fbpx
Accueil International Syrie : des bases du Hezbollah pour frapper Israël ©

Syrie : des bases du Hezbollah pour frapper Israël ©

Des missiles de longue portée sont présents sur cette base, dont des missiles balistiques Shabab-1, Shabab-2 et Fateh-110,

28 vues
1

Syrie : le Hezbollah construit des bases permanentes de lancement de missiles pour frapper Israël

Des images satellites montrent des villages rasés dans cette zone ; des rapports suggèrent que le site fortifié abrite des missiles iraniens prêts à frapper pour être utilisés contre l’Etat Juif. 

In this May 22, 2010 file photo, a Hezbollah fighter stands behind an empty rocket launcher while explaining various tactics and weapons used against Israeli soldiers on the battlefield (AP/Hussein Malla)

Dans cette photo d’archive du 22 mai 2010, un terroriste du Hezbollah est derrière un lance-roquettes, touten expliquant diversers tactiques et armes utilisées contre les soldats de Tsahal surle champ de bataille (AP/Hussein Malla)

Le groupe terroriste libanais Hezbollah  a construit une base fortifiée à l’intérieur même du territoire syrien qui peut être utilisée pour stocker des missiles balistiques iraniens disposant d’une portée suffisante pour frapper le territoire israélien.

Des images satellites d’une zone du nord de la Syrie à la frontière libano-syrienne montrent que le Hezbollah consolide les positions qu’il a conquises aux rebelles syriens en juin 2013, selon l’entreprise de renseignements globaux Stratfor, mercredi.

Les photos montrent plusieurs installations dans la région autour de Qusayr, dont un vaste bastion entouré par un mur de terre. Les villages jusqu’à 4 kilomètres de la base ont été rasés pour permettre une observation claire du territoire alentour et des tunnels ont été creusés sous la frontière et à l’intérieur du Liban pour permettre toute sorte de rapatriement d’hommes et de matériels.

D’autres sources affirment que des missiles de longue portée sont présents sur cette base dont des missiles balistiques Shabab-1, Shabab-2 et Fateh-110, bien qu’on n’ait pas eu confirmation satellite de ce stockage.

« Alors que ces missiles pourraient s’avérer cruciaux dans l’éventualité d’une offensive israélienne à grande échelle contre le Hezbollah au Liban, ils ne sont pas hors d’atteinte des forces aériennes israéliennes », selon ce reportage. « Notamment, l’imagerie ne montre pas d’installations souterraines significatives sur cette base, en mesure de réellement protéger cet armement ».

On estime que ces missiles o,t des portées variables entre 200 à au moins 1.000 kms, mettant à distance de frappe dans leur rayonnement la totalité du territoire d’Israël.

Plusieurs frappes aériennes en Syrie, attribuées aux forces aériennes d’Israël ont pris pour cibles des cargaisons d’armes sophistiquées, type SA-22 russes en route pour des bases du Hezbollah. Bien qu’Israël n’ait que rarement admis (discours de Netanyahu et Dore Gold) avoir mené ces raids aériens, il a juré d’empêcher le Hezbollah d’obtenir des armes considérées comme changeant la donne dans l’équilibre des forces.

Une autre source infiltrée affirme que la plan consiste à stocker des roquettes Katyushas, des obus de mortiers et des Howitzers à Qsayr, ainsi que de stationner certains des 60 tanks de combat T-72 du Hezbollah sur cette base. Des renseignements complémentaires rapportent qu’il y aurait 4 usines de munitions dans ce complexe.

Satellite images showing allegedly Hezbollah fortifications in the area of Qusair on the Lebanese-Syrian border. (Stratfor)

Des images satellites montrant des fortifications du Hezbollah dans le secteur de Qusair à la frontière libano-syrienne (Stratfor)

Selon Stratfor, cette installation fait partie d’un plan du Hezbollah visant à maintenir 3.000 combattants en Syrie, ainsi que de fournir une base opérationnelle à son parrain, l’Iran. Une source diplomatique iranienne a affirmé que des officiers du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne effectuent de fréquentes visites aux positions du Hezbollah près de Qusair, selon Stratfor.

Le Hezbollah a conquis cette zone en étant au service de Bachar al Assad contre les rebelles.

Les informations de Stratfor provenant de sources diplomatiques et d’autres décrites comme « proches du Hezbollah », l’agence affirme que le Hezbollah s’efforce d’accroître sa présence permanente en Syrie, comme mesure de précaution contre l’éventualité que le Président Bachar al Assad finissent par être chassé du pouvoir par les rebelles (ou avec le consentement russo-américain).

stratfor.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.