Les forces de sécurité algériennes ont tué au moins 22 militants proches du groupe djihadiste Etat islamique lors d’une vaste opération menée à l’est d’Alger, a annoncé mardi le ministère algérien de la Défense.

Des membres d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et de l’Etat islamique sont présents en Algérie, notamment dans les zones montagneuses à l’est de la capitale.

L’agence de presse APS, qui cite un communiqué du ministère de la Défense, précise que l’opération a été menée près de la ville de Bouira, à une centaine de kilomètres au sud-est de la capitale. Les soldats sont à la poursuite d’autres militants.

Selon des sources militaires, l’attaque visait des membres de l’organisation des Soldats du califat, qui a rompu avec Aqmi pour soutenir l’Etat islamique.

Les Soldats du califat sont responsables de l’enlèvement et de la décapitation du Français Hervé Gourdel en septembre dernier. Leur chef, Abdelmalek Gouri, a été abattu en décembre par des soldats des forces spéciales algériennes.

L’opération annoncée mardi est la plus importante du genre menée par l’armée algérienne depuis des années.

Fin avril, l’armée a tué cinq islamistes dans le secteur de Tizi Ouzou, en Kabylie, région connue pour abriter des membres des Soldats du califat.

ALGER (Reuters)  (Lamine Chikhi; Guy Kerivel et Patrick Vignal pour le service français)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.