1967: quand De Gaulle a ouvert la “boîte de Pandore”

13
2358

« PEUPLE D’ELITE SUR DE LUI-MÊME ET DOMINATEUR » DÉCLARA DE GAULLE LE 27 NOVEMBRE 1967.

Par Francois Heilbronn

 

 

 

 

 

De Gaulle lors d’une conférence de presse il y a tout juste 52 ans, déclara que beaucoup se demandaient si :

« Les Juifs, jusqu’alors dispersés, mais qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur, n’en viennent, une fois rassemblés dans le site de leur ancienne grandeur, à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis dix-neuf siècles : l’an prochain à Jérusalem »

TIM le grand dessinateur de l’Express lui répondit en publiant dans Le Monde le dessin ci-dessous (ce fut le premier dessin publié dans ce journal par Jacques Fauvet).

Et Raymond Aron, toujours visionnaire écrivit ceci dans son très bel essai « De Gaulle, Israël et les Juifs. »

« Définir un “peuple” par deux adjectifs… expliquer l’impérialisme israélien par la nature éternelle, l’instinct dominateur du peuple juif… Aucun homme d’État occidental n’avait parlé des Juifs dans ce style, ne les avait caractérisés comme “peuple” par deux adjectifs… les Juifs de France ou, pour mieux dire, du monde entier, ont immédiatement saisi la portée historique des quelques mots prononcés le 27 novembre 1967.

Le général de Gaulle a, sciemment, volontairement, ouvert une nouvelle période de l’histoire juive et peut-être de l’antisémitisme. Tout redevient possible. Tout recommence. Pas question, certes, de persécution : seulement de “malveillance”. Pas le temps du mépris : le temps du soupçon. »

Résultat de recherche d'images pour "« De Gaulle, Israël et les Juifs. »"

Raymond Aron dont la pensée lumineuse nous manque avait hélas si bien appréhendé ce retour du « temps du soupçon ».

Et 52 ans plus tard, ce temps du soupçon continue. Il est même redevenu celui de « la malveillance » de plus en plus fort, de plus en plus violent de la part de certains de nos compatriotes.

De Gaulle avait hélas, alors, ré-ouvert la boîte de Pandore. Celle que certains Français ré-ouvrent génération après génération.

Aucune description de photo disponible.

13 COMMENTS

  1. En France on peut passer pour un héros sans tirer un coup de feu et se planquer à Londres .

    On a offert à De Gaulle la Place de l’Étoile alors qu’à ce brave Leclerc une statuette à la Porte d’Orléans par où sont passés ses chars pour délivrer Paris .

    Comme Allah Digo est grand .

  2. Je trouve vos commentaires haineux contre le Chef de la France Libre à vomir. J’ajoute que ces commentaires faisaient suite à un passage tronqué d’une conférence de presse que je connais bien.Aussi, je tiens à vous préciser que le Général de Gaulle ne fait que citer un passage de Torah par le fameux “peuple d’élite, sur de lui-même et dominateur”.
    Enfin j’aurais aimé que vous citez la phrase où le General rend un vibrant hommage à la culture juive quand il évoque, entre autre, “l’Immense héritage du Testament. .
    Insinuer que de Gaulle était antisémite, c’est aussi ridicule par tout son parcours de vie qu’une odieuse calomnie.

    • Les epithetes “sur de lui et dominateur” ne sont qu’une toute petite partie de cette conference de presse. J’y vois la citation inconsciente d’un roman populaire qu’il avait du relire dans son age mur, vous y voyez une reference plus digne que j’ignore. Quoiqu’il en soit, ce n’etait pas la l’essentiel, et je suis irrite qu’on y revienne constamment. L’essentiel de la conference etait dans la phrase “La France doit reparaitre au Caire et a Alger”. Il ne s’agissait nullement d’antisemitisme, mais de “realpolitik”. Que les amis d’Israel l’aient ressenti comme une trahison se comprend si l’on se souvient que, quels qu’aient ete les resultats de la Guerre des Six Jours, Israel etait en danger veritable d’annihilation immediatement avant cette guerre, six mois avant la conference de presse du general. En cas de defaite israelienne (rappelons qu’Israel, dont l’aviation etait francaise, fut prive de pieces de rechanges des le debut des hostilites), il y aurait eu un massacre generalise: le but sans cesse proclame des Arabes etait explicitement la destruction d’Israel. Buts de guerre asymetriques … c’est cet encouragement donne a celui des deux adversaires qui desirait la mort de l’autre, et ne manquerait pas d’oeuvrer a nouveau dans ce sens, qui avait choque.

    • Mais il faut assumer ses choix Pompidou, Chirac et autres présidents de la suite font référence à ce pseudo grand homme la preuve en est les amitiés sulfureuses de Chirac/Sadam à qui il était délibérément livré une centrale nucléaire qui aurait produit suffisamment de matériel fissile pour fabriquer la Bombe, il ne faut surtout pas négliger le Quai d’Orsay qui vote aujourd’hui des textes profondément anti Israël et bien sûr l’a propos du même ¨grand homme ¨ qui au moment de la guerre à institué un embargo.
      Quel grand s….d

  3. Deux golan ou DE GAULLE comme son identité l’indique voulait une 2 éme golas c’est à dire un nouvel exil de 1000ans .c’etait un camouflet à sa croyance chrétienne l’existence d’Israel il habitait comme son nom l’indique à colombe et les 2 églises .Les noms ne sont pas là par hasard et il suffit d’interpréter les sons et non l’horthographe .il à contribuer à la politique arabe et au développement d’une qqEuripe anti Israel .

  4. De Gaule n’a jamais été un honnête homme, il a toujours été rongé par sa mégalomanie il aurait bien assumé son poste de dirigeant à la place de Pétain.
    Il a eu le mérite de se tromper sur tout et Colombey finira en deux mosquées

  5. Charlot premier a toujours inspiré les politiciens français de droite ou de “GOCHE”
    Leur lachete et la corruption généralisée ont accélère le déclin de la France ,qui aujourd hui se hisse au même niveau que ses amis et alliés arabes .

  6. Certains ont cru devoir louer la charge de de Gaulle, au moins, pour ses qualites litteraires. Soit: mais je tiens a rappeler que l’expression “sur de lui et dominateur” ne vient pas de lui. Dans “l’Aiguille Creuse”, Maurice Leblanc appliquait ces deux epithetes a … Arsene Lupin. Cela montre au moins que la litterature populaire faisait partie de la vaste culture du general, et pouvait ressortir de facon intempestive lors de n’importe quelle circonstance.

  7. Cette propension qu’on les peuples a rejeter sur les juifs ce qu’ils sont me surprendra toujours
    Quoiqu’il en soit De Gaulle a réhabilité l’antisémitisme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.