Objectif de Daesh : empoisonner les centres commerciaux©

4
678

Des experts israéliens pointent du doigt une nouvelle tendance de Daesh 

 

Les terroristes opérationnels de Daesh s’aventurent un peu plus vers un mode de châtiment cruel et inhabituel. 

Si vous pensiez que l’Etat Islamique a déjà atteint le summum dans les façons les plus horribles, mais les plus créatives, pour estropier les gens, vous aviez tort.

Daesh fait à présent campagne et livre ses nouvelles instructions à ses partisans “loups solitaires”, pour qu’ils commettent des attentats avec des substances empoisonnées, dans des centres commerciaux bondés, selon le Directeur-adjoint de l’Institut International du Contre-Terrorisme, Eitan Azani, qui l’a expliqué lors d’une conférence de presse, mercredi.

Azani a fait ces commentaires aux côtés du Directeur de l’ICT, Boaz Ganor, avant la conférence de l’Institut à l’IDC Herzliya, sur le terrorisme, la semaine prochaine.

Le directeur-adjoint décrit cette nouvelle tactique comme faisant partie d’une tendance plus générale par laquelle Daesh accentue sa pression sur ses partisans adeptes des réseaux sociaux “afin qu’ils commettent le djihad sur les terres ennemies, ce qui est, désormais, le mouvement contraire” de la période où Daesh “faisait appel à des recrues pour venir le rejoindre en Syrie et en Irak sur les terres du “Califat”.

Ce changement représente une forme de reconnaissance de la part de Daesh, qu’il est proche de la défaite en termes de détention et de conquête de territoires et que sa meilleure chance de maintenir son influence réside maintenant dans les dégâts réels provoqués par des attaques inspirées de Daesh commises par des djihadistes à l’étranger.

Ganor a expliqué que les attaques s’inspirant de Daesh sont des situations où “le terroriste proclame qu’il est avec Daesh” et que, de son côté, “Daesh revendique cet attentat et en tire bénéfice”,mais ce sont, dans les deux cas, bien souvent, des revendications autoproclamées, mais fausses [ou qui ne deviennent vraies que par déclaration ultérieure].

En réalité, dans ces attaques inspirées par Daesh, l’organisation ne fournit pas d’ordres directs, d’orientations ou de planification aux terroristes et elle ne sait même rien de l’attaque jusqu’à ce qu’elle survienne, explique Ganor.

Cependant, autant Daesh que l’attaquant veulent capitaliser en se connectant l’un à l’autre.

Ganor explique qu’une partie de la victoire sur le terrorisme peut être obtenue en s’identifiant à la façon dont les terroristes pensent, permettant d’anticiper et de les prendre de vitesse.

Il montre des photographies de terroristes dans une vaste variété de situations, mais où le seul facteur unificateur qu’on trouve, c’est “qu’ils sont tous souriants”, parce qu’ils pensent que ce qu’ils font est bénéfique et honorable”.

Le simple fait que les “loups solitaires” s’inspirant de Daesh évaluent leurs pertes et bénéfices de façon différente que la plupart des gens ne signifie pas que leur façon de pensée ne peut pas être diagnostiquée et, peut-on espérer, utilisée afin de “déradicaliser” les agresseurs-terroristes potentiels.

Selon Azani, les pays occidentaux ne se sont pas avérés suffisamment perspicaces dans leur lutte contre la radicalisation au stade précédant le moment où les recrues potentielles deviennent des djihadistes purs et durs.

“La radicalisation des terroristes en Espagne, qui étaient reliés aux récents attentats de Barcelone et Cambrils a pris une très longue période, mais personne n’a réussi à s’apercevoir qu’ils étaient en train de se radicaliser vraiment et pour le pire”.

Par YONAH JEREMY BOB

 

7 septembre 2017 01:04

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

4 COMMENTS

  1. Aux attentats du 11/9 visant un symbole fort de loccident au nom de l’islam, il n’y a pas eu de réponse adéquate.
    A tout les attentats contre Israël au nom de cette Islam qui ne tolère rien, il n’y a toujours auune réponse adéquate.
    A tout les attentats en Europe au nom de cette islam conquérant il n y a aucune réponse adéquate.

    Il est grand temps que cette religion soit mise en face de ses responsabilités en lui rendant ce quelle mérite: la destruction de ses symboles et raison d’être.

    Sans cela, les adeptes de la barbarie de cette religion n’auront, comme on le constate, cesse de vouloir d’avantage de violence avec la complicité silencieuse des prétenfus modérés. (je reste poli our la suite….)

    • Ce n’est pas au nom de l’islam mais au nom du mal qui lui n’a aucune couleur, ou religion, au nom d’un mal présent dans le coeur d’hommes ignorants, symbole de leur faiblesse.
      Ce n’est pas en détruisant une religion que l’on viendrons à éradiquer un courant de pensée qui n’a rien à voir avec l’islam, le terrorisme islamiste saura faiblir quand vous saurez discerné musulman et terroriste, humain et abomination.

      • Non Monsieur, une religion comme une idéologie poltique peut avoir ses dictateurs et ses moutons. HITLER a ete elu par le peuple allemand. Pas a 100% mais il aura fallut tôt ou tard (bien trop tard pour nous) bombarder l’allemagne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.