Le président iranien Hassan Rohani a appelé à « une coopération plus étroite » avec Ankara dans la lutte contre les groupes jihadistes, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, rapporte jeudi l’agence de presse officielle IRNA.

« L’Iran et la Turquie ont toujours été côte à côte dans de très difficiles circonstances et aujourd’hui également, dans l’actuelle difficile situation régionale, nous devrions être capables de résoudre » les conflits « par une coopération plus étroite », a dit Hassan Rohani au président turc. Il a aussi affirmé que « la consolidation et l’accroissement des liens entre Téhéran et Ankara sont d’une importance primordiale ».

Selon IRNA, le président Erdogan a de son côté estimé qu’il était « impératif de combattre le terrorisme et l’extrémisme, en particulier le groupe terroriste Etat islamique (EI), par la coopération » entre les deux pays voisins. C’est, a-t-il ajouté, « d’une énorme importance », car l’EI est « dangereux pour le monde islamique ».

La Turquie est hostile au régime syrien de Bachar el-Assad et refuse toute coopération avec lui, contrairement à l’Iran qui est l’un de ses principaux alliés. Fin juillet, l’Iran avait demandé le respect de la « souveraineté nationale » des Etats dans la lutte contre le terrorisme après les bombardements turcs en Syrie contre l’EI, et contre les bases arrières des rebelles kurdes turcs du PKK dans le nord de l’Irak.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.