Les informations du Mossad concernant une attaque iranienne imminente ont conduit les Etats-Unis à envoyer des navires et des troupes

Le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton, déploie l’USS Abraham Lincoln à proximité de l’Iran après un « nombre d’indications et d’avertissements inquiétants et critiques »; le commandement central américain a demandé à la Maison Blanche d’annoncer publiquement les mesures militaires prises pour renforcer l’importance des ordres donnés et envoyer un message à Téhéran

 

Les États-Unis ont déployé l’USS Abraham Lincoln au Moyen-Orient. © SAMANTHA SIN / AFP

Les services de renseignements israéliens du Mossad auraient informé les États-Unis, de manière « unique et fiable », d’une attaque imminente des Iraniens contre les intérêts américains dans le Golfe, en Syrie ou en Irak, poussant Washington à déployer un groupe de frappe de porte-avions dans la région dimanche soir, dans le cadre d’une forte escalade de la campagne de pression du président américain Donald Trump.

John Bolton, conseiller en sécurité nationale de Trump, qui avait plaidé en faveur d’une attaque contre l’Iran avant son entrée en fonction, a annoncé dimanche soir que le groupe de frappe du porte-avions l’USS Abraham Lincoln se dirigerait vers des eaux non précisées dans les environs de l’Iran. « Il y a assez d’informations suggérant que la question cette fois -ci est grave » ont déclaré des responsables du gouvernement à CNN

Le déploiement vise à envoyer « un message clair et sans équivoque au régime iranien selon lequel toute attaque contre les intérêts des États-Unis ou ceux de nos alliés sera combattue par une force implacable », a déclaré Bolton.

« Les États-Unis ne cherchent pas la guerre avec le régime iranien, mais nous sommes tout à fait prêts à réagir à toute attaque, que ce soit par procuration, par le Corps des gardiens de la révolution islamique ou par les forces iraniennes ordinaires. »

WASHINGTON, DC – Le président des États-Unis, Donald Trump, à gauche, rencontre le président sud-coréen, Moon Jae-In, au bureau ovale de la Maison Blanche à Washington, sous la surveillance du conseiller à la sécurité nationale, John Bolton. 22 mai 2018. (Chip Somodevilla/Getty Images) 

Selon la chaîne israélienne Channel 13, des responsables israéliens ont transmis des informations recueillies en grande partie par le Mossad sur un plan iranien visant à attaquer une cible américaine ou alliée des États-Unis, informations qui n’ont pas été fournies à la chaîne.

La menace a été initialement soulevée il y a deux semaines à la Maison Blanche, ont déclaré des responsables à Channel 13, lorsqu’une délégation israélienne conduite par le président du Conseil de sécurité nationale, Meir Ben-Shabbat, a rencontré ses homologues américains.

« Nous ne savons toujours pas ce que les Iraniens tentent de faire et comment ils envisagent de le faire, mais il est clair pour nous que la fièvre iranienne est à la hausse à la suite de la campagne de pression croissante des États-Unis à leur encontre, et ils envisagent de se venger contre des intérêts américains dans le Golfe », a déclaré un responsable cité par l’agence.

L’USS Abraham Lincoln a déjà été déployé dans le Golfe, notamment lors de l’invasion de l’Irak en 2003, et a été le théâtre du discours de victoire notoire prononcé par le président de l’époque, George W. Bush, devant une banderole portant l’inscription «Mission accomplie».

Le Pentagone avait déjà annoncé en fanfare le mois dernier que l’USS Abraham Lincoln et le reste de son groupe de frappe avaient pris la tête d’un « déploiement régulier » à partir de sa base de Norfolk, en Virginie.

Mais Bolton a conféré une nouvelle urgence au déploiement en déclarant que c’était en réponse à « un certain nombre d’indications et d’avertissements inquiétants et d’escalade » par l’Iran.

2 nouveaux petits sous-marins Iraniens: (type « Ghader » spécial pour le Golfe Persique)

Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré aux journalistes qu’il ne pouvait pas expliquer ni détaillé ces indications, mais qu’elles étaient distinctes de la violente flambée entre Israël et le Hamas, le groupe terroriste islamiste soutenu par l’Iran qui dirige la bande de Gaza.

Mark Dubowitz, directeur général de la Fondation pour la défense des démocraties, qui préconise une ligne dure sur l’Iran, a déclaré avoir entendu parler d’un «pic» dans la transmission de renseignements, au cours des derniers jours concernant des attaques planifiées.

Il pense que l’Iran avait donné le feu vert aux missiles de Gaza lancés par le Hamas et le mouvement allié Jihad islamique.

Une photo prise le 5 mai 2019 à partir de la frontière Israël-Gaza montre un barrage de roquettes tirées depuis l’enclave palestinienne dirigée par le Hamas. (Amir Cohen – Reuters)

Les frappes visaient à « accrocher » les forces israéliennes et à créer une crise pour détourner l’attention des plans réels des IRGC contre les États-Unis et Israël« , a-t-il déclaré, évoquant l’élite des gardiens de la révolution.

D’autres observateurs étaient beaucoup plus sceptiques, estimant que Bolton avait profité d’un déploiement de routine pour faire pression sur l’Iran.

Cette déclaration a été faite presque un an après que Trump a retiré les États-Unis d’un accord multinational aux termes duquel Téhéran aurait radicalement réduit ses activités nucléaires.

« Je pense que c’est fabriqué par Bolton pour tenter de justifier la politique très dure de l’administration vis-à-vis de l’Iran, malgré le fait que l’Iran se soit conformé à l’accord nucléaire », a déclaré Barbara Slavin, directrice de l’initiative « L’avenir de l’Iran », un groupe de réflexion au sein du Conseil de l’Atlantique.

« Compte tenu du palmarès de Bolton », a t-elle déclaré, en évitant de rappeler ses titres en matière de collaboration étroite avec le régime génocidaire d’Iran, « je ne le laisserais pas passer le fait qu’il essaie de créer une crise ici. »

Les inspecteurs de l’ONU ont déclaré que l’Iran s’était conformé à l’accord sur le nucléaire, qui est toujours soutenu par les puissances européennes ainsi que par les rivaux démocrates de Trump qui cherchent à le renverser l’année prochaine.

Mais les Iraniens ont exprimé leur frustration de ne pas avoir tiré partie d’un avantage économique promis, Trump appliquant au lieu de cela, des sanctions radicales à l’encontre du pays.

Au cours des dernières semaines, l’administration Trump a frappé encore plus fort, interdisant à tous les pays d’acheter le pétrole de l’Iran, son principal produit d’exportation, et déclarant que les Gardiens de la révolution étaient un groupe terroriste – la première désignation de ce genre à l’encontre d’une unité d’un gouvernement étranger.

Le président iranien Hassan Rouhani pourrait annoncer des « mesures de rétorsion » mercredi à l’occasion de l’anniversaire du retrait des Etats-Unis, a annoncé lundi l’agence de presse semi-officielle ISNA.

JForum avec agences dont IsraelDefense.co.il

14 Commentaires

  1. TRUMP entrera dans l’Histoire comme l’un des meilleurs Présidents que la Planéte n’est connue .

    Il a une mission biblique qu’il est en train d’accomplir .

    Nous lui serons reconnaissants à jamais .

  2. La situation n’a jamais été aussi favorable à Israël .

    Le moment est idéal pour mettre l’ran hors d’état de nuire .

    Pour une fois les russes et les américains sont OK .

    Quant à la minable Europe elle ne changera jamais , la collaboration est dans ses gênes : voilà comment ils fêtent le 8 Mai . Une gifle aux millions de morts .

    • Totalement d’accord avec vous, de telles occasions ne se sont jamais présentées et ne sont pas prétes de se représenter, il faut savoir saisir l’opportunité de sécuriser durablement cette région et mettre ainsi Israel à l’abri de sa destruction programmée par l’Iran. Les européens ne sont que des spectateurs qui ne feront rien contre cela, à part gesticuler comme le font toujours ces bobos de gauche

  3. Le danger rode autour, des terroristes , satanyahou a mis en danger tout un peuple qui vivait tranquillement avec les palestiniens, voilà le résultat du grand terroriste satanyahou, ce n’est pas les USA qui arrêteront la tuerie.

    • Momo et non Guigui,le satan c’est chez vous uniquement vous avez été créé pour que nous fassions la différence avec nous c’ est à dire le bien-être le bon.
      Posez-vous les questions basiques combien chez vous d’inventions pour l’humanité? Houalou que des incapables inscrits à pôle emploi et allocations pour des portés dignes des cochonnes voilà votre engeance

    • Au porteur de babouches qui se fait appeler « Guigui » : le grand Natanyahou qui vient de remporter triomphalement les dernières élections est là pour un moment et pour vous bourrer le ku à chaque fois que ce sera nécessaire.

  4. L’Iran est dirigé par une mafia maléfique qui emprisonne, torture, exécute par milliers des innocents. Des milliers de chrétiens emprisonnés dans des conditions difficilement supportables, sans soins, battus, particulièrement ceux ayant quitté l’islam. Des centaines de pendaisons et d’exécutions par an. Les femmes violées avant d’être exécutées (pour qu’elles aillent en enfer, selon la doctrine islamique satanique). Des attentats partout dans le monde. Un peuple opprimé qui manifeste avec courage à un prix élevé. Etc. Ce n’est pas encore assez ? Et la complicité criminelle d’un Occident ne cherchant que ses intérêts économiques – sauf Trum ! « A Time to Betray », récit d’un exilé ex-gardien de la Révolution islamique écœuré par ce qu’il a vu. Récit poignat de terribles témoignages.

  5. JE CROIS QUE LES IRANIENS ONT SENTI LE VENT DU BOULET,A MON AVIS ILS DEVRAIENT FAIRE TRES ATTENTION CAR LE BRUIT DES CANONS SE RAPPROCHE TRES VITE.

  6. Il est très facile de dénigrer ceux qui s’opposent à ce régime génocidaire qu’est l’Iran d’aujourd’hui, avec diverses complicités européennes en tête.
    À un moment il y aura un retour de bâton et les faux naïfs devront payer leur coupable soumission.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.