Un ancien officier de l’armée israélienne a averti mardi que dans une guerre future avec le Hezbollah au Liban, Israël pourrait être attaqué avec plus de 1000 roquettes par jour, bien plus de ce qu’a reçu le pays lors des conflits passés…

« Si au cours de la seconde guerre du Liban, le record était de 160 roquettes en une journée dans la région du Nord, nous devons nous attendre à environ 1200 roquettes en une journée – ce sera un scénario complètement différent de tout ce que nous avons connu, » a déclaré le major-général Yitzhak Gershon lors d’une interview à la radio.
« Nous aurons besoin de force mentale plus que de protection physique, » a ajouté Gershon, qui commande maintenant une unité réserviste de l’armée israélienne dans le nord du pays.
La guerre du Liban a éclaté le 12 juillet 2006, après que des militants du Hezbollah ont tué trois soldats israéliens et enlevé deux autres dans une embuscade.
Quelques 1200 soldats de l’armée israélienne et 1.300 civils israéliens ont été blessés.
En 2008, les corps des soldats de Tsahal capturés Ehud Goldwasser et Eldad Regev ont été rendus à Israël en échange de cinq terroristes libanais et les corps de 200 autres personnes tuées au Liban et détenus par Israël.
La radio militaire a cité des responsables qui ont affirmé que le Hezbollah ne lancera pas un nouveau cycle de combats.
Cependant, ils ont évalué qu’un incident individuel pourrait dégénérer en une guerre ouverte.
Les citoyens d’Israël, a-t-il dit, doivent être préparés pour les futurs défis. Selon les estimations du commandement du Front intérieur Eyal Eisenberg, Israël doit se préparer à un « blitz d’attaques » et à recevoir entre 1000 et 1500 roquettes tombant en Israël tous les jours.
Pendant le conflit en été 2014 entre l’armée de Tsahal et le Hamas dans la bande de Gaza, les Palestiniens ont tiré plus de 4.000 roquettes sur les villes israéliennes.
Le système anti-roquettes Iron Dome a frappé du ciel un grand nombre de projectiles qui se dirigeaient vers la population.
Depuis la fin de la guerre de 2006, la frontière nord avec le Liban est plutôt calme, bien que quatre soldats de Tsahal ont été tués. Il n’y a pas eu de morts civils.

i24news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.