A poster informs about pool rules in a public swimming pool in Munich, southern Germany, on January 12, 2016. The city of Bornheim near Bonn, western Germany, has decided to ban male asylum seekers from its public pool since women have complained about harassment by migrants. / AFP / dpa / Sven Hoppe / Germany OUT

La piscine de Bornheim, en Allemagne, a fait les manchettes dans le monde entier la semaine dernière quand elle a interdit les migrants de sexe masculin, suite à des plaintes d’attentats à la pudeur et de harcèlement sexuel.

Or, quelques jours plus tard, les dirigeants de l’établissement ont cédé sous la pression ont levé l’interdiction. Cette décision de réadmettre les migrants d’un camp voisin à la piscine, a été prise malgré l’agression sexuelle commise sur des enfants, 24 heures seulement avant l’annonce de la levée de l’interdiction.


Alors que l’autorité locale qui gère la piscine étaient supposée attendre l’annonce officielle de la réouverture, pour autoriser à nouveau l’établissement aux migrants, ils ont pris les devant et ont déclaré la piscine à nouveau autorisée séance tenante.

Un porte-parole de la piscine a déclaré j' »espère qu’il y aura pas plus de cas de harcèlement sexuel », rapporte le journal local, le Rheinische Post.


Les plaintes dénonçant le harcèlement sexuel à travers le pays, sont légion. C’est pourquoi la 
société qui gère la piscine avait initialement déclaré son intention de maintenir l’interdiction en place jusqu’à ce que les migrants nouvellement arrivés dans la région avaient « reçu le message » sur l’abus sexuel, et aient appris leur leçon, mais ils ont cédé sous le feu des critiques et une forte pression pour faire lever l’interdiction.

Le directeur du Conseil de Rhénanie aux réfugiés du Nord-Westphalie avait critiqué l’interdiction, la qualifiant de discriminatoire. D’autres, y compris la Société allemande des Bains avaient souligné que l’interdiction était juridiquement contestable et pourrait entraîner des poursuites contre la piscine de la part des migrants.

L’interdiction avait été initialement déclenchée suite à des plaintes de la part des baigneurs disant que les migrants faisaient des remarques et des gestes obscènes envers les femmes, les poussant à abandonner l’établissement public lorsque les migrants venaient l’utiliser.


Comme une alternative à l’interdiction, de nouveaux panneaux de réglementation ont affichées dans la piscine avec des dessins expliquant que les attouchements et remarques inappropriées sont interdites, rapporte Focus.

Swimming-Pool-640x480
La mesure vise à « faire comprendre aux hommes que le droit des femmes en Allemagne est inviolable», a-t-il ajouté. On peut lire sur les panneaux que les attouchements sont interdits et qu’un femme doit être respectée quelque soit le type de maillot qu’elle porte.
Les fonctionnaires sont allés personnellement dans trois refuges de demandeurs d’asile qui se trouvent près des piscines et leur apprendre à se comporter dans les piscines afin d’éviter de nouvelles interdictions, a déclaré le porte-parole.

Pourtant, il y a eu des plaintes sur des problèmes encore pires.
La police a arrêté un homme  afghan de 19 ans samedi après-midi après avoir reçu des plaintes de quatre enfants. Les filles, toutes âgées entre 11 et 13 ans nageaient dans la piscine municipale de Dresde quand elles ont été « touchée de façon immorale » par l’homme, rapporte MOPO24. Deux autres migrants ont été également soupçonnés. Etrangement l’homme arrêté qui a été reconnu, a depuis été libéré de sa garde à vue.


Approché par les médias locaux,  le directeur du comité des sports de la ville de Dresde a déclaré qu’interdire la piscine aux migrants suite à cette plainte d’attentat à la pudeur commis sur des  enfants était hors de question. Il a dit: «Il ne convient pas de suspecter tout le monde ».


Ce ne sont pas les seuls cas d’attaques de jeune femmes par des migrants signalés ces jours passés. Breitbart Londres a rapporté la semaine dernière que deux sœurs ont été molestés dans une piscine à Munich. Âgés de 14 et 17 ans, les filles ont subi des attouchements « prétendument sous leurs maillots de bain », « et ont peut-être violées » par une bande de « réfugiés » alors qu’elles s’amusaient sur un toboggan de la piscine locale.


Tout comme à Dresde, les migrants syriens et afghans responsables ont été arrêtés, mais relâchés immédiatement.

La méfiance du public envers les demandeurs d’asile a augmenté en Allemagne suite aux agressions sexuelles commises contre les femmes lors  des festivités du Nouvel An à Cologne.
Un sondage d’opinion pour la télévision publique ARD a révélé que 48% des répondants ont dit qu’ils avaient peur de réfugiés, tandis que 50% ont dit que n on.
Un sondage distinct pour ZDF a également montré que sept personnes sur 10 craignent qu’un afflux record de demandeurs d’asile conduise à plus de criminalité, comparativement à 62% en Octobre.
L’Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d’asile en 2015, principalement originaires de  Syrie, d’Afghanistan etdl’Irak.

 Cours anti viol en Norvège

« Elle m’a embrassé – c’est une invitation à avoir des relations sexuelles.» La réponse du demandeur d’asile flotte dans l’air. Le sourire de l’instructeur vacille, et une explication est nécessaire.

En Norvège, les migrants prennent des cours pour prévenir la violence contre les femmes, en particulier le viol,  leur apprendre à interpréter les règles dans un pays qui peut leur sembler extrêmement libéral.

Les cours ont été introduits il y a plusieurs années, mais sont devenus particulièrement d’actualité après l’agression sexuelle de masse   la Saint-Sylvestre dans la ville allemande de Cologne, par une foule d’Arabes   d’Afrique du Nord.

« L’idée derrière ce cours est de parler de situations à risque qui peuvent engendrer des viols et des agressions sexuelles, »  dit Linda Hagen chef de file du groupe  à l’occasion du coup d’envoi de la classe en norvégien, avec un interprète  qui traduire vers l’arabe.

« Nous avons besoin de votre aide pour désamorcer  ces situations afin que nous puissions vivre ensemble. »

Quelle est la différence entre l’amour et le sexe? Qu’est-ce que ces photos de femmes projetées sur un écran inspirent, l’une avec les épaules nues et l’autre voilée?

L’usage de la violence peut-elle  être légitime? Comment savez-vous si une femme est consentante pour une relation sexuelle?

Les participants réfléchissent aux divers scénarios où les différences culturelles peuvent causer des malentendus.

Les cours, organisés par Hero, une société privée qui gère 40 % des centres d’accueil de la Norvège, sont illustrés par des vidéos également projetées  aux élèves des écoles secondaires.

Dans le clip, pendant une soirée deux adolescents s’embrassent. Le garçon tire la jeune fille, visiblement ivre, à l’étage dans une chambre et verrouille la porte derrière eux.

FGDBVBV

Il devient de plus en plus physique avec elle, malgré les signes de résistance qu’elle affiche. « No Means No», conclut la vidéo. Non veut dire Non

Hero a lancé son cours après une série de viols commis par des étrangers dans la ville sud-ouest de Stavanger entre 2009 et 2011.

«Nous invitons les habitants, hommes et femmes, à avoir un dialogue sur les normes culturelles et à prendre la responsabilité de signaler les incidents », dit le directeur de Hero Tor Brekke.

« c’est pas une formule magique, mais  la plupart du temps il s’agit de créer un espace de dialogue. »

Les incidents Cologne sont dans tous les esprits : 766 plaintes ont été déposées, dont 497 pour agression sexuelle par des Arabes d’Afrique du Nord.

Reuters

2 Commentaires

  1. Le viol ou les attouchements de femmes ou d’enfants sont-ils permis dans les pays d’origine de ces mêmes migrants?
    Les punitions y sont au contraire très sévères et souvent mutilantes. Mais les migrants profitent du laxisme des pays accueillants et réduiront leurs hôtes a l’état de Dhimmis

  2. Mais que font les hommes et les pères de ces jeunes femmes et jeunes filles ? Ils attendent quoi pour leur péter la gueule ? Il n’y a que comme ça qu’ils se calmerons, quand ils se prendront des dérouillées. Si c’était à ma femme ou ma fille que ça arriverait, j’irais moi aussi à la piscine et avec mon maillot de bain j’amènerais une batte de base-ball aquatique, pour l’entrainement…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.