 40% des électeurs se sont déplacés contre 70% lors de la précédente consultation électorale de 2004, les observateurs ont conclu à un bon déroulement des élections.

Pour autant, les témoignages de bourrage des urnes, de pressions dans les bureaux de vote commencent à sortir dans les médias, ainsi que des violences perpétrées à l’égard des électeurs venus faire leur devoir de citoyen. Dès le lendemain du scrutin, des médias ont rapporté que les talibans ont coupé le doigt maculé d’encre à deux femmes.

L’agence de presse Reuters révèle lundi la photo d’un fermier afghan des environs de Kaboul, à qui les talibans ont coupé le nez et les oreilles pendant qu’il s’acheminait vers le bureau de vote. « L’un d’entre eux a approché le couteau de mon nez. Je lui ai demandé d’arrêter, mais cela ne servait à rien », raconte l’homme mutilé sur son lit d’hôpital. « Je regrette vraiment d’avoir pris ma carte et d’avoir voulu voter » !

Les élections ne se sont pas bien déroulées
Malgré les bons avis donnés sur un scrutin
Bien loin de révéler l’esprit d’un sûr destin
Quand ces populations ont bien été roulées.

Les afflictions là-bas ne sont pas consolées
Et le villageois mort sur place est un crétin,
Reste à choisir pour les mener cruel pantin
Et l’illusion de l’ordre au détour des vallées.

Revenez-y plus tard pour goûter du progrès
Sans préjuger de grands périls et des regrets,
Mais ils leur ont coupé le nez et les oreilles.

Le choix de son courage a plus de sens hélas
Que celui du garant avec des mœurs pareilles
Car des desseins sans âme on fait du cervelas.

Leur forfait accompli, les talibans ont abandonné le paysan sur place, et il est resté plusieurs heures en sang et inconscient par terre. Un habitant du village est venu le secourir et l’a transporté pendant trois jours à dos de mulet à Kaboul. Le malheureux avoue qu’il ne sait ni lire, ni écrire, et ne savait même pas quels étaient les candidats.

Plusieurs semaines de soins seront nécessaires pour que l’homme guérisse de ses blessures qui ont exigé une intervention de chirurgie esthétique.

http://www.lepost.fr/article/2009/09/01/1678101_afghanistan-le-nez-et-les-oreilles-coupees-pour-avoir-voulu-aller-voter.html#xtor=AL-282 Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.