Iran : les dissidents révèlent 42 sites de missiles Pasdaran©

0
494

La résistance iranienne révèle des dizaines de sites de missiles des Gardiens de la Révolution Islamique,

qui coopèrent étroitement avec la Corée du Nord

Cela se produit quelques jours après le fiasco de la démonstration de force contre Daesh à Deir Ez Zor

Le Conseil National de La Résistance d’Iran a identifié 42 Centres pour le développement, la fabrication et la mise à l’essai des missiles du Codes Gardiens de la Révolution islamique, dont au moins 12 étaient encore totalement inconnus à ce jour

Capture d’écran.

La coalition de l’opposition iranienne, le Conseil National de la Résistance d’Iran a organisé une conférence de presse la semaine dernière à Washington afin de présenter de nouvelles informations sur le développement, la fabrication et les tests réalisés pour les missiles, en République Islamique d’Iran.

Les Responsables du CNRI ont révélé que le Guide Suprême Ali Khamenei a ordonné aux institutions compétentes d’accélérer les activités relatives au programme de missiles, à la suite de l’accord nucléaire signé par Obama, qui est entré en vigueur l’an dernier en janvier. Les test réalisés, de façon incessante, sur les missiles balistiques iraniens sont une véritable pomme de discorde, entre les parties, qui ont pour mission de maintenir en vigueur cet accord nucléaire. Plusieurs tests de ce type se sont déroulés depuis la conclusion des négociations entre l’Iran et le P+5 en juillet 2015.

Les détracteurs de cet accord ont insisté sur le fait que ces activités se réalisent en pleine violation des résolutions des Nations-Unies, appelant la République islamiste à éviter de travailler sur des armements capables de transporter des ogives nucléaires.

La conférence de presse du CNRI a spécifié que les Forces Aérospatiales des Gardiens de la Révolution ont pour mission d’exécuter le mandat confié par Khamenei afin d’accélérer les travaux autour des missiles. Tiran ses renseignements de la principale branche constitutive de ce groupement dissident, l’Organisation des Moujahidin du Peuple d’Iran (MPOI/MEK), grâce à leurs sources à l’intérieur même de l’Iran, le CNRI a identifié 42 Centres, où les Pasdaran ou Gardiens de la Révolution se consacrent pleinement au développement, à la fabrication et aux tests des missiles

Il est aussi parvenu à déterminer qu’un moins un de ce genre de centre, situé dans la Province de Semnan, collabore activement avec l’Organisation d’Innovation et de Recherche en matière de Défense (abréviation en Farsi : SPND), qui a précédemment été identifiée comme l’institution en charge des travaux relatifs aux armes nucléaires en République Islamique.

Ami Rojkes Dombe | 26/06/2017

[Source: ncr-iran.org]

Adaptation : Marc Brzustowski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.