Israël jongle avec les Ministres de la Défense, dans un mouvement surprenant sur l’échiquier. 

13233147_1023110244438836_1833993257800881960_n

Il y a déjà eu des précédents… (Liban II)

Dans une suite de coups de théâtres surprenants, le PM Netanyahu laisse tomber l’option Herzog de l’Union Sioniste et offre le portefeuille de la Défense à Lieberman (aucun grade dans l’armée). 

Un sondage-éclair publié par le site Internet d’actualité Walla, jeudi matin, signale que 50% du public pense que Ya’alon convient très bien pour demeurer Ministre de la Défense, alors que 29% seulement, pensent que Lieberman pourrait correctement remplir ce rôle. 21% restent sans opinion.
Les responsables des communautés proches de la Bande de Gaza ont appelé Netanyahu pour lui dire que la gestion de l’environnement sécuritaire nécessite un grand sens des responsabilités et de l’équilibre et qu’à ce titre, Ya’alon est parvenu à assurer cet équilibre. Ils lui demandent de ne pas appliquer les consignes de Lieberman en la matière, qui prétend reconquérir toute la bande de Gaza.
Au sein du gouvernement lui-même, des Ministres comme Yuval Steinitz, Israël Katz, Miri Reguev sont plutôt favorables à l’entrée de Lieberman au Ministère, pour s’être affrontés à Moshe Ya’alon, alors que de nombreux députés Likoud le ressentent comme une “humiliation” pour le principal parti de Gouvernement, au profit d’une lignepolitique qui n’est pas la sienne… 
D’autres, comme Ben-Dror Yemini, pensent qu’une fois en poste, il adoptera un profil plus pragmatique, à quelques éclats de voix près…
De plus, les Egyptiens, qui comptaient relancer une initiative de paix, sont furieux, : Lieberman étant pour eux une “ligne Rouge”, considéré Persona Non Grata, pour avoir, du temps de Moubarak, menacé de faire sauter le barrage d’Assouan, en refusant de parler à l’Egypte. Le Caire avait alors dit : “Il ne veut pas nous parler? Parfait, qu’il aille en enfer”. La coopération avec l’Egypte autour du sort du Hamas à Gaza pourrait s’en trouver affecter…

Mercredi 18 mai restera comme un des jours les plus intenses dans la sphère politique israélienne, ces dernières années, avec un nombre incalculable de gros titres étranges affirmant que le Président du Camp Sioniste est sur le point de devenir Ministre des Affaires étrangères [presque à la demande d’Abdel Fattah el Sissi]. Puis, il est devenu clair que le Premier Ministre Netanyahu a finalement décidé de nommer Avigdor Lieberman à la tête du parti de l’aile droite du Likoud, Yisrael Beitenu, comme Ministre de la Défense à la place de Moshe Ya’alon, en échange de l’appui de son petit parti, qui n’a que six député”s à la Knesset, pour renforcer sa coalition.

Il est très possible que cette manœuvre va permettre à Netanyahu de prolonger son mandat de Premier Ministre pour un an ou deux, mais à l’heure qu’il est, il a semé les germes de sa défaite et de la défaite de son parti du Likoud aux prochaines élections.

Très peu de personnalités réputées aux yeux du public israélien soutiennent cette nomination que le très respecté membre de la Knesset vient de désigner comme “irresponsable” et “bizarre”.

Si Netanyahu avait donné le portefeuille de la Défense à une personne sans expérience provenant du Likoud, les gens auraient pu l’accepter. Mais en offrant le portefeuille à une personne ayant des visions et faisant des déclarations extrêmes ou grandiloquentes, concernant la situation sécuritaire d’Israël, qui ont été rejetées par la majorité des votants du public au cours des dernières élections, il dit au public israélien : “Votre avis m’est complètement égal, je n’ai pas besoin de vous demander votre avis ni de le prendre en compte”. Le dirigeant du parti sioniste Herzog a prétendu, mercredi soir, que Netanyahu était même d’accord de lui donner le portefeuille de la Défense, un an après que son parti aurait rejoint le gouvernement.

Si ce que dit Herzog est vrai, il convient de se demander si Netanyahu a transformé la sécurité d’Israël en capital politique personnel qu’il peut transmettre d’une heure sur l’autre à un parti irresponsable et extrémiste d’extrême-gauche (même selon la définition d’Herzog), à un parti de droite opportuniste qui roule pour le lobby russe [C’est une grande réalisation pour la communauté russophone… les Olim français attendront].

Netanyahu semble en tout cas le croire. 

Le problème fondamental est que le public israélien n’a pas confiance dans un homme qui n’a aucune expérience en matière de défense [- il a fait don service et entamé ses études en relations internationales, en occupant un poste de videur de boîte de nuit – ]. Et ce problème se présente, bien sûr, avant les ais émanant de la région et de la communauté internationale.

 La crise autour de ce portefeuille de la Défense ne sera pas terminée après la nomination de Lieberman, au contraire, elle ne fait que commencer. Le titulaire, Moshe Ya’alon, a annoncé mercredi soir qu’il ne renoncerait pas à son poste et qu’il ne soumettrait pas sa démission. En d’autres termes, il continuera de remplir son devoir jusqu’à ce que le Premier Ministre le contraigne à démissionner pour faire la place à Lieberman, si leur accord de coalition est finalisé.

Cela pourrait menacer de l’intérieur l’unité du Likoud, voire menacer d’effondrement le gouvernement. Et c’est précisément le genre de mesures que Netanyahu espérait éviter.

En d’autres termes, d’une façon ou d’une autre,nous n’en sommes qu’au début de processus turbulants qui pourraient déboucher sur de nouvelles élections anticipées.

 

DEBKAfile Reportage Spécial 19 mai 2016, 12:29 AM (IDT)

 

Adaptation : Marc Brzustowski


Lieberman n’est pas si mauvais que ça… 

Avec toute la négativité qui entoure la nomination de Lieberman au poste de Ministre de la Défense, on doit se rappeler que ses propres actions parlent plus fort que ses paroles, parfois exagérées ou déplacées. 

On se rapellera de cette semaine passée comme l’un des pires moments pour le Parti Travailliste israélien. Ce n’est pas comme si le fait que la présence d’Herzog au gouvernement nous ait, ou pas, rapprochés de la paix au Moyen-Orient, mais parce quelque chose de bien plus grave que ce que l’on racontait dans les gros titres étaient en train de se passer en coulisses.

Netanyahu avait déjà donné son accord pour un gel des constructions à l’extérieur des principaux blocs d’implantation, ce qui aurait dû constituer un virage – mais les membres du Parti Travailliste ne voulaient pas attendre plus. Ils disaient ouvertement que les négociations avec Netanyahu étaient un “instrument de reddition”, mais en réalité, tout ce qu”‘il voulaient faire, c’était d’abattre Herzog. Ils ont mené une bataille dans des proportions épiques contre Herzog, sans avoir la moindre idée de ce dont il s’agissait, à travers ces négociations. Une conduite aussi basse, dénuée de toute vision d’avenir, un tel déshonneur pour la gauche israélienne, toute à ses luttes de leadership…

Et le résultat, c’est que Lieberman est promu Ministre de la Défense. Est-ce un tel désastre qu’on le dit? Il faut attendre et voir.

 

Avigdor Lieberman and Prime Minister Netanyahu (Photo: Reuters)
Avigdor Lieberman et le  Premier Ministre Netanyahu (Photo: Reuters)

Le même genre de campagne qui a été menée pour empêcher le Parti Travailliste de se joindre au gouvernement va, maintenant nous dire et nous répéter que Lieberman est un monstre. Mais si c’est véritablement un tel désastre, alors pourquoi avez-vous permis que cela se produise?

Il est vrai que, plus souvent qu’à son tour, le dirigeant d’Yisrael Beitenu ne peut s’empêcher de dire quelque chose d’horrible, mais, en fait, il y a deux types qui dirigent Yisrael Beitenu : il y a Yvan, le terrible homme politique qui est constamment en mouvement entre la droite et l’extrême-droite et il y a Lieberman, un homme d’état sérieux et responsable.

Il est important de se rappeler qu’il y a à peine deux ans, au cours de la période tumultueuse, où la Ministre de la Justice d’alors, Tsipi Livni négociait avec les Palestiniens sous la médiation du Secrétaire d’Etat américain John Kerry, c’était Lieberman le Ministre des Affaires étrangères. Il avait toutes les raisons mesquines de saboter les négociations – après tout, on lui avait retiré le rôle important et prestigieux de mener ces discussions.

Mais c’est pourtant ce même Lieberman qui a soutenu le premier projet de proposition de paix de Kerry et qui a donné à Livni tout l’appui dont elle avait besoin pendant ces pourparlers. Peut-être bien que c’est ce qui a fait peur au Député Likoud Benny Begin? Lieberman a publiquement réitéré que les Etats-Unis sont un ami et qu’il est peu probable qu’Israël puisse jamais négocié un meilleur accord de paix.

Si cette proposition avait pu faire l’objet d’un accord de paix, Lieberman aurait dû quitter sa maison de Nokdim, en Judée-Samarie. Cela ne semblait pas l’ennuyer plus que cela, si on doit en tenir pour preuves ses précédentes déclarations disant qu’il accepterait de quitter sa maison, si cela devait véritablement conduire à une paix véritable et durable avec les Palestiniens.

Il semble que ceux qui se sont ligués contre Herzog au sein de son propre camp soient parvenus à leurs fins, et pourtant ils se sont tirés une balle dans le pied. Le Parti travailliste n’a vraiment pas de quoi pavoiser.

Par Ben-Dror Yemini (centre-gauche, favorable à la Solution à Deux Etats).

ynetnews.com

26 Commentaires

  1. La question n’est pas Avigdor Lieberman ou pas !, ………. La question n’est pas Moshe Ya’alon ou pas !

    La question pour le gouvernement actuel est de, comment gouverner avec UNE SEULE VOIX de majorité ?

    La majorité actuelle, sur 120 Députés à la Knessett, est de 61/120 …… Cela pouvait continuer ainsi, à la seule condition que les 61 Députés fassent cause commune, et bloc, derrière le Premier Ministre, Benjamin Netanyahou.

    Or sur les 61 députés de la majorité, un seul commençait à faire défection. Il menaçait Netanyahou, s’il n’obtenait pas ce qu’il voulait. Un bras de fer entre le Premier Ministre et ce membre du parti Shass.

    Netanyahou ne supportant plus ce chantage, (il aurait pu y en avoir d’autres) a simplement élargi sa coalition avec l’apport des 6 Députés du parti Israel Beytenou d’ Avigdor Lieberman.

    S’il n’y a pas défection dans les autres partis au pouvoir, ……… La majorité actuelle passe de 61 à 67 Députés.

    Ce qui est plus confortable pour le gouvernement.

    Comme le seul poste que Avigdor Lieberman convoitait, est le Ministère de la Défense, il l’a obtenu.

    D’autre part il faut donner une précision, à tout ce que je viens de lire. C’est qu’un Ministre reste un Ministre. Il n’est pas le Chef des Armées. Pour ce faire, il y a un Chef d’Etat-Major qui prend les décisions pour les Armées.

    Tout le reste ne sont qu’élucubrations.

    Pour terminer, je note que ce papier a été écrit par Ben-Dror Yemini de centre-gauche, je le classerais plutôt bien à gauche, tout comme Marc. Ce papier ne peut donc pas être objectif. Il y aura toujours un arrière pensé anti-gouvernemental.

    Quand une solution à “Deux Etats”, …….. Si elle est un jour appliquée, je ne donne pas cher de l’Etat d’Israël.

    C’est ce que la COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE veut imposer. Il ne faut pas oublier que pendant plus de 2600 ans d’exils, depuis celui de Babylone, jusqu’à aujourd’hui, plus de la moitié du peuple juif a été décimé dans d’horribles souffrances, par qui ?, …… Par cette COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, elle même.

    Il ne faut donc rien attendre, ni de l’Europe qui joue les “Bons Samaritains” ni du Continent Américain pour aider les Juifs et Israël à vivre en PAIX.

    De toute façon, pour celui qui a été en Cisjordanie comme moi, comprend facilement qu’il est pratiquement impossible de créer un deuxième Etat en Terre d’Israël. Sauf bien entendu dans la Bande de Gaza, actuellement occupée par les Arabes.

    • Hamon, vous-mêmes êtes un gauchiste, 1) parce que vous nous parlez de Cisjordanie, 2) parce que vous passez trop de temps de votre vie à distribuer des étiquettes à qui ne penserait pas comme vous (donc un sectaire qui croit savoir mieux que quiconque) et 3) parce qu’il y a 2 résumés d’articles, dont 1) de Yemini, qui justement est titré : Lieberman, peut-être pas si mauvais que ça et qui prône le “wait and see” -alors que vous les classez comme un “opposant” par dogmatisme (“il serait de gauche”) : donc quel que soit son camp d’origine, il fait preuve de nuance, ce dont un dogmatique comme vous est incapable.

      3) l’autre partie concerne une mise en garde de la part de Debka, qui est plutôt un site “sécuritaire”, qui évoque parfois le contexte politique comme bon outil ou pas pour réaliser les missions de l’armée, mais qui n’a qu’un point de vue technique sur des capacités. Le mieux serait que vous conserviez vos stigmatisations pour vous, acceptiez de discuter des faits et vous absteniez de coller des étiquettes. Ce n’est pas un meeting de colleurs d’affiches électorales, mais un forum de discussion…

      4) Si j’ai bonne mémoire, c’est bien vous qui avez exigé l’autre jour qu’on colle l’origine politique de ceux qui parlent dans les articles, ce qui est vraiment une façon de mettre un terme à toute démocratie, faites d’opinions diverses et aussi de moments conflictuels sur les enjeux les plus importants. Ceux qui pensent qu’il n’y a qu’une opinion qui vaille n’ont pas besoin de cerveau, la moelle épinière suffit.

    • Lieberman n’est pas nommé chef d’Etat Major. Il n’a pas besoin d’avoir été général des armées pour être ministre de la défense. Litzman, ministre de la santé, n’est pas médecin à ma connaissance, et Galant, ministre du logement, n’a pas fait d’études d’architecte.
      En ce qui concerne la ‘solution’ à 2 Etats, je suis moi aussi convaincu que cela mettrait un terme à l’existence d’Israel. Les arabes ne pourront jamais envahir Israel par la guerre. Ils pourront aisément le faire par la paix. Ce qui se passe en europe préfigure de ce qui se passerait en Israel. Et pour cela, nous pourrons compter sur toutes les organisations israéliennes ‘anti racistes’ qui aideront à la destruction du pays aussi surement que le font les organisations européennes du même type.

  2. Lieberman suggere que, dans un echange eventuel de territoires, le “triangle de Galilee” (dont j’ai oublie le nom hebreu: celui constitue pour l’essentiel de villages arabes) fasse partie des territoires cedes par Israel. C’est
    evidemment en se basant sur des considerations de ce genre que toutes les frontieres ont ete definies, de facon a
    laisser de chaque cote des populations aussi homogenes que possible.
    Il serait tres grave de ne pas tenir compte de cette suggestion de Lieberman, qui est d’ores et deja vilipendee de facon hypocrite par les nombreux ennemis d’Israel. Nul ne peut douter que, si ces territoires restaient du cote israelien, des troubles y seraient rapidement organises par les pays voisins, et les pays europeens les plus hostiles a Israel demanderaient, pardon exigeraient au nom de l’autodetermination des peuples que ces territoires soient rattaches au cote arabe: mais ils ne le feraient qu’APRES la signature du traite de paix.

  3. Netanyahu ne pense qu’à sa tranquillité politique, le poste de ministre de la défense ne peut être efficacement tenu que par un ancien chef d’etat major.Bibi a nommé Liberman car il présent des turbulences politiques faisant suite a une degradation probable de la situation économique du pays.

  4. chabbat chalom;
    j”esper qu’il va s’occuper des ces p…. de députés arabes à la knesset,et en premier de cette ZOABI qui à la g… grande ouverte il l’ a dit lui mémé avant qu’il ne soit prteùmier ministre,

  5. MARK EN 2006 IL Y AVAIT A LA DEFENSE UN GREVISTE PROFESSIONEL QUI PRENAIT DES JUMELLES POUR DES LUNETTE DE SOLEIL ETCEST PAS POUR CELA QU ISRAEL A TENU BON LASEULE ET UNIQUE DIFERENCE ET QUE LIBERMAN SAIT DECIDERET PEUT BIEN CONTRER CES GENS DE GAUCHE QUISONT AUSSI SESENNEMIS

    • De toute façon, il faudra aussi être “pragmatique” : dans la mesure où et s’il occupe le poste, je ne vois pas bien qu’on pourra faire autrement que de faire avec. Tant que ce n’est pas le cas, on peut émettre des doutes. Des commentateurs chevronnés comme Ron Ben-Yichaï et d’autres le font, ce n’est pas sans raison. Ensuite “on ferme sa gueule ou on démissionne”. D’autre part, il faut faire le bilan lucide des loupés du précédent Ministère sans chercher de bouc-émissaire. On a aussi mis en garde, à plusieurs reprises, sur des contre-ordres et des mises en cause des règles d’engagement (au début de l’Intifada dites des “couteaux”) qui montraient du cafouillage et de l’improvisation.

  6. Lieberman : Tsahal entre les mains d’un « bleu » Israël jongle avec les Ministres de la Défense, dans un mouvement surprenant sur l’échiquier. Et, c’est le Premier Ministre Netanyahu le jongleur !

    Depuis quand c’est le ministre qui dirige son ministère, c’est ce que s’imagine le bas peuple.
    Le vrai pouvoir’est entre les mains de l’administration. Ce sont les hauts fonctionnaires qui décident et dirigent, Dans le cas de Liberman c’est l’Etat Major et son chef qui prennenl les décisions. Il est vrai, par principe, ils les soumettent à sa signature ou à son approbation. Avidor Liberman ou un autre, qu’importe ; les uns ou les autres assurent des fonctions politiques. Leurs discours mêmes sont écrits par des nègres littéraires.

    L’appréciation sur un ministre doit se faire sur sa capacité d’assurer sa fonction en s’entourant des meilleurs spécialistes, non dévoués à sa personne mais au peuple et à la nation.

  7. Marre de voir tous ces Narcisses du monde entier abuser les peuples et briguer leurs suffrages imbéciles et magouiller à mort pour se maintenir! Ceci est hélas vrai en Israel qui a été incapable d’INVENTER un système intelligent de Démocratie depuis 70 ans….
    Le tirage au sort des compétences pour 5 ANS uniques et la question sera RESOLUE….: les “politiques qui usent de 80% de leur temps à lutter pour se faire ré-élire pourront laisser sans souci, les 20% UTILES à des citoyens doués et compétents….(la tirage au sort a les mêmes vertus statistiques que le suffrage proportionnel mais choisit des compétences et non des “désirants narcissiques”!
    Je suis effaré de la stérilité d’Israël dans ce domaine dont la chute prochaine menace le monde entier qui sombre dans le désespoir (justifié) du Populisme…

  8. Sa morale moralisatrice est la justification de sa faiblesse…et la doctrine de tsahal est ubuesque …des guerres sans but a la pyrus ou la seule finalitee est ”retient moi ou je fait un malheur”ce yalon resume cette doctrine debile…un chef doit proteger ses oms quitte a leurs regler leur comptes en interne et certainement pas a mener l’halali sordide en s’associant aux traites et autres ennemis …!

    • Oui,mais pour ça, encore aurait-il fallu que ces images ne fassent pas le tour du monde. Or, comme chacun le sait, Israël et Tsahal en particulier a une guerre à mener et une guerre dont les 3/4 disent déjà qu’elle l’a perdue il y a bien longtemps : la guerre des images. A l’heure même où le Chef d’Etat-Major ou le Ministre l’ouvre, Fr 2, Canal +, le Guardian, machin-truc-muche l’a vu. Qu’est-ce qu’ils font : ce que tout politique de comm. fait : du damage control. Ils ne “mènent pas l’halali”, ils “sanctionnent” pour démontrer que ça ne se passe pas comme ça chez nous. Ce qui est vrai du reste, parce qu’il faut juste un doigt sur la détente pour flinguer 15 ans de lutte contre BDS. Qui aime bien chatie bien et ce n’est pas pour ça qu’ils ne le protègent pas. Quand un gosse fait une connerie, ce n’est pas parce qu’il se ramasse une baffe qu’il est mal-aimé ou alors on finit par avoir une notion de l’autorité assez proche de celle de “Nuit Debout”.

      • Sur les “guerres à la Pyrhhus”, c’est vrai, mais ce ne sont plus les guerres conventionnelles terminées en 1973. Et il faut se le rentrer dans le crâne : Si Tsahal monte au Liban, ce n’est pas pour occuper et y rester, parce qu’on connaît la chanson. Et idem à Gaza. Qui veut y rester et pour y faire quoi?

        Pas beaucoup de doigts qui se lèvent, sérieux. On se bat contre des mouvements terroristes qu’il faut dézinguer rapide et sortir du territoire concerné pour ne pas y être piégé.

    • Allez donc apprendre un peu l’orthographe et l’étymologie des mots que vous utilisez!
      Ceci dit, le Narcissisme qui régit le “Politique” régit également sa politique..et détermine les individus qu’il désigne
      pour assurer cette politique (ubuesque, je vous l’accorde!) et le maintien de son Pouvoir; unique objet de son désir.
      Désir Personnel qu’il maquille sous les fards du Bien National…

  9. Quand Nnetanyahou a pris le Ministère des Finances et de l’Économie les critiques furent vives et du même ordre: voila un homme qui n’a aucune expérience des finances! Cela va être une catastrophe…etc. Les Cassandres y allaient tous de leur commentaire. Et pourtant les finances furent assainies et l’économie repartit en flèche. Pour la Défense il est possible que Liberman fasse de même. Assez de “l’armée la plus morale du Moyen Orient” et dont tout le Monde se fout. Il faut à Israël confronté à une multitude de dangers existentiels une armée FORTE ET DÉTERMINEE. Pas une armée qui continuellement retienne ses coups et n’a pas pour autant bonne presse auprès des chancelleries occidentales. Un petit Poutine sera plus respecté qu’un Yaalon pour qui l’Armée ne doit pas être “une grande muette”!

    • La première qualité d’un chef est qu’il soit respecté et respectable pour ses hommes. L’armée n’est pas un “poste parmi tant d’autres”, surtout en Israël. Croit-on sérieusement qu’avec quelques-uns de ses coups de gueule ou provocations légendaires, Lieberman, simple troufion entré dans un programme spécial olim pour lui donner une petite formation de base, a la moindre chance de se faire entendre, écouter, obéir par un général trois étoiles et toute la hiérarchie derrière? Se souvient-on du fiasco total d’Amir Peretz à ce même poste? La société israélienne toute entière se forme ses carnets d’adresses, ses start-up dans les milouim et c’est un novice grande gueule qui va diriger le navire?

      Comment ça se passe en cas de chauffe? On lui donne un hochet pour l’amuser et les hommes vont faire la guerre? On le passe en pilotage automatique pour pas qu’il plante le drone? On lui fait croire qu’il commande et on passe le relais en douceur à un ministre de l’ombre?

      • Déjà, ce n’est pas facile quand on est un chef chevronné, mais avoir 300.000 hommes engagés ou à engager dans un conflit, ça ne se fait pas depuis une carte d’Etat-Major ou une table de bataille navale dans un bureau. A la moindre connerie, une embuscade, un avion qui se crashe, un tir ami, il va se prendre toute la hiérarchie sur le dos du premier jusqu’au dernier et qui va lui faire les gros yeux… L’autorité, ça ne s’improvise pas, ça veut dire rendre des comptes et c’est à chaque fois que quelque chose peut aller de travers. Ca n’a rien à voir avec des cris dans un couloir : “il faut vitrifier Téhéran!”…

      • Evidemment !!!!!!!
        Citez moi UN nom de Politique Compétent en quelque chose de précis…. qu’il ait aussi mené à bien?
        Ce sont tous des amateurs… mais souvent, leur “folie” (!) compense le manque de caractère dont fait preuve la majeure partie des peuples !
        Responsables Compétents Elus ou tirés au sort, on restera encore en recherche de “CARACTERES”…..

      • Lieberman a toujours pris la défense d’Israel que je sache
        Peut importe qu’il n’ai pas fait l’armée, il a le charisme pour etre à la défense
        et à la défense de Tsahal

        • “Peu importe” qu’il ait fait l’armée… (?) Ce que je dis : dites cela en Israël : pour prendre un boulot de caissière, on vous demande quel est votre grade dans l’armée. Non, je plaisante, mais, en gros, c’est ça.

          En cas de gros stress national, comme il y en a régulièrement tous les deux-trois ans, on pourra mesurer jusqu’à quel point il sait “être pragmatique” : si c’est blanc, ça passe, si c’est noir, tant pis.

          En fait, on est en train de réapprendre à tirer à pile ou face, avec 350 têtes nucléaires, des sous-marins Dolphin, des tarés en face prêts aussi à n’importe quelle provocation…

  10. Mieux vaut un civil qui peut prendre de la distance , au dessus des magouilles des copains, qu ‘un ex general carrieriste , pres a lyncher un de ses oms pour etre bien vue par hussein d’us et en plus pietre stratege ….

    • On peut dire ce qu’on veut de Ya’alon, mais “carriériste”, quand on voit comment il n’a pas hésité une seconde à démissionner, sous la pression de Sharon pour réaliser l’évacuation du Goush Katif : C’est de l’ingratitude. Qu’on le veuille ou non, en Israël, la Justice militaire reste indépendante du Ministre. Ce n’est pas lui qui fait les lois. Il a donné son avis de chef sur un tir dans la tête effectué 15 minutes après une neutralisation. Or, on a politisé le débat de manière démagogique, pour renverser l’échiquier.

      Quand il a déclaré que Kerry se prend pour le Messie, on ne peut pas dire non plus qu’il cherche les faveurs d’Obama. Là non plus ça n’aidait pas forcément sa carrière.

  11. C’est Netanyahu lui-même qui disait, avant l’assassinat de Rabin, que celui-ci, alors en exercice, n’était pas un “traitre”, mais un adversaire politique et qu’il appelait à le renverser par les élections et non par les rumeurs d’égoût de la rue.

  12. Il vaut mieux un Lieberman qu’un traitre de gauche ayant fait l’armée et laissant Tsahal se faire bafoué par différentes ong
    Lieberman a de la poigne et défend bien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.