Le Shin Bet arrête une cellule du Hezbollah ©

2
375
Le Shin Bet arrête une cellule de recrutement du Hezbollah en Judée-Samarie
Un réseau de recrutement du Hezbollah, d’éléments situés en Judée-Samarie et à Gaza, a été découvert et démantelé par les services secrets du Shin Bet en partenariat avec Tsahal et la police israélienne.

Le Shin Bet a annoncé qu’il a démantelé un réseau de recrutement du Hezbollah destiné à embrigader des agents opérationnels dans la bande cisjordanienne de Judée-Samarie. Huit individus ont été appréhendés.

Assisté par la police israélienne et Tsahal, le Shin Bet a découvert que des terroristes opérationnels du Hezbollah à Gaza et au Liban utilisaient Facebook pour tenter de recruter les agents terroristes. L’arrestation de ces espions intermédiaires a empêché le groupe terroriste chi’ite de mobiliser des individus pour mener des attentats en Israël.

Les suspects ont été arrêtés au début juin 2016 bien avant d’être en mesure de mener leur attentats. Ils ont été inculpés par la Cour Martiale de Judée-Samarie.

Le Hezbollah travaille sans relâche pour recruter des agents en Israël même, dans la Bande cisjordanienne de Judée-Samarie et à Gaza, dans le but de monter des attentats terroristes contre des cibles en Israël. En plus de l’envoi d’informations sur la façon de commettre des attentats à l’arme à feu efficaces ou des attentats-suicide à la bombe contre des Israéliens, ces agents du Hezbollah ont aussi reçu des instructions afin qu’eux-mêmes recrutent d’autres terroristes enrôlés par le Hezbollah.

 

Attempt to set up Hezbollah cells in the West Bank has been thwarted

Des tentatives visant à envoyer des cellules du Hezbollah en Judée-Samarie ont été déjouées. 

 

Une enquête a révélé que le Hezbollah a tenté de recruter des Arabes Israéliens et des Palestiniens de la bande cisjordanienne de Judée-Samarie via différentes pages Facebook pro-Palestiniennes, qui ont été identifiées comme telles par les services de sécurité israéliens.

Après avoir parlé avec plusieurs candidats potentiels par Messenger Facebook, les recruteurs du Hezbollah demandaient aux candidats s’ils voulaient travailler pour le groupe terroriste et les assister (dans le recrutement).

La première cellule s’est formée à Qalqiliya. On lui a ordonné de mener une attaque contre une patrouille de Tsahal dans le secteur. Le chef de cellule, Mustafa Kamal Hindi, 18 ans, a été recruté par le Hezbollah en 2015, par l’intermédiaire de la page Facebook du groupe “Filasteen al-Hura.” Cettte page est très violemment anti-israélienne, extrêmement virulente et exprime son soutien au Djihad Islamique palestinien. 

Hindi a ensuite recruté plusieurs autres membres de Qalqiliya : le membre du Hamas Mohammad Daoud, 22 ans; Taher Nofel, 22 ans, qui a foyurni du matériel explosif utilisable dans la création d’engins explosifs improvisés (EEI ou IED en anglais) ;  Islam Sha’ib, 21 ans, qui surveillait les patrouilles et recueillait des renseignements sur elles, dans le secteur de Qalqiliya ; et Bara’a Hamed, 19 ans, qui aidait à la fabrication des bombes EEI. 

En plus de recueillir des renseignements sur les patrouilles israéliennes, ils pratiquaient aussi les exercices de tirs avec des fusils de chasse et pratiquaient la fabrication d’engins explosifs improvisés.

Les enquêtes ont révélé que la cellule était en contact avec un agent secret du Hezbollah dont le nom de code était “Bilal”, grâce à Facebook et un peu plus tard, par le biais d’e-mails directs. “Bilal” a aussi envoyé des logiciels de cryptage, de façon à ce que la cellule puisse communiquer secrètement avec le Hezbollah.

 

Le recruteur: un membre du Hezbollah de Gaza

Pendant ce temps, bien d’autres Palestiniens de Judée-Samarie ont été arrêtés après avoir été recrutés par le sergent-recruteur Mohammed abu J’dian, qui les guidait pour mener aussi bien des attentats-suicide à la bombe que des embuscades à l’arme à feu.après avoir été recrutés sur Facebook, ces cisjordaniens ont ouvert des comptes em-ail cryptés afin de continuer à être en contact avec le Hezbollah. 

L’un de ceux qui ont été recrutés par l’intermédiaire du Hezbollah basé à Gaza s’appelle Osama Najm, 36 ans, de Kfar Qablan et l’un des étudiants fondateurs du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP). Il a reçu 900 $ du Hezbollah qu’il devait employer dans le but de mener une attaque, de recruter des gens pour le Hezbollah et d’orchestrer un attentat-suicide contre un bus israélien. 

On a découvert au cours de l’enquête sur Najm que lui et un résident de Gaza appelé Louie Salamé, étaient en contact avec un agent opérationnel du FPLP en Syrie, appelé Yousef Hajarah. Ensemble, ils ont commencé à bâtir l’infrastructure d’une cellule terroriste du FPLP dans la région de Sumeria en Judée-Samarie occupée par les Arabes. Najm a été arrêté en mars 2016, avant que sa cellule ne soiten mesure de mener la moindre attaque. 

 

Hierarchy map for the West Bank Hezbollah cell

Organigramme de la Hiérarchie au sein de la cellule de Judée-Samarie.  

 

Najm et d’autres membres de sa cellule sont accusés d’appartenance et d’activités au sein d’associations hors-la-loi, de contact et d’intelligence avec l’ennemi et d’avoir reçu des finances de la part de l’ennemi.

Un autre suspect recruté par l’agent du Hezbollah localisé dans la Bande de Gaza s’appelle Ma’aman Nosrati, 22 ans, résident du “camp de réfugiés” de Jénine. On lui a dit que le Hezbollah lui donnerait 30.000 $ pour qu’il commette un attentat. 

On lui a donné instruction de se fournir un M-16 et de mener une embuscade à l’arme à feu contre des forces de Tsahal stationnées près de Jénine. Nosrati a aussi été recruté par J’dian et restait même en contact avec lui par téléphone.

Abu J’dian a ordonné à nosrati de retirer ses photos de Facebook afin de rendre plus difficile pour les services de sécurité de l’identifier. Nosrati a été arrêté le 31 mai.

Le troisième suspect recruté pour le Hezbollah pour J’dian est Mustafa Basharat, 49 ans du village de Tamun. Basharat a 30 ans d’expérience terroriste, selon les estimations du Shin Bet. Il a été arrêté le 2 juillet et est accusé d’être membre et d’avoir réalisé des activités pour le compte d’une organisation illégale.

Le Hezbollah a aussi contacté des Arabes Israéliens par Facebook, mais cela a été saisi et interrompu rapidement par le Shin Bet. Le Shin Bet a présenté un document à l’intention des Arabes-Israéliens qui devaient le signer pour dite qu’ils comprennent que continuer à être en contact avec leur groupe est parfaitement illégal et qu’une action judiciaire sera entreprise contre eux si ces contacts se poursuivent.

Yoav Zitun |Dernière mise à jour :  16.08.16 , 15:57

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski


PS : pour comparer la réalité au virtuel, voici de quoi se vantait, une semaine précédente, l’un des acolytes d’Hassan Nasrallah

Le haut-représentant du Hezbollah Hachem Safieddine : Israël est plus proche que jamais de sa fin ; nous avons les moyens de pénétrer en Galilée et au-delà

hezbollah

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Dans une interview télévisée, le Libanais Hachem Safieddine, chef du Conseil exécutif du Hezbollah, a déclaré qu’ « Israël est plus proche que jamais de sa fin » et averti que « le temps des opérations viendra ». A la question de savoir si le Hezbollah est capable d’entrer en Galilée ou de pénétrer « au-delà même de la Galilée » avec ses forces terrestres, Safieddine a répondu : « Nous avons cette capacité, évidemment. » L’interview a été diffusée sur Mayadeen TV le 8 août 2016.

Extraits :

Hachem Safieddine : Nous ne faisons que nous renforcer dans notre conviction qu’Israël est plus proche que jamais de sa disparition. Israël, cette puissance créée dans notre région, ces bases militaires terroristes qui ont perpétré tous ces massacres… Israël est désormais plus proche que jamais de sa fin. (…)

Le temps des opérations viendra. Pour l’heure, nous devons parler de nos capacités. Ces capacités existent, mais devrions-nous les utiliser ou non ? Il n’est pas d’usage de parler de batailles avant qu’elles n’aient lieu, ou d’opérations avant qu’elles n’aient lieu. Nous parlerons des opérations lorsque la bataille aura lieu. Nous parlons des capacités. Le Hezbollah a-t-il ces capacités ? Oui, il les a.

Journaliste : Est-il capable d’entrer en Galilée avec des forces terrestres ?

Hachem Safieddine : Plus encore que cela. Nous avons ces capacités.

Journaliste : [D’aller] encore plus loin que la Galilée ?

Hachem Safieddine : Nous le pouvons. Evidemment.

Journaliste : Et la volonté, si les circonstances sont…

Hachem Safieddine : Cela dépendra de l’objectif et de la cible militaire. L’heure n’est pas venue de décider. […]

Lorsque nous parlons de la fin d’Israël, nous ne parlons pas d’une chose qui nous tombe du ciel, mais d’une [attaque] qui sera lancée d’ici. Nous parlons de nos capacités, de nos effectifs, de nos armes, de notre expertise et du soutien que nous recevons des populations. […]

Quelle sera la bataille militaire qui rasera Israël ? Certains d’entre nous semblent croire qu’elle nécessitera des navires de guerre et des avions, et de détruire toutes les capacités militaires d’Israël. Ce n’est pas le cas. Israël s’est-il retiré du Liban après que nous eûmes frappé tous ses tanks, ses bases et postes militaires ? Non. Je parle de la défaite d’Israël de 2006. La guerre est une combinaison de facteurs : le moral, la volonté de combattre, la persévérance et la supériorité effective sur le terrain. Lorsque Israël perd ces facteurs, il est vaincu.

memri.fr

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.