Israël/Covid-19: le nombre de cas hebdomadaire chute au niveau le plus bas depuis juin 2020

Le personnel de l'hôpital de l'unité Coronavirus de l'hôpital Shaare Zedek à Jérusalem le 3 février 2021
Yonatan Sindel / Flash90Le personnel de l’hôpital de l’unité Coronavirus de l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem le 3 février 2021

Le nombre hebdomadaire de nouvelles infections au coronavirus a chuté au niveau le plus bas depuis juin 2020, selon les données publiées vendredi.

Selon le ministère de la Santé, seuls 2.479 nouveaux cas ont été recensés la semaine dernière, contre 5.011 la semaine précédente, soit le décompte hebdomadaire le plus bas en dix mois, a rapporté le site d’information Walla.

Aussi, le nombre de patients atteints de COVID-19 en Israël dans un état grave est tombé à 368 ce vendredi, soit le taux le plus bas depuis décembre 2020.

Ce nombre est en baisse constante depuis plusieurs semaines, après avoir atteint un pic de 1.201 malades dans un état grave à la mi-janvier.

Le nombre de cas actifs est tombé à 6.581. Les résultats de jeudi, issus de 35.768 tests, ont représenté un taux d’infection positif de seulement 1%, soit 331 nouveaux cas.

6.220 décès ont été recensés en Israël depuis le début de l’épidémie.

La pandémie continue de diminuer après le succès de la campagne de vaccination d’Israël, qui a vu une majorité de ses citoyens se faire vacciner.

i24NEWS 02 avril 2021, 12:02

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1617357618-israel-covid-19-le-nombre-de-cas-hebdomadaire-chute-au-niveau-le-plus-bas-depuis-juin-2020

Corona : un signe encourageant qui ne trompe pas

Conséquence directe de l’opération de vaccination, les unités spéciales de Corona dans les hôpitaux ferment les unes après les autres. Il y a deux mois encore, des convois d’ambulances se suivaient sans cesse pour amener des malades qui devaient souvent attendre dans les couloirs des hôpitaux avant que des lits se libèrent et que des équipes viennent s’occuper d’eux.

Les tensions et la frustrations étaient palpables tant chez les familles des malades que parmi le personnel médical débordé. Aujourd’hui, la situation a radicalement changé et les unités du Corona ferment les unes après les autres ou n’accueillent plus que de rares personnes atteintes.

Quelques exemples : durant la journée de mardi, aucun malade n’a été accueilli à l’hôpital Rambam de Haïfa alors qu’au pic de la troisième vague, quinze personnes étaient admises quotidiennement. Durant cette même journée, aucun malade du Corona n’a été admis dans les hôpitaux Assouta d’Ashdod et Meïr de Kfar Saba. Dans les hôpitaux Shiba de Tel-Hashomer et Beilinson de Peta’h Tikva, un seul malade a été admis, contre 20 à 30 quotidiens lors de la troisième vague. Enfin, dans l’hôpital Hadassa de Jérusalem, considéré comme l’un des établissements les plus encombrés du pays durant cette période, seules trois personnes ont été admises mardi.

S’il n’est pas encore possible de dire que le Corona est « derrière nous » et qu’il faut toujours être prudent et notamment continuer à porter un masque, les progrès enregistrés dans le pays sont fulgurants, en grande partie grâce à l’opération de vaccination massive réalisée dans le pays.

Et la vision de la situation qui prévaut actuellement en Europe ne fait qu’amplifier ce succès.

Photo Yossi Zamir / Flash 90

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.