Ce que pense une journaliste arménienne de la Turquie, d’Israël et de Jérusalem

2
633

L’incompréhension inébranlable de l’Occident vis-à-vis de la Turquie et de l’Islam par Uzay Bulut 24 décembre 2017

Sur la photo ci-dessus : Turquie. Des civils arméniens, escortés par des soldats ottomans, ont marché à travers Harput, avril 1915. (Source de l’image : American Red Cross / Wikimedia Commons)

Les musulmans fondamentalistes en Turquie – et ailleurs – ne voient pas le jihad, les conversions forcées ou d’autres formes de persécution contre les non-musulmans comme des actes criminels. Au contraire, leurs Écritures religieuses leur ordonnent ouvertement « de couper la tête et les doigts, et de tuer les infidèles partout où ils peuvent se cacher », parmi beaucoup d’autres enseignements ouvertement violents.

Par conséquent, ce que le reste du monde qualifierait de « génocide », « massacre », « terrorisme » ou « nettoyage ethnique » est considéré par les musulmans radicaux comme un moyen « juste » de répandre l’islam et de libérer les terres des kafirs (infidèles) . Erdogan est clairement un tel radical, c’est pourquoi il est fier de l’histoire criminelle de son pays, tout en châtiant et en réécrivant celui d’autres États, comme Israël.

L’incompréhension de l’Occident à cet égard ne connaît pas de limites.

Depuis la reconnaissance officielle par l’administration Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, le président turc Recep Tayyip Erdogan a intensifié sa rhétorique anti-israélienne, qualifiant le pays d ’“ état d’occupation et de terrorisme “.

C’est pire qu’ironique. Les Juifs ne sont pas des « occupants » dans leur ancienne patrie natale, où ils vivent depuis plus de 3 000 ans. D’autre part, les Turcs, il y a 3000 ans, étaient les plus nombreux en Asie centrale, loin de la Turquie actuelle. Pour ajouter de l’hypocrisie à une blessure, Erdogan a également déclaré à propos de son propre pays : “Que l’on sache qu’il n’y a jamais eu d’holocauste ou de génocide dans le passé de cette nation. “

Oh vraiment ?

Les villes dans la Turquie d’aujourd’hui – dont la plupart sont en Anatolie (Asie Mineure) et les hauts plateaux arméniens – ont été construites par des Grecs, des Arméniens et des Assyriens ; et les juifs y ont vécu depuis l’antiquité. Les djihadistes turcs d’Asie centrale ont envahi et conquis l’Empire chrétien byzantin au XIe siècle, ouvrant ainsi la voie à la turquisation graduelle et à l’islamisation de l’Anatolie et de l’Arménie. L’ invasion ottomane de Constantinople (Istanbul) au XVe siècle a entraîné la destruction complète de l’Empire byzantin.

Lire la suite Redaction de Coolamnews

2 COMMENTS

  1. Erdogan s’imagine qu’Israel peut être Le prolongement de la Turquie …
    Je veux dire qu’effectivement les turcs ont conquit l’Anatolie et balayé le Royaume Chretien d’Orient qui avait pour capitale Constantinople . La Basilique Sainte Sophie est depuis La Mosquée flanquée de 4 minarets qu’on voit partout et La ville rebaptisée Istanbul !

    Mais Le Peuple Juif a ete souverain sur cette terre depuis 3500 ans et les invasions assyriennes Babyloniennes , grecques ,romaines , ottomanes,
    mandat britannique n’étaient que des “provinces” des colonies de tous ces “envahisseurs” . La France et La Grande Bretagne qui votent contre nous et La souveraineté d’Israel sur Jerusalem continuent d’être des puissances coloniales sans que l’ONU a l’unanimité les condamne…..

  2. Et dire que Macron se compromet à recevoir en grandes pompes un dictateur qui réprime sauvagement toutes les libertés et nie le génocide arménien … une honte et un vrai scandale !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.