Les rebelles syriens ont abattu un avion de chasse de l’armée du régime près de la frontière jordanienne

 

Les rebelles syriens soutenus par les Occidentaux ont affirmé avoir abattu un avion de chasse de l’armée syrienne, mardi et capturé son pilote dans une zone désertique du sud de la Syrie, près de la frontière avec la Jordanie, où l’armée s’est récemment avancé en s’emparant des postes-frontières.

Saad al Haj, porte-parole au nom du dirigeant du groupe rebelle Osoud al Sharqiya , a déclaré à Reuters que les rebelles avaient abattu un MIG de construction russe en utilisant des mitrailleuses anti-aériennes à l’Est de l’arrière-pays de la Province de Sweida.

Haj, dont le groupe est l’un des deux principaux mouvements rebelles opérant dans ce secteur, a déclaré que le pilote a été capturé et qu’il est actuellement interrogé. Il n’a pas pu précisé si le pilote est blessé ou pas.

L’arrière-pays de l’est de la province de Suweida est une zones frontalière avec la Jordanie, sur un front dont l’armée syrienne, flanquée des milices chiites pro-iraniennes, vient de prendre le contrôle, jeudi dernier, en s’emparant de checkpoints et de postes frontaliers.

La province de Suweida ne faisait pas partie du cessez-le-feu négocié entre les Américains et les Russes, qui est entré en vigueur dans des zones proches du sud-ouest, en juillet.

Les responsables syriens ont affirmé mener l’enquête pour tirer cette affaire au clair,déclarant qu’effectivement un de ses avions avait disparu, mais sans commenter le contexte de cette disparition.

Les rebelles de l’Armée Libre Syrienne qui bénéficient de l’appui d’une salle de commandement des opérations, située en Jordanie près d’Amman, et dirigée par des parrains arabes et occidentaux de l’insurrection, a déclaré que le combat continue dans cette zone pour tenter de reprendre le terrain perdu [une zone frontalière d’environ 30 kms].

Ils imputent ces pertes récentes au brusque retrait d’une milice tribale soutenue par la Jordanie, connue sous le nom de  Jaish al Ashair et qui avait pour mission de patrouiller le long de la frontière.

C’est ce qui a permis à l’armée de s’emparer rapidement des postes-frontières et d’établir une présence tout le long d’une bande frontalière abandonnée dès les premières années du conflit.

En juin dernier, Osoud al Sharquiya avait déclaré qu’un avion militaire s’était abattu à environ 50 kms à l’est de Damas sur un territoire détenu par les rebelles près de la ligne de front avec les troupes de l’armée. Des vidéos sur les réseaux sociaux avaient été diffusées sur la dépouille du pilote et des débris qu’on disait être eux de l’avion de guerre.

Source: Reuters

    

Syrian rebels shoot down regime military jet near Jordanian border

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.