Moscou en tant que médiateur dans l’échange de prisonniers entre Israël et l’Iran.

Des efforts de médiation sont en cours entre la Russie, Israël et l’Iran pour faciliter un échange de prisonniers qui aboutirait à la libération d’Elizabeth Tsurkov, une double citoyenne israélo-russe, retenue en otage par la milice chiite soutenue par l’Iran, Kata’ib Hezbollah, en Irak. Ces négociations sont en cours depuis que le Mossad, l’agence de renseignement israélienne, a capturé un chef iranien de commando, Yusef Shahabazi Abbasalilu, impliqué dans un complot visant à attaquer des Israéliens à Chypre. Cet échange de prisonniers est actuellement en cours de discussion sous la médiation russe.

La situation d’Elizabeth Tsurkov : Elizabeth Tsurkov, une chercheuse et doctorante de 36 ans à l’Université de Princeton, ainsi que chercheuse non résidente au New Lines Institute for Strategy and Policy à Washington, est portée disparue depuis quatre mois. Les informations rapportent que la milice Kata’ib Hezbollah la retient en otage en Irak. Selon des sources au sein de la milice, des négociations sont en cours pour sa libération, ce qui impliquerait un échange de prisonniers entre Israël et l’Iran.

La capture d’Abbasalilu par le Mossad : Fin juin, le Mossad a mené une opération secrète en Iran pour capturer Yusef Shahabazi Abbasalilu, chef iranien d’un commando qui planifiait de tuer des Israéliens à Chypre. L’opération a réussi, mais son déroulement sur le sol iranien a provoqué une escalade des tensions entre Israël et l’Iran. Peu de temps après la capture d’Abbasalilu, des négociations ont commencé, avec la médiation russe, pour obtenir sa libération en échange d’Elizabeth Tsurkov.

Le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a confirmé que Elizabeth Tsurkov était toujours en vie et a tenu l’Irak pour responsable de sa sécurité et de son bien-être. Le gouvernement israélien a également souligné que cette affaire était traitée avec le plus grand sérieux et que la sécurité de Tsurkov était une priorité. Les autorités israéliennes ont exprimé leur préoccupation quant à son sort et ont engagé des discussions avec les parties concernées pour assurer sa libération.

Kata’ib Hezbollah et son rôle régional : Kata’ib Hezbollah, également connue sous le nom des Brigades du Hezbollah, est une milice chiite soutenue par l’Iran qui opère en Irak et en Syrie. Faisant partie des Forces de mobilisation populaire, le groupe a mené de nombreuses attaques contre les forces américaines et de la coalition en Irak, ce qui lui a valu d’être désigné comme organisation terroriste étrangère par les États-Unis en 2009. Son implication dans la détention d’Elizabeth Tsurkov souligne le rôle de cette milice dans la région et les défis sécuritaires auxquels sont confrontés les pays impliqués.

Les efforts de médiation de la Russie dans l’échange de prisonniers entre Israël et l’Iran, qui aboutirait à la libération d’Elizabeth Tsurkov, une chercheuse israélo-russe retenue en otage par la milice Kata’ib Hezbollah en Irak, sont en cours. Les discussions ont été initiées après que le Mossad a capturé un chef iranien de commando, impliqué dans un complot contre des Israéliens à Chypre.

Jforum.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires