Aramco – Le crash du géant pétrolier

Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé aujourd’hui une forte baisse de 44% de ses bénéfices en 2020. Au total, les bénéfices ont totalisé 49 milliards de dollars contre 88 milliards de dollars en 2019. Les résultats ne sont pas surprenants étant donné le défi posé par l’épidémie de Corona à l’entreprise, qui détient 12% de la capacité de production mondiale.

Le problème avec Aramco est qu’elle est tenue de verser à ses actionnaires un dividende annuel de 75 milliards de dollars, quels que soient ses revenus. Aramco s’est engagé sur ce dividende pendant cinq ans depuis son émission fin 2019. Puisque l’Etat contrôle l’entreprise, il garantit un flux de dollars dans ses caisses mais augmente la dette du géant pétrolier. Les mauvais résultats d’Aramco l’année dernière justifient la stratégie du régent d’essayer de couper la dépendance économique vis-à-vis des revenus pétroliers.

Pour l’avenir, Baramco encourage la demande de pétrole augmentera en 2021, tout comme les prix. Ce qui est inquiétant, c’est l’augmentation des attaques des envoyés iraniens dans la région contre ses installations pétrolières.

La Chine et les Saoudiens discuteront de l'investissement du CIC et de la CNPC dans l'introduction en bourse d'Aramco

Crédit:  site  Telegram Doron Peskin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.