La propriétaire de Foodbenders, Kimberly Hawkins, a redoublé ces derniers jours son soutien à la cause palestinienne évidente dans ses flux de médias sociaux en décorant sa vitrine. (Foodbenders / Instagram)

Un restaurant de Toronto utilise le hashtag ‘sionistesnotwelcome’

Un restaurant d’aliments naturels de Toronto est impliqué dans une histoire de publications sur les réseaux sociaux considérées comme antisémites..Il a été critiqué pour avoir utilisé le hashtag «sionistesnotwelcome» (les sionistes ne sont pas les bienvenus) sur Twitter.

La propriétaire de Foodbenders dit cependant qu’il y a une distinction entre les sionistes et le peuple juif. Kimberly Hawkins a déclaré dans un post sur Instagram que les Juifs «sont les bienvenus dans mon magasin».

Le Centre Simon Wiesenthal dénonce les faits. « En déclarant que les sionistes ne sont pas les bienvenus dans son magasin, cette entreprise déclare essentiellement que les juifs ne sont pas les bienvenus », a déclaré le rabbin Meyer May, directeur exécutif du centre, dans un communiqué. «Il s’agit d’un antisémitisme clair, extrêmement discriminatoire et inacceptable.»

Hawkins rétorque: «Quand je fais une déclaration sur le sionisme, je ne parle pas du peuple juif», a-t- elle déclaré à BlogTO . «Il s’agit du gouvernement de l’État.»

Expliquant davantage sa distinction entre juifs et sionistes, elle a écrit sur Instagram: «J’adore les juifs et ils sont les bienvenus dans mon magasin. Je n’ai jamais rien dit sur le peuple juif. »

Le déménagement a apparemment coûté cher à Hawkins: cette semaine, Uber Canada et Ritual ont mis fin à leurs accords de livraison avec le restaurant et le traiteur. La chaîne Ambrosia Natural Foods a annoncé qu’elle ne porterait plus de produits Foodbender sur ses sites.

Mardi, Hawkins a publié sur Instagram qu’une une menace de mort a été envoyée sur le site Web de l’entreprise.

Pourtant, Hawkins a doublé son soutien aux causes palestiniennes évidentes dans son compte sur les réseaux sociaux.

 Ces derniers jours, elle a orné sa vitrine d’un grand drapeau palestinien en plus du panneau «J’aime Gaza» qui y était déjà accroché, et a couvert le panneau de son magasin d’une bannière indiquant «Palestine libre».

Des articles précédents sur les réseaux sociaux de Foodbenders ont déclaré que «la violence policière est une exportation israélienne» et «les sionistes sont des nazis», et comprenaient des hashtags qui semblent encourager la violence en Israël tels que #fromtherivertothesea et #intifada.

En réponse, la branche canadienne de la Ligue de défense juive, que Hawkins qualifie de «sionistes de l’extrême droite extrêmement dangereux», a fait un piquet devant le magasin dimanche. De plus, une vidéo montrait une femme peignant une étoile de David à la porte du magasin au cours du week-end.

Samedi, quelque 200 manifestants pro-palestiniens ont organisé un événement Jour de colère devant le magasin pour protester contre le projet déclaré d’Israël d’annexer des parties de la Cisjordanie.

Les manifestants ont accusé les « sionistes » de la brutalité et de génocide et ont appelé les entreprises à se dessaisir d’Israël, le Toronto Sun a rapporté .

Selon le rapport, des membres du mouvement Black Lives Matter ont déclaré à la foule qu’ils étaient engagés dans le même combat et qu’ils devraient travailler ensemble contre les suprémacistes blancs et abolir la police.

 

2 Commentaires

  1. Qu y a t il de mal à vouloir détruire les nuisibles tels que cafards, blattes, rats d égouts et mouches à m….e….si ça s appelle un génocide alors il faudrait fermer toutes les entreprises de nettoyage et desinsectisation….
    Non mais !

  2. je n’sais pas pourrrrkoi cette « affaire » m’fait penser à l’histoire du scorpion pris dans un cercle de feu… s’auto-donnera t-il le coup de grâce.

    BAH!…
    Et aprés le forfait qui va s’en suivre … ça va aller pleurnicher à … l’antitrucmachin..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.