Tel Aviv: la grande métropole israélienne

0
282
Tel Aviv est l’une des villes les plus chaudes du Moyen-Orient. En plus de sa riche histoire, Tel Aviv abrite certaines des start-ups technologiques les plus intéressantes dont les cadres contribuent à augmenter le nombre d’habitants riches de la ville.
De plus, Tel Aviv peut se targuer de voir des géants américains de la tech, tels que Google et Facebook, ouvrir des bureaux dans la ville…….Détails………

Deuxième ville d’Israël après Jérusalem en nombre d’habitants, Tel Aviv a récemment connu une hausse du tourisme. Située en bord de mer, elle fait partie des villes les plus chères au monde : cette année encore, Tel Aviv s’est hissée à la dixième place de ce classement, ex-æquo avec Los Angeles.

Parmi les milliardaires de Tel Aviv figurent le magnat de l’immobilier Eyal Ofer et l’héritière Shari Arison – la femme la plus riche d’Israël.

De nombreuses maisons de milliardaires et centres commerciaux se trouvent dans le quartier historique de Rothschild, qui se caractérise par l’architecture Bauhaus et son marché immobilier en plein essor.

Comme l’écrivait Ruth Bloomfield du Wall Street Journal en 2015 : « Les riches Israéliens ont longtemps été attirés par l’atmosphère cosmopolite de Tel Aviv. Mais, plus récemment, ces riches de l’ancien monde ont été rejoints par de jeunes entrepreneurs qui ont fait fortune dans les start-up technologiques, un secteur en pleine croissance en Israël ».

Fondée en 1909 sous l’appellation d’Ahuzat Bayit, la ville a changé son nom un an plus tard pour devenir Tel Aviv, qui signifie « colline du printemps ». Depuis quelques temps, Tel Aviv est bien placée dans le classement des villes les plus chères du monde.

La ville est située à 70 kilomètres de la capitale Jérusalem, le long de la côte de la mer Méditerranée.

La ville est proche, pour un trajet en voiture, de deux grands aéroports : l’aéroport international Ben Gourion et l’aéroport national de Sde Dov.

Tel Aviv compte environ 430 000 habitants

La ville est l’une des plus grandes du pays en matière de population. Elle se classe deuxième, juste derrière Jérusalem.

Et environ la moitié de la population milliardaire du pays vit à Tel Aviv.

En 2018, Israël comptait 106 milliardaires avec une fortune moyenne estimée à 1,07 milliard de dollars, selon Hareetz.

De son côté, Times of Israel a rapporté qu’en 2017 plus de la moitié de ces milliardaires vivaient à Tel Aviv.

Roman Abramovich est actuellement l’homme le plus riche d’Israël, avec une fortune estimée à 13,3 milliards de dollars (11,86 milliards d’euros).

Originaire de Russie, Roman Abramovich a obtenu la citoyenneté israélienne en 2018. Le milliardaire possède le club de football anglais de Chelsea. En 2015, il a acheté l’hôtel de luxe Varsano Hotel à Yaron Varsano, époux de l’actrice Gal Gadot qui a notamment incarné « Wonder Woman » au cinéma, pour environ 2,8 millions de dollars (2,50 millions d’euros).
Avec une fortune de 5 milliards de dollars (4,46 milliards d’euros), Shari Arison, résidente de Tel Aviv, est la femme la plus riche d’Israël.

Shari Arison a hérité d’une importante fortune à la mort de son père – le fondateur de la compagnie de croisières Carnival.

Elle détient actuellement des parts dans la plus grande banque israélienne, la Banque Hapoalim.

Parmi les milliardaires du pays figure également Eyal Ofer, un magnat de l’immobilier et du transport maritime, qui a été propriétaire de biens dans la région de Tel Aviv. Selon Forbes, sa fortune s’élève à 9,7 milliards de dollars (8,65 milliards d’euros).

Eyal Ofer a développé la société de transport maritime de son père après qu’il en a hérité en 2001, rapporte Forbes. Par ailleurs, Eyal Ofer possède des actions de la compagnie maritime américano-norvégienne Royal Caribbean Cruise Lines ainsi que des propriétés de luxe à Manhattan, aux États-Unis.

Stef Wertheimer – dont la fortune s’élève à près de 6 milliards de dollars (5,35 milliards d’euros), selon Forbes – vit également à Tel Aviv.

Stef Wertheimer est le fondateur et président d’honneur de la société Iscar Metalworking.
En 2006, il a vendu l’entreprise à la holding Berkshire Hathaway de Warren Buffett contre 4 milliards de dollars (3,57 milliards d’euros).

En 2010, il a reçu le prix Oslo Business for Peace Award pour ses travaux en Israël et en Palestine.

Depuis quelques temps, Tel Aviv est également devenue le foyer d’un certain nombre d’entreprises technologiques, amenant un vent frais avec de jeunes talents – et de nouveaux capitaux.

Sam Shead, de Business Insider US, avait souligné dans un précédent article qu’Israël était communément appelée la « Start-up Nation ». Le boom de la technologie essaime des millionnaires à travers tout le pays, avait déjà indiqué Hillary Hoffower de Business Insider US, alimentant par conséquent une forte demande pour des maisons et des appartements de luxe.

Des géants de la tech comme Google ont également ouvert des bureaux dans la ville.
Au sein des bureaux de Google, la décoration et le thème sont différents à chaque étage. L’un d’entre eux, par exemple, dispose de chaises longues et d’un toboggan interne.

Facebook, aussi, possède un bureau à Tel Aviv

Facebook, Microsoft et Intel utilisent leurs bureaux de Tel Aviv pour la recherche et le développement.

Avec cet afflux de technologie, les quartiers se sont étendus. Hillary Hoffower, de Business Insider US, a précédemment rapporté que les prix de l’immobilier en Israël ont doublé au cours des dix dernières années.

À Tel Aviv en particulier, les prix augmentent à cause du succès de la tech et de l’industrie du tourisme.

D’après Hillary Hoffower, « l’augmentation du nombre d’hôtels, d’appartements, d’immeubles en copropriété et de résidences de luxe dans ces régions a finalement été provoquée par la croissance économique ainsi que par une hausse du nombre d’acheteurs et de voyageurs étrangers ».

L’un des quartiers les plus prisés de la ville est Neve Tzedek. Selon le Wall Street Journal, en 2015, le prix moyen d’un appartement dans ce quartier balnéaire se situait entre 1,5 et 2 millions de dollars (entre 1,35 et 1,8 millions d’euros).

En 2015, Globes, média d’informations économiques israélien, a révélé que le quartier de Neve Tzedek abritait plus d’une douzaine de milliardaires. Connu pour ses restaurants et ses boutiques, Neve Tzedek est considéré comme l’un des quartiers les plus prisés de la ville. Neve Tzedek revendique même le titre de premier quartier de Tel Aviv.

Le Wall Street Journal a également démontré que le « kilomètre d’or », étendue proche du front de mer réservée aux appartements de luxe, est l’un des lieux d’habitation de la ville les plus convoités.

Et puis il y a la Cité Blanche et l’architecture Bauhaus

Nommée ainsi en raison de ses bâtiments majoritairement blancs, la Cité Blanche de Tel Aviv abrite le style architectural popularisé pour la première fois dans les années 1920 et 1930.

La partie la plus ancienne de la ville concentre aujourd’hui d’innombrables maisons de plusieurs millions de dollars.

Sur le plan culinaire, Israël a gagné en notoriété en tant que destination touristique gastronomique. Et, au fil des années, la ville s’est targuée d’avoir une variété de restaurants avec des chefs étoilés au Michelin.

Sur son site, Haaretz a signalé que 11 restaurants israéliens ont été distingués l’an dernier en figurant dans le classement sélectif « La Liste ». Parmi eux, il y a le Manta Ray de Tel Aviv.

Dans un article publié sur Bloomberg en 2018, les chefs célèbres Yotam Ottolenghi et Eyal Shani ont tous deux applaudi la scène culinaire de Tel Aviv. Le restaurant Herbert Samuel d’Ottolenghi, ainsi que le bar à vin Yoezer et Catit, tous deux situés dans des hôtels particuliers rénovés, ont été recommandés par Elite Traveler.

Messan qui fait aussi partie de « La Liste », et a également été nommé l’un des plus beaux restaurants du monde par le magazine Wallpaper.

À Tel Aviv, où se trouvent plusieurs micro-brasseries, le coût moyen d’une bière est de 2,94 dollars (2,60 euros).

Il y a aussi une vie nocturne animée

Selon le Lonely Planet, le bar sur le toit du Speakeasy est l’une des « adresses les plus sélect » de Tel Aviv et il faut réserver pour y entrer ; le lieu est également utilisé pour accueillir des fêtes d’affaires privées.
Dans le quartier Florentin de Tel Aviv, Satchmo propose une sélection de 70 types de whisky.
Tel Aviv abrite également une maison Soho House.
L’une des rues les plus emblématiques de Tel Aviv est le boulevard Rothschild. Bordé de boutiques de luxe, il constitue l’un des principaux attraits pour les riches résidents et les touristes, selon Tourist Israel.

Le boulevard Rothschild, qui porte le nom d’un des membres de la dynastie bancaire française, demeure l’une des rues les plus connues de la ville. L’endroit regorge de boutiques design haut de gamme et de gratte-ciel de luxe.

L’hôtel Rothschild est considéré comme le meilleur hôtel-boutique de luxe de Tel Aviv. L’édifice dispose de suites en terrasse sur le toit, à partir de 1 000 dollars (892 euros) par nuit.

De son côté, l’hôtel Norman dispose d’une piscine à débordement sur son toit. Une suite penthouse (à réserver un mois à l’avance) coûte 2 400 dollars (2140 euros) la nuit.
Les clubs privés, offrant des accès exclusifs pour les super riches, sont également disséminés à travers la ville.

Situé au centre de la ville, Morfium est un exemple de ces clubs privés. Ce dernier dispose d’un accès VIP et de bars privés.

Mais tout à Tel Aviv n’a pas un prix élevé. La ville côtière fait bon usage de son emplacement : on y dénombre 13 plages.
Les plages les plus populaires sont Jérusalem Beach, Mezizim Beach et Frishman Beach.

Source Business Insider

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.