Toulouse: “une des places fortes de l’antisémitisme en France”

1
110

“Toulouse est aujourd’hui une des places fortes de l’antisémitisme en France” (responsable)

i24NEWS

 

 

 

 

Une allée du jardin Michelet à Toulouse a été inaugurée mardi sous le nom “Monsonégo-Sandler”, en hommage à Myriam, Arié, Gabriel et Jonathan, les quatre victimes assassinées par le terroriste Mohamed Merah le 19 mars 2012 à l’école juive Ozar Hatorah, a rapporté 20 Minutes.

Lors de l’inauguration de l’allée Monsonégo-Sandler, sept ans après la tuerie d’Ozar Hatorah, un hommage leur a été rendu en présence de leurs familles, de Nicolas Sarkozy et du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse Jean-Michel Blanquer.

“Ce jour-là, j’ai vu de mes yeux ce que les yeux d’aucun homme ne peut accepter de voir. C’est inacceptable, c’est innommable, cela ne doit pas se reproduire. Si cela continue c’est qu’on peut faire mieux”, a déclaré l’ancien président Nicolas Sarkozy.

Le président régional du Conseil représentatif des institutions juives (CRIF), Franck Touboul, a déclaré : “On aurait pu croire qu’en 2012 les choses se seraient figées au regard des événements tragiques qui s’y sont déroulés, rien du tout, nous sommes dans une flambée considérable. Toulouse est aujourd’hui une des places fortes de l’antisémitisme en France.”

Toulouse est depuis plusieurs années la cible d’actes antisémites. “Entre mars et juin, nous avons eu 84 faits recensés”, a déclaré le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzéari.

1 COMMENT

  1. C’est le groupe musical “Zebda” qui a créé à Toulouse, le mouvement politique “Les Motivés”.
    C’était à la fois un groupe musical dont plusieurs membres étaient d’origine maghrébine, et un collectif politique de gauche, tendance Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) qui défendait le principe de “démocratie participative” et ce rassemblement a obtenu de bons scores lors d’élections municipales.
    Il a influencé une population locale en quête de repères, où la “cause palestinienne” était privilégiée.
    Faut-il rappeler que Mohamed Merah le monstre qui a assassiné des enfants Juifs était aussi de Toulouse ?
    L’infiltration du monde politique français par des extrémistes musulmans bat son plein, sans parler des associations politico-ethniques, et des syndicats dans lesquels ils sont en surnombre.
    Ce phénomène n’est pas nouveau, sauf que les dirigeants français, les zélites, les torchonistes, les aigris, les idéologues obtus et tous ceux qui adorent se cacher la tête dans le sable, ne veulent surtout pas voir.
    Enfin, la dernière intervention du Micron ne laisse aucun doute sur sa volonté d’instrumentaliser les Juifs pour ne pas se colleter avec les problèmes générés par le “communautarisme musulman” omniprésent.
    Il ne faut hélas pas s’attendre à des jours meilleurs, mais au contraire, à des situations de plus en plus difficiles à vivre pour les Juifs de France, en raison de la bêtise et de la lâcheté de dirigeants irresponsables.
    Pendant ce temps, certains préparent déjà, le prochain “diner des cons” …..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.