Elle se découvre un grand-père nazi !

L’Américaine Linda Kinstler se lance dans une vaste enquête sur son rôle dans la Shoah.

Née aux États-Unis de parents qui avaient quitté la Lettonie soviétique en 1989, Linda Kinstlert collabore à plusieurs publications américaines dont The Republic pour lequel elle couvre la guerre en Ukraine.
Élevée dans un milieu juif par sa mère divorcée (son mari n’était pas juif) , elle découvre que son grand-père impliqué dans l’assassinat de juifs sous l’occupation allemande.
Est-il possible que le contraire de l’oubli ne soit pas le souvenir, mais la justice ?
« On ne parlait pas de lui dans ma famille, il ne figurait sur aucune photo. Ce n’est que plus tard que j’ai appris la raison de ce silence : Boris [Kinstler] avait en réalité fait partie de la milice meurtrière de Cukurs, le Kommando Arajs, une unité de SS lettons. Il était ensuite devenu agent du KGB, puis avait disparu. »
Ainsi commence l’enquête de Linda Kinstler : une plongée dans l’histoire longtemps inavouée de sa famille qui se transforme peu à peu en une véritable traque de nazis sur trois continents. En recollant les morceaux du puzzle qui relie son grand-père à Herberts Cukurs, dit le « boucher de Riga », Linda Kinstler se demande avec effroi à quel point sa propre famille a participé aux assassinats de ce Kommando qui, en 1942, n’a laissé que 4 000 survivants sur les 70 000 Juifs lettons. Et que tient-elle de cet aïeul dont la mémoire semble avoir été effacée à dessein ?« Je n’aurais jamais cru un tel livre possible. Un portrait de famille émouvant doublé d’un polar sensationnel, le tout mêlé à une réflexion brillante autour de la mémoire, de la loi et de l’identité. »

source : jforum & denoel.fr

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.