Les Juifs restants d’Antakya transportés par avion vers une maison de retraite juive à Istanbul

( JTA ) — Les quelques Juifs restants d’Antakya ont été transférés à Istanbul, où ils séjournent dans une maison de retraite juive grâce à une collaboration entre la communauté juive turque là-bas, un milliardaire kazakh-israélien et l’organisation israélienne de collecte de fonds Keren Hayessod.

Bien qu’il y ait eu diverses façons pour les survivants de quitter la Turquie à la suite du tremblement de terre de la semaine dernière qui a tué plus de 40 000 personnes – y compris par l’intermédiaire de la compagnie aérienne turque à bas prix Pegasus, qui propose des vols d’évacuation gratuits depuis plusieurs villes – les Juifs d’Antakya ont été aidés par Alexander Machkevitch, un homme d’affaires juif du Kazakhstan qui est l’un des hommes les plus riches d’Israël avec une valeur nette de plus de 2,4 milliards de dollars.

« Même dans les jours les plus difficiles qui ont suivi la catastrophe, les membres de la communauté juive de Turquie ont découvert une unité qui a caractérisé le peuple juif à travers les générations », a déclaré Alexander Machkevitch dans un communiqué publié par le Keren Hayessod. « Je suis honoré de participer à cet effort conjoint avec le Keren Hayessod pour aider nos compatriotes juifs d’Antakya et, espérons-le, leur donner l’occasion de se relever des ruines pour reconstruire leurs familles et restaurer la vie communautaire. Nos cœurs sont avec le peuple turc pendant cette période difficile, avec l’espoir d’un rétablissement complet pour les blessés et la reconstruction de la région.

Malgré leur petit nombre, la communauté juive d’Antakya était connue parmi les Juifs turcs pour être farouchement traditionnelle, ne consommant que de la viande casher. Dans la maison de retraite, on leur fournit de la nourriture casher.

Antakya a été l’une des régions les plus durement touchées par le tremblement de terre qui a ravagé la Turquie et la Syrie la semaine dernière. Parmi les morts recensés jusqu’à présent figuraient le président de la communauté juive de la ville, Saul Cenudioglu, et son épouse Fortuna .

Les juifs sont présents dans la ville, connue dans l’Antiquité sous le nom d’Antioche, depuis près de 2 500 ans, depuis sa fondation sous l’Empire séleucide. Bien que plusieurs centaines de Juifs vivaient dans la ville au moment de la naissance de Cenudioglu dans les années 1940, l’année dernière, leur nombre était tombé à seulement 14, dont le plus jeune avait plus de 60 ans. Beaucoup d’entre eux travaillaient dans les magasins du célèbre marché Long Bazaar de la ville. .

Le président de la communauté juive turque, Ishak Ibrahimzade, a écrit sur Twitter la semaine dernière que le tremblement de terre avait apporté « la fin d’une histoire d’amour vieille de 2 500 ans ».

Tsahal extrait les corps des dirigeants de la communauté juive turque - The Times of Israël

Les dirigeants de la communauté juive d’Antioche, Saul et Fortuna Cenudioglu, tués lors du tremblement de terre en Turquie le 6 février 2023. (Autorisation)

Les Cenudioglu ont été enterrés au cimetière juif Kilyos d’Istanbul plus tôt cette semaine, mais le reste de la petite communauté juive de la ville – seulement environ 8 familles – a été transporté par avion à Istanbul. Beaucoup dans l’est de la Turquie vivent dans des tentes à l’extérieur de maisons détruites ou structurellement compromises, alors que les températures approchent ou descendent en dessous de zéro.

PAR DAVID I. KLEIN  JTA
Les travaux de démolition et les efforts d’enlèvement des débris se poursuivent à Antakya, en Turquie, le 16 février 2023. (Erhan Sevenler/Anadolu Agency via Getty Images)

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires