« Task Force 59 » contre l’Iran.

A peine remis de leur succès afghan, les Etats-Unis repartent vers une nouvelle aventure. Et cette fois objectif Téhéran.

Task Force 59

La 5ème flotte américaine va lancer la « Task Force 59 » regroupant plusieurs capacités différentes de drones (aériens, sous-marins ) qui se consacrera exclusivement à l’Iran. Les représentants de la Navy ont refusé d’indiquer quels systèmes de drones seront concernés, mais selon la presse, participeront ceux qui avaient pris part à un exercice de drones dans le Pacifique en avril dernier. D’autres informations mentionnent le drone armé MQ-1 Predator, et le Global Hawk BAMS-D de surveillance maritime stratégique.

Exercice dans le Pacifique

Mené en avril dernier, l’exercice « Unmanned Integrated Battle Problem 21 » (UxS IBP 21) consistait à détruire un « assaillant ». 29 systèmes différents de drones auraient pris part à l’exercice, selon le contre-amiral Gaucher, dont les drones de surface autonomes Sea Hunter et Sea Hawk, le drone aérien MQ-9B Sea Guardian, ainsi qu’un LRUSV (Long Range Unmanned Surface Vessel) développé par le constructeur américain Metal Shark. Les UAV étaient accompagnés d’hélicoptères MH-60R Sea Hawk, et des USS « Stockdale », « Michael Monsoor », et  » John Finn ».

Face à la la 5ème Flotte

La décision de création de la « Task Force 59 » fait probablement suite à l’attaque, en juillet dernier, d’un navire battant pavillon libérien, le « Mercer Street », au large des côtes du Sultanat d’Oman. L’attaque avait été menée par un drone, iranien selon les Etats-Unis. L’Iran dispose de drones kamikazes , comme les Ababil, ou ISTAR , comme le Saegheh-2.

JForum – Air & Cosmos

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.