Le frère d’Abedi devait exécuter l’envoyé de l’ONU en Libye©

0
655

Le frère d’Abedi, le terroriste à la bombe de Manchester planifiait “un attentat contre l’envoyé de l’ONU en Libye”

Hashim Abedi, in a picture posted by his father on Facebook.
Hashim Abedi tenant une mitrailleurse sur une photo postée par son père sur Facebook CREDIT: FACEBOOK

Le plus jeune frère du terroriste à la bombe de Manchester était membre d’une cellule djihadiste qu’on pense avoir planifié une attaque contre l’envoyé spécial de l’ONU en Libye, selon les informations interprétées et comprises par le Telegraph.

Le complot, qui devait prendre pour cible Martin Kobler, Chef de la Mission de soutien des Nations-unies en Libye, au cours d’une visite dans la capitale, Tripoli, un peu plus tôt dans l’année, a été interrompu avant d’être mis en oeuvre, selon des sources diplomatiques.

Les services de sécurité libyens surveillaient ce groupe terroriste depuis des mois et affirment qu’ils ont découvert qu’Hashim Abedi, le frère du terroriste-suicide Salman, 22 ans, en était un “acteur essentiel”.

La cellule terroriste en était visiblement aux dernières phases de préparation d’un engin explosif qui était destiné à frapper le convoi de Mr Kobler, qui est de nationalité allemande.

Salman Abedi (location not given) on the night he carried out the Manchester Arena terror attack
Photo tirée d’une vidéo-surveillance de Salman Abedila nuit où il a mené son attentat-terroriste contre l’Arena de Manchester CREDIT: GREATER MANCHESTER POLICE /PA

Les agents de police du MI6 sont sans doute arrivés à Tripoli pour mener une enquête conjointe avec leurs homologues des services libyens sur les deux frères et leur père. Ils vont probablement chercher à savoir si ce réseau avait des ramifications en Grande-Bretagne et dans quelle mesure.

Hashim a été arrêté mardi soir dans la maison familiale de Tripoli, sur soupçon de liens avec l’Etat Islamique en Irak et au Levant (Daesh), et le père du garçon, Ramadan a aussi fait l’objet d’une détention.

Rada, La force spéciale de Dissuasion en Libye, qui détient ces deux individus, affirme qu’Hashim a avoué être au courant de tous les détails de l’attentat du Manchester Arena et dit que les deux frères avaient rejoint l’Etat Islamique (Daesh).

Hashim Ramadan Abedi appears inside the Tripoli-based Special Deterrent anti-terrorism force unit after his arrest on Tuesday for alleged links to the Islamic State extremist group. 
Hashim Abedi après son arrestation, mardi CREDIT: RADA

 

Un porte-parole des autorités libyennes a déclaré : “Quand onus l’avons arrêté, nous lui avons demandé” et il nous a répondu “Je partage la même idéologie que mon frère. Je sais tout de mon frère et ce qu’il faisait et préparait à Manchester”.

Il a ajouté qu’Hashim leur a dit que Salman a appris à faire des explosifs sur Internet et qu’il voulait “recherchefr une victoire pour Daesh”. Cependant, il n’est pas évident de vérifier dans quelles conditions ces aveux ont été obtenus”.

Ramadan, father of Salman Abedi, the Manchester Arena bomber
Ramadan Abedi, le père d’Hashim et de Salman, le terroriste-suicide du Manchester Arena  CREDIT: FACEBOOK

 

On pense que Hashim était en route pour la banque afin de retirer 4.500 dinars libyens (environ  £450, environ 516€) envoyé par son frère terroriste, quand il s’est fait arrêter par la milice. Les membres de celle-ci disent penser qu’il prévoyait de commettre ses propres atrocités, grâce à cet argent.

On parle de Hashim comme d’un enfant studieux en grandissant.

Après avoir achevé sa scolarité à l’Ecole Burnage de Machester, il s’est enrôlé pour une formation d’un an en nouvelles technologies au Lycée Northenden, de 2015 à 2016, le même que celui de Salman.

Un élève assidu du lycée a déclaré au Telegraph qu’à la différence de son frère aîné, Hashim était très intelligent.

Il a terminé sa formation avec un laisser-passer et il est très très intello”, a affirmé son ami. “Nous avions aussi l’habitude d’être défoncés tout au long de la journée”.

Manchester Arena bomber Salman Abedi.
Salman Abedi s’est fait exploser à l’extérieur d’un concert d’Ariana Grande à Manchester, tuant 22 personnes CREDIT: FACEBOOK

Quand on lui a demandé s’il était surpris par la nouvelle, il a délcaré : “Non, Hashim avait l’habitude de toujours rentrer dans son pays natal et il me montrait toutes les photos de lui avec des RPG,des AK47, des psitolets 9mm, des grenades.

“(Les frères) ont toujours été très religieux. Je ne sais pas si ça leur a pris en Syrie, mais je sais vraiment qu’ils idolâtrent absolument Daesh.

 

“Mais Hashim veut devenir boxeur professionnel, donc, je nee le vois pas trop se faire exploser”.

Le Telegraph, avait l’aide du Hsite internet d’investigation Bellingcat de Henk van Ess, a retrouvé des photos et des postages sur la Page Facebook désactivée de Hashim.

Hashim aimait s’appeler “Hashim Corleone Abedi”, sur ses comptes de réseaux sociaux, mais il a repris son nom d’Hashim, il y a quelques mois.

Hashim Abedi on holiday several years ago
Hashim Abedi en vacances il y a quelques années CREDIT: FACEBOOK

 

Un ami de Hashim a partagé une photo de 2012 d’un avion percutant en vol les tours-jumelles à New York, image qu’Abedi a “liké”. En réponse à une question demandant qui est son “héros”, il a répondu Osama Ben Laden, l’ancien chef d’Al Qaïda disparu.

Puis, en juin 2014, un autre ami a lui a posté une photo de la première page d’un journal illustrant l’histoire de Reyaad Khan, le djihadiste de Daeshà Cardiff, qui a été tué par une frappe d’un drone de la RFA à Raqqa, dans le nord de la Syrie. Hashim a écrit en l’honneur de Khan et il suggérait à ses amis de le rejoindre en Syrie.

Screengrab of a Facebook page with comments from Hashim Abedi
Capture d’écran d’une page Facebook avec des commentaires de Hashim Abedi CREDIT: FACEBOOK

Montrant qu’il connaissait Khan, Hashim dit : “Est-ce réellement lui? … Mashallah (Merci à Allah).

“Hahhahaah inshallah (à la grâce d’Allah) nous serons ensemble, mec”, réplique t-il en suite.

L’un de ses contacts réguliers sur les réseaux sociaux était Junade Hostey, 21 ans, le plus jeune frère de Raphaël, l’un des recruteurs britanniques les plus prolifiques pour Daesh qui a quitté Manchester pour la Syrie, en 2013 avant qu’l ne soit tué lui aussi dans une frappe aérienne l’an dernier.

La police soupçonne que les frères aînés Salman et Raphaël étaient également amis et ils enquêtent sur les possibles communications entre eux.

Raphael Hostey, Isil's most prolific recruiter in Britain
Raphael Hostey,le recruteur le plus prolifique pour Daesh en Grande-Bretagne.  CREDIT: SUPPLIED

 

Ce compte en réseaux sociaux suggère l’existence d’un réseau djihadiste s’értendant à travers tout Manchester, Cardiff et Portsmouth, de jeunes gens radicalisés qui apparaissent discuter de leur soutien à Daesh et à d’autres groupes terroristes.

Ils partagent des contacts et de l’information et ils s’encouragent les uns les autres à rejoindre le soi-disant Califat.

Le père d’Hashim, Ramadan, un ancien officier de sécurité du Colonel Mouammar Kadhafi et sa femme Samia, se sont déplacés au Royaume-Uni et ont fui la Libye en tant que dissidents au début des années 1990.

Ramadan, 51 ans, est ensuite retourné en Libye après un accord de réconciliation avec le Gouvernement Kadhafi et il a été rejoint par d’autres membres de sa famille au début de la révolution de 2011. Il a combattu avec le Groupe de Combat Islamique Libyen (LIFG ou GCIL), dont l’orientation était clairement axée sur Al Qaïda.

Des photos de la Page Facebook de Ramadan montre Hashim, âgé d’environ 14 ou 15 ans, tenant un fusil automatique.

La famille est ensuite retournée à Manchester en 2014, où les frères se sont lancés dans leurs études.

Apparemment inquiets que leurs enfants ne sombrent dans des gangs de rue, Ramadan et Samia ont décidé de prendre en charge la famille et de la ramener en Libye en octobre l’an dernier.

Un porte-parole de Rada a déclaré au Telegraph qu’Hashim a fait un voyage en Allemagne en décembre dernier, avant de se rendre à Londres.

 

 

Les services de renseignements ne connaissent pas encore le motif de sa visite.

Les services de renseignements allemands ont révélé plus tôt cette semaine que Salman également avait réalisé son propre séjour à Düsseldorf quelques jours avant son attaque de lundi soir en huit.

telegraph.co.uk

Adaptation : Marc Brzustowski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.