Espagne : hommage aux Sépharades expulsés il y a 5 siècles*

2
222

Ce lundi, le Roi Felipe VI de l’Espagne a honoré les Juifs séfarades qui ont été banni il y a plus de cinq siècles d’Espagne pendant l’Inquisition, et une loi leur autorisant la double nationalité pour tous leurs descendants est entrée en vigueur.

Le projet de loi vise à corriger ce que le gouvernement espagnol appelle une “erreur historique” d’Isabelle et Ferdinand, les monarques du pays, qui, en 1492, ont ordonné aux Juifs de se convertir au catholicisme ou de s’exiler en quelques semaines, sous peine de mort.

“Cher Sépharades, je vous remercie pour votre fidélité,” a dit le roi aux représentants des Juifs séfarades de différents pays, au palais royal.

“Je vous remercie d’avoir gardé comme un trésor précieux votre langue et vos coutumes qui sont les nôtres aussi. Merci aussi pour faire en sorte que l’amour l’emporte sur la rancune et pour enseigner à vos enfants à aimer ce pays.

“Comment nous avez-vous manqué.”

Il y a environ 3,5 millions de Juifs d’ascendance espagnole dans le monde entier – connus sous le nom des Juifs séfarades.

La loi, qui est entrée en vigueur le mois dernier, leur accorde la double citoyenneté.

Les candidats ne doivent pas être des juifs pratiquants, mais ils doivent avoir une ascendance prouvées par les autorités juives et prouver un «lien spécial» avec l’Espagne pour être reconnus comme nos citoyens.

Selon une loi de 1924, le gouvernement précédent avait accordé aux Juifs séfarades la nationalité espagnole, mais les candidats devaient renoncer à leur nationalité précédente et ils devaient résider en Espagne.

Bien que les estimations varient, les historiens pensent qu’au moins 200.000 Juifs vivaient en Espagne avant qu’Isabelle et Ferdinand leur ordonne de se convertir ou de quitter le pays dans le cadre d’une politique visant à unifier le pays sous la bannière du catholicisme.

Beaucoup ont trouvé refuge dans l’Empire ottoman, les Balkans, l’Afrique du Nord et en Amérique latine, et ceux qui refusaient de se convertir ou de partir ont péri brûlés sur le bûcher.

Le Ministre de la Justice, Rafael Catala, a déclaré lundi que son administration avait déjà reçu près de 600 demandes de nationalité espagnole.

En Octobre, le gouvernement avait déjà accéléré les demandes de 4.300 juifs séfarades qui avaient déposé des demandes pour obtenir la nationalité avant l’entrée en vigueur de cette dernière loi.

Arutz7

2 COMMENTS

  1. Majesté,
    merci infiniment, mais pensez-vous que cela serait utile de revenir dans votre merveilleux pays en voie de
    ré-islamisation?

  2. La décision de nous rendre justice en nous honorant de nous gratifier de leur bien le plus cher, la nationalité
    espagnole,ne peut que nous réchauffer le cœur et nous amène à témoigner notre gratitude.
    Néanmoins, pour dissiper tout malentendu et écarter tout doute sur ce beau cadeau, il y a lieu de reconsidérer
    la position malencontreuse qui a été adoptée dans votre pays à l’encontre de Monsieur NETANYAHOU représentant légitime d’Israël,
    et de tous les juifs y compris les sépharades du monde entier.
    Le cadeau sera entier .
    PS: Je suis un simple résident juif en France mais bien sépharade.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.