La puissance intelligente d’Israël

La plupart des pays évoluent sur l’axe entre le soft power, qui utilise des moyens non puissants pour atteindre les objectifs nationaux, et le hard power, qui utilise des moyens militaires et économiques. Doron Feldman pense qu’Israël parvient à combiner les deux

High-tech en Israël, puissance intelligente. Photo: BIGSTOCK / Copyright: Europe

Avec la désintégration de l’Union soviétique et la transition vers un monde d’hégémonie américaine, le concept de soft power dans l’étude des relations internationales, inventé par le professeur américain de l’Université de Harvard, Joseph Nye, a gagné en popularité. Le soft power est attribué à la capacité des pays à utiliser des moyens non puissants, dans le cadre de leur pouvoir national tels que la culture, les valeurs, l’éducation, les institutions gouvernementales et économiques attrayantes, qui sont des sources d’influence et de coopération dans le monde – par opposition à l’utilisation traditionnelle des ressources nationales du pouvoir économique et militaire, c’est-à-dire un moyen de hard power, pour imposer leur volonté à d’autres pays et acteurs de la politique mondiale.

Au début, le soft power était principalement attribué aux États-Unis, qui ont remporté la guerre froide contre leur rivale Union soviétique sans lutte directe, mais en défendant les valeurs de liberté, de libéralisme et d’économie libre, perçues parmi les peuples vivant au-delà du rideau de fer comme attractives. Il s’agit d’xercer le soft power vers l’extérieur afin d’accroître leur influence dans la politique mondiale au-delà de leurs dimensions nationales. En fait, ces dernières années, de nombreux petits pays, tels que Singapour, l’Irlande, la Finlande, l’Estonie et d’autres, sont entrés sur la carte du monde grâce à une image de marque et à des investissements importants dans leurs économies et technologies avancées, leurs systèmes éducatifs et leurs systèmes de protection sociale. , Ce qui leur a permis de renforcer leur image et leur prestige à l’international, afin de favoriser les collaborations et d’élargir leur cercle d’alliances.

Mais le soft power est un moyen limité d’assurer la sécurité des nations dans la politique mondiale. Par conséquent, de nombreux pays ont intériorisé la nécessité de formuler et de développer des stratégies nationales et de sécurité qui combinent des capacités douces et puissantes pour atteindre leurs objectifs en politique mondiale, dans l’esprit de la célèbre phrase du président américain Theodore Roosevelt. Ce que le professeur Nye a défini au début du siècle présent comme une puissance intelligente.

Dès ses premières années, face aux menaces du monde arabe, du fait de son petit territoire, des limites de sa puissance et de la pénurie de main-d’œuvre, Israël a choisi d’investir dans le développement d’une force militaire qui lui permettra de défendre seul son existence. Israël a développé une doctrine de sécurité basée principalement sur des mesures sévères, sa politique étrangère servant d’outil complémentaire pour atteindre ses objectifs nationaux. Dans sa recherche d’une alliance avec une superpuissance et dans une tentative de freiner et de contourner l’isolement sécuritaire-politico-économique que lui imposaient les pays arabes, Israël a effectivement exercé le soft power sur le continent africain, en fournissant une assistance dans les domaines de la technologie, de la médecine, de l’agriculture du désert, de l’industrie et de la sécurité. Les dirigeants du continent noir appréciaient le peuple juif et le petit Israël, qui était perçu comme une force anti-impérialiste. Mais ses efforts en douceur ont finalement échoué, lorsque les relations diplomatiques officielles avec la plupart des pays africains ont été rompues après 1967.

Le choix d’Israël de s’associer au développement et à l’investissement dans la puissance militaire, sécuritaire et les multiplicateurs de puissance de qualité a fait ses preuves au fil des ans. Elle lui a permis d’exclure ses rivaux du cycle de la confrontation, de conduire à la reconnaissance de facto de son existence par le monde arabe et de survivre dans un environnement tumultueux au Moyen-Orient.

Au cours de la dernière décennie, Israël a enregistré une croissance économique et des processus de développement sans précédent, qui ont inclus une augmentation significative du volume des investissements étrangers, du PIB national, du PIB par habitant et de la qualité de vie. Peu à peu et en adoptant des stratégies de smart power selon les principes de Nye, Israël s’est positionné comme une « start-up nation », fondée sur la technologie, le cyber, l’innovation et récemment aussi comme une puissance régionale énergique, aux côtés d’une lutte déterminée contre l’Iran, ses métastases et le terrorisme islamiste radical.

Sur la base de l’expérience passée, la stratégie israélienne est basée sur le fait d’éviter une sortie précipitée vers des crises inutiles et un recours disproportionné à la force, afin de minimiser les dommages causés aux civils innocents (ce qui rendrait difficile la normalisation des relations entre Israël et le monde arabe), tout en utilisant des mesures chirurgicales sans compromettre les principes de sécurité.

On note cette capacité d’Israël à exercer son pouvoir de manière intégrée, ordonnée et sophistiquée, et à profiter des opportunités face à la désintégration de l’ordre régional lors des événements du printemps arabe, à l’intensification du projet néo-impérialiste iranien et à la montée du gouvernement pro-israélien américain. – En Asie, en Amérique latine, en Afrique, dans le Caucase et surtout dans le Grand Moyen-Orient. Pour le moment, cette décision se traduit par le début d’une tendance à saper officiellement le veto palestinien sur la normalisation entre le monde arabe et Israël, et par l’établissement d’une relation bilatérale historique entre ce dernier et l’un des États du Golfe – les Émirats arabes unis.

Par Doron Feldman, doctorant à la School of Political Science, Government and International Relations de l’Université de Tel Aviv

israeldefense.co.il

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.