ALSHIKH HAKADOSH: de Erdine à Safed

Caroline Elishéva REBOUH le 21.01.2020

 

Moshé Alshikh naquit au début du XVIème siècle, en 1506 à Edirne, en Turquie, et décéda en 1600 à l’âge de 94 ans à Safed.

Il fut surnommé le Saint Alshikh ou Alshikh HaKadosh après qu’il fut reconnu comme décisionnaire rabbinique à Safed (Tsfat).

 

Il fut l’un des disciples de Rabbi Yossef Caro à Edirne puis il se dirigea vers la Yéshiva du Rav Taytachek à Salonique, et il « monta » en Israël en 1535 à Safed.

Sa notoriété en tant que décisionnaire rabbinique n’était plus à prouver à tel point qu’il fut nommé comme décisionnaire de manière officielle un an plus tard, en 1536, puis il fut nommé Dayan de sorte que lorsque Rabbi Yossef Caro fit, lui-même, son aliya à Safed, la réputation de Moshé Alshikh n’était plus à faire….

Un peu comme si le disciple avait dépassé le maître….. et, il publia un recueil de « shééloth outeshouvoth » sous le nom de HaRav Moshé.

Moshé Alshikh enseigna dans deux yéshivoth et compta de nombreux disciples parmi lesquels Rabbi Hayim Vital et Yom Tov Tséhelon.

Moshé Alshikh rédigea de nombreux commentaires sur la Torah. Depuis le XVIème siècle et jusqu’à nos jours le mot HaKadosh (le Saint) est ajouté à son nom pour souligner combien sa science et sa pensée, et, sa compréhension de la Torah était unique.

Malgré les difficultés à entreprendre en cette époque de longs voyages, et, malgré un âge avancé, Rabbi Moshé Alshikh HaKadosh fut l’envoyé de l' »Ecole de Tsfat » en Syrie, en Turquie et en Perse.

Il est enterré à Tsfat et une synagogue fonctionne dans la ville des Cabalistes, à son nom.
Parmi les œuvres qu’il a signées existe un commentaire sur la Torah (Torat Moshé) ainsi que sur les Prophèteset les 5 Meguiloth (Esther, Ruth, Le Cantique des Cantiques, l’Ecclésiaste et les Lametations).

Existe également un commentaire sur le traité des Pères : « Yarim Moshé », un commentaire sur le récit de Pessah (Hagada), des Lamentations sur la destruction du Temple ainsi qu’un livre de Moussar (morale juive).

Lire: Les causes profondes de l’asservissement en Egypte  Rabbi Moshé Alsheikh

Caroline Elishéva REBOUH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.