Tsahal en état d’alerte dans le sud

Le chef d’état-major de Tsahal a demandé aux officiers de la région militaire sud d’être prêts à parer à toute éventualité face au Hamas. L’état d’alerte a été relevée. L’organisation terroriste fulmine contre la décision d’Abou Mazen de reporter sine die les élections législatives prévues pour le mois de mai, mais tout comme l’Autorité Palestinienne, elle accuse Israël d’en être responsable pour son refus d’inclure les habitants arabes de Jérusalem. A Tsahal on estime que le Hamas peut prendre ce nouveau prétexte pour raviver les tensions au fur et à mesure qu’approchera la date où ces élections devaient avoir lieu.

Dans un communiqué, le Hamas a averti : « L’absence d’élections à Jérusalem est une ligne rouge et aucun Palestinien ne pourra accepter qu’il n’y aura pas d’élections à Jérusalem-Est. Le jour des élections à Jérusalem devra être un jour de fête nationale, un jour où notre peuple affrontera Israël afin de le forcer à capituler. Le Hamas repousse l’idée d’un report ou d’une annulation de l’élection et il faut permettre qu’elle se tienne même sans l’accord d’Israël ».

La cause réelle du report de ces élections est la crainte d’Abou Mazen et de son mouvement le Fatah de subir une défaite face au Hamas, et ce n’est pas la première fois qu’il reporte le scrutin pour cette même raison.

Photo Hadas Parush / Flash 90

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.