Terroristes palestinien, la nouvelle génération.

La faiblesse de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie favorise la création et l’augmentation de groupes armées indépendants qui ont un but précis : continuer la lutte armée, toucher le plus de cibles israéliennes et faire du « buzz ».

Ces nouveaux terroristes auxquels les forces de Tsahal ont actuellement à faire sont également différents de ceux que nous avons connus ces dernières années. Dans une large mesure, on peut dire qu’ils sont plus courageux, plus combatifs, refusent de se rendre facilement et ont soif de publicité afin de se faire connaître et de faire connaître leurs actes.

Pour exemple : Ibrahim al-Nabulsi, qui a été tué il y a environ un mois est devenu une star des réseaux palestiniens après s’être filmé lors d’une attaques terroriste. Il y a une quinzaine de jours à Qabatyia, un palestinien recherché que les forces de Tsahal venues l’arrêter, a « réussi » à se filmer en train de tirer sur les forces israéliennes (sans viser) avant de se rendre. Chacune de ces vidéos glorifie naturellement le nom de la personne recherchée ou arrêtée et devient immédiatement un héros local et dans certains cas un héros national, comme dans le cas d’al-Nabulsi.

Ces terroristes de cette génération 3.0, ne sont en général pas affiliés à une organisation. Un jour, ils peuvent être photographiés avec un bandeau du Jihad islamique sur la tête et un autre jour avec une chemise des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa du Fatah. Que cela soit à Jénine ou à Naplouse.

Il n’y a, souvent, aucun rattachement idéologique à un mouvement ou à un autre, à part la haine d’Israël, et aucun rattachement à un endroit précis. Ce sont des « loups solitaires » qui décident qu’en bon leur semble de faire un attentat, de jeter des pierres sur les automobilistes, de traverser la ligne verte avec des armes afin d’y perpétrer des actes terroristes et les organisations dites officielles comme le Hamas, le Jihad ou autres sont devenues secondaires, même si après chaque acte terroriste elles revendiquent ces attaques.

Le constat est que les services de sécurité palestinienne ont du mal à gérer la situation et à opérer dans les diverses zones de la Cisjordanie, que cela soit dans le nord, dans la région de Jénine mais aussi, ce qui est relativement récent, dans le sud de la Judée-Samarie, du côté de Naplouse. Ces zones deviennent rapidement des enclaves pour des groupuscules terroristes « indépendants » armés.

Cette situation est également liée à la question de la succession de Mahmoud Abbas car au-delà de ces « loups solitaires », une guerre fait rage dans les rangs palestiniens entre le Hamas, le Jihad islamique et l’OLP afin de contrôler la Moukata à Ramallah. Actuellement, nous constatons une collaboration croissante du Jihad islamique avec le Fatah dans les dernières attaques sur le territoire israélien. Nous assistons à une évolution plus que spontanée et dangereuse. Il est plus que probable que derrière cette nouvelle donne se trouve l’Iran avec son principal allié, le Jihad Islamique et le Hezbollah, par l’intermédiaire de leurs émissaires en Cisjordanie, afin de provoquer une escalade sécuritaire. Le Hamas n’y est certainement pas opposé non plus, et il incite ses adhérents à commettre des attentats terroristes à partir de la Cisjordanie et non plus à partir de Gaza.

Le financement et la contrebande d’armes pour toutes ces opérations terroristes provient essentiellement de l’Iran. Si demain, l’accord sur le nucléaire était signé, la levée des sanctions permettra à l’Iran d’avoir une manne de 100 milliards de dollars par an, cela va de soit qu’une partie de cet argent sera destiné aux mouvements terroristes dans la région.

L’escalade que mènent les différentes factions terroristes nous rappelle que la Judée-Samarie reste instable et que les palestiniens n’ont renoncé en rien et reviennent à une méthode de terrorisme « classique » même sous une forme 3.0. C’est un nouveau défi pour les forces de sécurité israéliennes… que nous relèverons ! Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, après la dernière attaque contre un autobus rempli de soldats de Tsahal dans la vallée du Jourdain rappelait : « Nous continuerons d’intensifier nos opérations ciblées contre le terrorisme dans la région de Judée-Samarie. ».

Source : frblogs.timesofisrael.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.