La Liste arabe unifiée rejette les excuses; pour la Maison Blanche cela ne change rien

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a présenté ses excuses lundi soir auprès des Arabes israéliens après ses commentaires controversés le jour des élections pour la Knesset le 17 mars dernier.

“Je sais que les paroles que j’ai prononcées il y a quelques jours ont blessé une partie des citoyens d’Israël. Ce n’était absolument pas mon intention. J’en suis désolé”, a déclaré le Premier ministre lors d’une rencontre avec les représentants des minorités (terme utilisé pour les populations non juives d’Israël, ndlr).

“Mes actes en tant que Premier ministre , y-compris les investissements considérables dans le secteur des minorités, prouvent le contraire. De la même manière je pense qu’aucun élément étranger ne doit intervenir dans notre processus démocratique”, a poursuivi Netanyahou qui ajoute: “je me considère comme le Premier ministre de tout un chacun, de tous les citoyens d’Israël, sans aucune distinction de religion, de race et de sexe”. Pour moi, tous les citoyens d’Israël sont solidaires de la construction de l’Etat d’Israël, de son succès et de sa sécurité en faveur de tous les citoyens d’Israël.

Le jour du scrutin Benyamin Netanyahou avait averti dans un clip vidéo que la droite était “en danger” et que “les électeurs arabes arrivent en masse aux bureaux de vote”, avec des groupes de gauche “qui les amènent en bus.”

Le Premier ministre avait mis en garde sur Facebook contre un vote massif de l’électorat arabe israélien, à quelques heures de la fermeture des bureaux de vote, afin d’encourager les électeurs à se rendre aux urnes en faveur de son parti, le Likoud.

 

La Liste arabe rejette les excuses de Netanyahou

La Liste arabe unifiée d’Ayman Odeh, qui a recueilli 13 mandats aux élections, n’a pas tardé à réagir aux propos de Benyamin Netanyahou et rejeté ses excuses.

“Malheureusement, le racisme de Netanyahou et de son gouvernement n’a pas débuté ni ne s’est achevé avec ces propos incitant à la haine. Les législations racistes et la politique discriminatoire font partie du programme de Netanyahou à la prochaine Knesset (Parlement israélien), c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas d’autre choix que de rejeter ses excuses et de poursuivre notre lutte en faveur de l’égalité pour la population arabe”, a indiqué la Liste arabe unifiée qui a par ailleurs appelé Netanyahou à “rendre le mandat qu’il a obtenu sur la base de la haine et de la peur”.

Cela ne change rien pour Washington

Le porte-parole de la Maison Blanche a déclaré lundi soir qu'”en dépit du fait qu’il est revenu apparemment sur ses déclarations selon lesquelles il n’y aurait pas de création d’Etat palestinien pendant son mandat et en dépit de ses excuses auprès des Arabes israéliens, les Etats-Unis poursuivent le réexamen de leur politique concernant leurs relations avec Israël dans le conflit avec les Palestiniens”.
“L’engagement des Etats-Unis en faveur de la sécurité d’Israël et de la coopération dans les domaines militaires et des Renseignements est inébranlable”, a déclaré Josh Earnest.
“Mais en termes de diplomatie, nous continuerons à préserver les canaux de communication ouverts et à écouter nos amis israéliens lorsqu’ils formeront leur coalition”, a conclu le porte-parole de Barack Obama.

De son côté, le chef de cabinet de la Maison Blanche Denis McDonough a déclaré lundi soir devant l’assemblée de J-STREET que “l’occupation israélienne doit cesser”.

“L’accord doit se baser sur les frontières de 1967, lorsqu’a débuté l’occupation, avec l’accent sur un échange de territoires.Les Palestiniens ont le droit de vivre dans leur Etat souverain et Israël ne peut pas éternellement contrôler un autre peuple”, a ajouté le haut responsable de l’administration Obama.

McDonough, qui prononçait un discours devant les membres de J-STREET, le lobby libéral en faveur d’Israël, a ajouté que “les remarques du Premier ministre à la veille des élections, selon lesquelles un Etat palestinien ne verra pas le jour durant son mandat sont “troublantes”. “On ne peut pas faire comme si ces paroles n’avaient pas été prononcées”, a-t-il souligné.

 

I24

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.