Le FBI est en possession de 80.000 dossiers détaillant le soutien possible d’une famille saoudienne aux terroristes du 9/11, indique un nouveau rapport. Par ailleurs, un ancien membre de la Commission, 9/11 indique qu’il existe un lien étroit entre les Saoudiens et les attaques terroristes.


Les dossiers du FBI sont liées à une enquête sur une famille saoudienne vivant à Sarasota, en Floride, qui « a soudainement disparu » environ deux semaines avant le 9/11, a rapporté le Daily Beast. L’un des rares documents publiés sur cette affaire souligne que l’enquête « a révélé de nombreuses connexions » entre un membre de cette famille et des «individus associés aux attaques terroristes. »

Notamment, les détails de cette enquête, lancée en Avril 2002 n’ont jamais été remis au Comité 9/11, selon l’ancien sénateur Bob Graham (D-Florida), qui a contribué à cette enquête.

Suite à une plainte déposée par des journalistes qui tentent d’avoir accès aux documents, et seulement après que Graham ait dit qu’il allait prouver l’existence de ces documents, le ministère de la Justice en a dévoilé 35 pages. Ces pages, qui contiennent des censures importantes, ont tout de même révélé de « nombreuses connexions. »

 

Pourtant, le juge en charge de cette affaire pensait qu’il devrait y en exister encore davantage et a ordonné une nouvelle recherche. Le résultat ce sont ces 80.000 fichiers qui proviennent du bureau du FBI de Tampa, en Floride, liés à l’enquête 9/11. Un juge fédéral est en train d’évaluer si elles doivent être rendues publiques.

Pour sa part, le FBI a maintenu que bien qu’une enquête ait été ouverte sur la famille saoudienne, il a finalement été prouvé qu’il n’y avait pas de connexions avec ses membres et les terroristes du 9/11.

Cependant, les avocats et les journalistes enquêtant sur l’affaire ont affirmé au Daily Beast que tel n’est pas le cas. Ils disent qu’une source confidentielle du contre-terrorisme leur a livré des éléments de l’enquête, qui révèle l’existence d’échanges téléphoniques entre les membres de la famille saoudienne avec les pirates de l’air.

preview28pages0.jpg

Ils affirment en outre que des personnes appartenant à la même communauté que la famille saoudienne ont avoué que l’un des pirates de l’air du 11 septembre, Mohamed Atta, s’est effectivement rendu au domicile de cette famille avec un autre pirate de l’air, Ziad Jarrah. Les contacts présumés entre la famille saoudienne et trois des pirates de l’air ont été documentés par le FBI, selon l’ancien sénateur Graham.

La demande du juge, qui exige après étude de cette enquête du FBI, que tous les documents ou mises à jour sur l’affaire soit révélés, intervient alors que l’administration Obama est déjà sous forte pression pour que les autres 28 pages du rapport sur le 9/11, qui traitent des liens entre 9/11 et l’Arabie Saoudite, soient déclassifiées. La Maison Blanche est en train d’analyser les fichiers et devrait prendre une décision courant de Juin.

Mercredi, un ancien membre de la Commission 9/11, le républicain John Lehman, a dit qu’il croit qu’il y a des preuves substantielles que les employés du gouvernement saoudien ont aidé les pirates de l’air a effectuer leurs attaques terroristes.

«Il y a eu une participation énorme des Saoudiens pour soutenir les pirates de l’air, et certains de ces terroristes ont même travaillé dans le gouvernement saoudien, » a-t-il déclaré au Guardian. « Notre travail ne devrait jamais pouvoir être interprété comme cherchant à dédouaner l’Arabie Saoudite. »

Lehman a également contesté une récente déclaration faite par l’ancien président et vice-président de la Commission 9/11, qui a déclaré que selon son enquête, un seul employé du gouvernement saoudien seulement aurait été « impliqué » comme ayant des connexions avec les pirates de l’air. The Guardian a déclaré au contraire qu’ils seraient au moins cinq à être «fortement soupçonnés », selon Lehman.

 » Même s’ils n’ont pas été poursuivis, ils ont tout de même été très certainement impliqués, » a-t-il dit.

Lehman a rejoint Graham dans son combat pour pousser l’administration Obama à publier ces 28 pages supplémentaires.

Dans un article pour le Washington Post, Graham a déclaré qu’il était important de porter ces documents à la connaissance du public, pour que le peuple américain puisse décider par lui-même quoi penser sur de nombreux points. Il faut qu’il puisse juger si d’après lui, les pirates de l’air auraient pu réaliser seuls les attentat du 11 septembre sans connaitre l’anglais, en ayant peu d’éducation, et en n’étant jamais allés aux États-Unis.

The Daily beast – traduction JForum

preview28pagesnew.jpg

Bob Graham CBS News

Bob Graham a lâché une bombe sur les adorateurs des théories du complot de 9/11 dans 60 Minutes, l’émission d’enquête de CBS.

« Que 19 personnes, dont la plupart ne parlent pas anglais, la plupart n’étaient jamais venus aux Etats Unis, la plupart n’ayant même pas suivi d’études supérieures, aient pu mener à bien une opération si complexe sans aucune assistance à l’intérieur des Etats Unis est une chose très improbable », explique Bob Graham.

Son commentaire fait référence au dernier chapitre de l’enquête sur les attentats de 9/11, 28 pages de documents que le Congrès américain a décidé de ne pas inclure dans le rapport d’enquête final.

Ces 28 pages classées top secret n’ont été vues que par une poignée de personnes, dont Bob Graham, qui aujourd’hui réclame à grand bruit que l’administration Obama les publie.

Elles contiendraient des preuves du soutien de l’Arabie Saoudite aux terroristes quand ils se trouvaient sur le sol américain, et impliquent des membres du gouvernement saoudien, voire plus haut du coté de la famille royale.

Bob Graham affirme que les jihadistes de 9/11 ont été sérieusement aidés par le gouvernement saoudien, par des organisations caritatives appartenant à la famille royale Saoud et protégées de toute enquête par l’immunité diplomatique ainsi que par des riches saoudiens basés aux Etats Unis.

https://i1.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/Bob-Graham-60-minutes.jpg        Bob Graham – 60 minutes

60 minutes : quand vous dites « les Saoudiens » sont impiqués, vous voulez dire le gouvernement, des gens riches aux Etats Unis, des ONG ?

Bob Kerrey, membre de la commission d’enquête : « Tout ça. Vous ne pouvez pas financer les terroristes et dire ensuite que vous n’avez rien à voir avec ce qu’ils ont fait.

D’une manière générale, la commission d’enquête de 9/11 n’a pas reçu tous les petits détails de la préparation des attentats. Nous n’avions pas le temps, n’avions pas les ressources. Et nous n’avons absolument pas pu approfondir notre enquête concernant l’Arabie Saoudite. »

Le sénateur Bob Graham a été membre de la Commission du renseignement du Sénat pendant 10 ans, et à ce titre a été président de la commission qui a enquêté sur 9/11 et la guerre en Irak, qu’il a désapprouvée. Il a eu connaissance de ces 28 pages.

l’Arabie Saoudite a financé les attentats du 11 septembre

Bien qu’il est toujours sous serment et qu’il ne peut pas divulguer des informations classées top secret, il a déclaré à Megan Kelly, sur Fox News, que parmi les choses qu’il est autorisé à dire, il peut affirmer que l’Arabie Saoudite a financé les attentats du 11 septembre.

Bob Graham explique qu’il comprend pourquoi sous Bush ces documents compromettant n’ont pas été publiés, car les services de renseignements de l’époque avaient besoin de ressources humaines locales, c’est à dire d’espions et d’informateurs pour recueillir des données cruciales à la sécurité du pays, et parce que les Etats Unis avaient une relation privilégiée qui remontait à trois générations avec les membres de la famille Saoud.

Bob Graham :

Les Saoudiens s’ima-ginent qu’ils n’ont à craindre aucune sanction à entrainer et financer les prochaines générations de terroristes

« je ne comprend pas pourquoi sous l’administration Obama, la Maison Blanche a maintenu sous embargo ces documents, alors que les preuves s’accumulent contre l’Arabie Saoudite, et pas seulement avec ces 28 pages, mais avec d’autres documents qui mettent en cause les Saoudiens pour 9/11.

Pour moi, c’est un manque de respect vis à vis du peuple américain que de ne pas leur donner une totale transparence sur ce que leur gouvernement a fait en leur nom alors que [ces documents] ne représentent plus de risque pour la sécurité nationale.

Et en fait, je pense que [ne pas publier ces documents] augmente notre vulnérabilité, car cela permet aux Saoudiens de continuer à s’imaginer qu’ils n’ont à craindre aucune sanction à entrainer et financer les prochaines générations de terroristes dans les mosquées et écoles coraniques financées par l’Arabie Saoudite. »

Lors de la publication de leur rapport final, les membres du Sénat ont rédigé avec un talent digne des meilleurs avocats une phrase à double sens dont l’Arabie Saoudite s’est servie pour se déclarer blanchie par la commission d’enquête américaine.

https://i1.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/Commission-denque%CC%82te-911.jpg

En français :

« Nous n’avons trouvé aucune preuve que le gouvernement saoudien en tant qu’institution, ou des hauts fonctionnaires saoudiens ont individuellement financé l’organisation »

  • le gouvernement saoudien « en tant qu’institution » : ce peut être des membres du gouvernement saoudien, mais en dehors de l’institution.
  • « des hauts fonctionnaires saoudiens ont individuellement financé » : ce peut être des fonctionnaires de rang inférieur. Ce peut être des hauts fonctionnaires qui n’ont pas financé individuellement mais collectivement.

https://i2.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/60-minutes-28-pages.jpg

Les membres de la commission sont piégés par les extrêmes précautions et tournures alembiquées de leur propos, et ils affirment que cette phrase ne blanchit absolument pas le gouvernement saoudien, bien au contraire.

Vous l’avez depuis longtemps compris, je l’ai dit et répété, j’ai du mépris pour les abrutis et les obsédés qui voient des complots partout. Je ne suis pas en train de dire qu’il n’existe pas de complot, ce serait stupide, mais qu’il existe un certain état d’esprit qui m’exaspère, celui des complotistes, car le plus souvent, leur paranoïa cache des pensées bien peu avouables et qu’ils n’avouent pas.

Ceux qui nourrissent les thèses les plus extravagantes sur la réalité, les causes, les auteurs des attentats du 11 septembre doivent retenir leur souffle.

Si le contenu de ces 28 pages ne colle pas avec leur « réalité » à eux, comptez sur eux pour vous démontrer que ce sont des faux documents destinés à enfouir encore plus profond la vérité.

Comme l’explique souvent Pierre-André Taguieff, ces demeurés vous expliqueront que si ces pages sont maintenant rendues publiques, c’est précisément la preuve que le complot existe ! Car après tout, si ces pages sont un jour publiées, n’est-ce pas la preuve éclatante que cela cache quelque chose d’autre ?! Ca n’a pas de fin !

Le mot de la fin, je le laisse à John Lehman, également membre de la commission d’enquête sur 9/11 et secrétaire de la Marine américaine :

« Ces 28 pages ne seront pas la preuve irréfutable qui va créer une immense vague de fureur. Mais elles permettront au peuple américain de comprendre pourquoi ces gens se répandent partout dans le monde et vont vers le jihad. »

CBS NEWS – Adaptation Dreuz

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
JeanD

Tout le monde le sait que l’Arabie Saoudite est fortement impliqué dans le 11 Septembre 2001…
et qu’ils soutiennent les Frères Musulmans, Daesh, et Isis…

Les donneurs d’ordre sont obligatoirement ceux d’où viennent les fonds !!!

Et on sait très bien « tracer » ses fonds si-besoin, car il suffit alors de « tracer » l’origine
des armes, et à qui elles ont été vendues, puis transférées !!!

C’est pareil avec la Turquie…les produits chimiques d’un des derniers « gros » attentat en Irak,
venaient de Turquie !!!

Et bizarrement, le pétrole de Daesh allait en Turquie…

La somme de « corrélations » deviennent de fait des preuves,
car à un certain niveau d’implication, il n’y a plus de « hasard » !!!

Personne ne veut « réellement » définir l’Islam,
car autrement, il faudrait en tirer les conséquences…
et prendre les mesure nécessaires, contre l’intolérance, la violence, l’intimidation,
et le non respects des droits de l’homme !!!

La Vérité sur l’Islam dont le Coran serait aussi sa FIN,
vis à vis du reste du monde, et des hommes non-musulmans !

Depuis quand l’Islam est devenu une religion tolérante ?!