Les 8 et 9 Janvier 2020: Patrick Poivre D’Arvor en Israël

3
422

 

L’alliage des mots et des notes: Patrick Poivre d’Arvor

Le P’tit Hebdo: Que ressentez-vous à l’idée de cette prochaine visite ?

Patrick Poivre d’Arvor: Eh bien je suis très heureux. Je n’y suis pas allé depuis huit ans mais je m’y rends assez régulièrement. J’aime bien sentir le pouls d’un pays, et donc il n’y a rien de mieux que de se déplacer, et découvrir par soi-même.

 

Lph: Nous savons que votre parcours est très riche. Après le 20 heures, vous avez animé plusieurs émissions littéraires, vous écrivez, et à présent vous montez sur scène. Pouvez-vous nous expliquer ces choix ?

PPDA: En fait j’ai toujours écrit. Mon premier livre, je l’ai écrit lorsque j’avais 17 ans. Et depuis j’en ai écrit une soixantaine à peu près. J’ai fait cela en parallèle avec le journal télévisé. Donc en gros c’était le journal la journée, et l’écriture la nuit.
Depuis mon départ du JT, c’est-à-dire depuis une douzaine d’années, je fais des spectacles de récital-lecture, comme celui que vous pourrez voir à Tel-Aviv et Jérusalem. J’ai mis en scène également deux opéras et il m’arrive aussi de monter sur scène pour faire l’acteur. J’aime bien utiliser toute la panoplie qui m’est proposée.

Lph: Et comment se déroule la tournée « Plaisirs d’amour » en France ?


PPDA:
Cela se passe très bien, je donne beaucoup de représentations, un peu partout en France et à l’étranger. Mon problème c’est le temps car j’ai, malheureusement, beaucoup de choses à faire. Donc, il faut que je réussisse à tout glisser dans mon emploi du temps.

Nathalie Seror

 

Lph: Où trouvez-vous l’inspiration pour écrire 60 livres ? Je suis assez impressionné par le nombre…

PPDA: J’ai toujours écrit, j’ai même écrit avant d’être journaliste. C’est un mode d’expression.
Quand j’étais jeune j’étais très timide, j’avais peu de faculté de créer le lien, le livre m’allait bien.

Lph: N’étiez-vous pas timide comme Charles, le personnage principal de votre dernier roman « La vengeance du loup » ?

PPDA: Oui j’avoue, Charles dans son enfance me ressemble beaucoup.

Lph: Quels sont vos futurs projets littéraires ? Un nouveau roman bientôt ?


PPDA:
J’ai un roman qui va sortir début mars chez Grasset, et qui s’appelle «L’ambitieux », dans lequel les lecteurs retrouveront ce personnage de Charles.

 

Lire la suite dans lphinfo.com

 

 

 

Les 8 et 9 Janvier 2020 : PATRICK POIVRE D’ARVOR

Le journaliste et écrivain présentera son éblouissant spectacle poétique et musical : PLAISIRS D’AMOUR le 8/01 à Jérusalem et le 9/01 à Tel Aviv.

Ce sera l’occasion pour le public de l’écouter lire quelques-uns des plus beaux poèmes de la littérature française, entrecoupés d’œuvres de Chopin interprétées par la pianiste Nathalie Seror Nakash.

En deuxième partie de soirée, la parole sera donnée aux spectateurs qui souhaiteraient échanger avec Patrick Poivre D’Arvor…

 

Réservations : https://culturaccess.com ou au 03 915 56 32

 

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.