Lapid, Bennett, renvoi à la Knesset? Tout est possible.

Le mandat de Netanyahou a expiré et la décision revient au président Rivline. Scénarios du président: Lapid ou Bennett pour la formation du gouvernement, décision à la Knesset ou les élections?

Le mandat de Benyamin Netanyahou a expiré à minuit, après avoir jusqu’à présent échoué à former une coalition de 61 députés. Par conséquent, demain matin, le président Reuven Rivline doit ouvrir des consultations et il dispose de trois jours légalement pour décider de transférer le mandat à un autre candidat tel que le président de Yesh Atid, Yaïr Lapid ou le président de Yamina Naftali Bennett, ou de le transférer directement à la Knesset.

Contrairement à la traditionnelle cérémonie de recommandation immédiatement après l’élection, cette fois, le président n’a pas l’intention de convoquer tous les chefs de faction mais d’annoncer que toute personne dont la position a changé ou qui a des informations importantes à porter à son attention est la bienvenue à le contacter.

Dans l’immédiat, Netanyahou a rendu le mandat au Président.

La loi laisse au Président un très large pouvoir discrétionnaire quant à la manière de tenir les consultations, à qui imposer le mandat et à la prochaine étape du système politique. Selon la loi, il peut désormais choisir l’une des deux options suivantes: la première consiste à transférer le mandat à un autre candidat, qui disposera de 28 jours pour tenter de former un gouvernement; la seconde – s’il arrive à la conclusion qu’il n’y a pas de candidat qui ait la capacité réelle de former une coalition – saute ce mois-ci et renvoie le mandat directement à la Knesset. Ensuite, une période de 21 jours s’ouvrira au cours de laquelle ce n’est que si 61 députés signent pour un candidat qu’il aura la possibilité d’essayer de former un gouvernement.

Le Président Rivline avec Yaïr Lapid, Président de Yesh Atid.

Le président de Yesh Atid, Yaïr Lapid, souhaite reprendre le mandat afin de poursuivre les efforts pour former un gouvernement d’unité avec le président de Yamina, Naftali Bennett, et prendre le contrôle du comité d’organisation de la Knesset qui lui permettra de bloquer les initiatives de Netanyahou et de Yamina. Bennett, en revanche, aurait préféré que le mandat soit en sa possession pour le mois à venir, afin de garder également la porte ouverte à la formation Yamina au gouvernement. Au tour précédent, Lapid avait 45 recommandations de toutes les factions du bloc qui s’opposent à Netanyahou, et Bennett n’avait que sept recommandations, de membres de Yamina.

Ces derniers jours, le Likoud a envisagé une série de mesures qui empêcheront Lapid de recevoir le mandat, qu’ils ont en commun – une recommandation unifiée de 52 membres du bloc de droite sur un autre candidat, qui vaincra les 45 partisans de Lapid. Entre autres choses, Netanyahou examine la possibilité de recommander Bennett, ou un autre candidat en son nom, tel que le président du Shas Aryeh Deri ou un autre haut responsable du Likoud, afin que Lapid ne reçoive pas le mandat. Dans le même temps, Lapid essaie de soulever plus de recommandations qui renforceront sa demande de mandat du Président. Lors de la précédente série de recommandations, 16 députés – membres de Tikva Hadasha, de la liste commune arabe et de RA’AM – ont décidé de ne pas se prononcer et n’ont recommandé aucun candidat. Lapid a tenté de les persuader de changer leur décision et d’informer le Président qu’ils rejoignaient sa liste de recommandeurs, cependant, le président du Ra’am, Mansour Abbas, avait précédemment informé le Likoud qu’il ne recommanderait aucun candidat à la formation du gouvernement à l’avance. Il a précisé qu’à la fin du tour, son parti ira avec celui qui aura le plus de recommandations.

Auparavant, le Likoud avait travaillé pour obtenir la recommandation d’Abbas pour Naftali Bennett en tant que candidat pour former le gouvernement. Bennett était également impliqué dans cela, et si les tentatives de persuasion réussissaient, on s’attendrait à ce que le bloc Likoud-Harédim le recommande au Président. Le Likoud pensait que si Bennett avait 61 recommandeurs ou plus, il serait inévitable de lui imposer le mandat, et non de Lapid. Netanyahou a exigé que Bennett s’engage dans la formation d’un gouvernement de droite dans le cadre de sa recommandation, mais le président de Yamina a refusé, affirmant qu’il préférerait un gouvernement de droite mais qu’il n’excluait pas la possibilité de former un gouvernement de droite avec Yesh Atid, Tikva Hadash, Yisrael Beiteinu.

Le Premier ministre craint que le contrôle du comité d’organisation ne soit entre les mains de Lapid et de son bloc d’opposants, et si le mandat passe à Bennett ou revient à la Knesset – il peut presque certainement s’assurer qu’ils ne font pas avancer des décisions comme des lois qui pourrait l’empêcher de former un gouvernement avec des mises en accusation ou autres.

Cependant, le président du Sionisme religieux, Bezalel Smotrich, a refusé de dire qu’il recommanderait Bennett dans le cycle de consultations présidentielles, même si Abbas se joint au mouvement. «Nous en discuterons quand cela deviendra pertinent», ont déclaré des responsables du parti.

JForum ‒ Infos Israel-newsIsrael Hayom

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.