Le Conseil Palestinien appelle l’OLP à ne plus reconnaître Israël

0
407

Le Conseil central palestinien appelle l’OLP à suspendre la reconnaissance d’Israël

Le président palestinien Mahmoud Abbas (au centre) s’exprimant devant le Conseil central de l’OLP à Ramallah en Cisjordanie occupée le 14 janvier 2018 ABBAS MOMANI (AFP)
Mahmoud Abbas présentera à l’Union européenne un plan pour relancer le processus de paix

Le Conseil central palestinien a appelé lundi l’Organisation de la libération de la Palestine à revenir sur la reconnaissance d’Israël.

Dans un vote intervenu à Ramallah, le conseil central de l’OLP a “chargé le comité exécutif de l’OLP suspendre la reconnaissance d’Israël jusqu’à ce que ce dernier reconnaisse l’Etat de Palestine dans ses frontières de 1967,  annule l’annexion de Jérusalem-Est et cesse ses activités de colonisation”, selon un communiqué.

Le comité exécutif est la seule instance habilitée à prendre les décisions engageant les Palestiniens dans le cadre du processus de paix avec Israël.

Durant la conférence, destinée à examiner la riposte palestinienne à la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, Mahmoud Abbas a fait de nouveau savoir que les Palestiniens rejetaient le plan de paix proposé par Trump.

En outre, le président de l’Autorité palestinienne présentera à l’Union européenne un plan pour une conférence internationale afin de relancer le processus de paix, a annoncé lundi l’Organisation de la libération de la Palestine (OLP) à Ramallah.

Le plan, qui sera révélé lors de la visite d’Abbas à Bruxelles le 22 janvier, reposera sur les résolutions de l’Organisation des Nations Unis et des accords internationaux dans le but de réamorcer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Francois Mori (POOL/AFP)Palestinian President Mahmud Abbas gives a joint press conference with French president following their meeting in Paris, on December 22, 2017  Francois Mori (POOL/AFP)

 

Par ailleurs, le président de l’Autorité palestinienne, qui a rejeté le plan de paix proposé par Trump depuis la reconnaissance par son homologue américain de Jérusalem comme capitale d’Israël, va demander à l’UE de jouer un rôle majeur dans les efforts de réconciliation entre l’Etat hébreu et les Palestiniens.

L’ambassadeur palestinien auprès de l’Union européenne, Rahim al-Farra, a déclaré la semaine dernière que le président Mahmoud Abbas se rendra à Bruxelles le 22 janvier pour rencontrer les 28 ministres des Affaires étrangères de l’UE.

Rahim al-Farra a affirmé que la rencontre a été organisée sur l’initiative de la diplomate en chef de l’UE, Federica Mogherini, afin de tenir informés les divers ministres des affaires étrangères sur les derniers développements relatifs à la question palestinienne, notamment en ce qui concerne la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump.

Donald Trump a reconnu en décembre “officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël”, marquant une rupture spectaculaire avec des décennies de diplomatie américaine et internationale symbolisée par sa décision de déplacer l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv vers la Ville sainte.

Lors d’une conversation téléphonique avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, Mme Mogherini avait réitéré la “position ferme” de l’UE selon laquelle “le statut final de Jérusalem comme future capitale d’Israël et d’un Etat palestinien doit être réglée à travers des négociations qui répondent aux aspirations des deux parties”.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.