L’US Navy commande 9 sous-marins nucléaires d’attaque pour plus de 22 milliards de dollars

 

 

 

 

 

 

 

 

Actuellement, l’US Navy dispose de 55 sous-marins nucléaires d’attaque [SNA], dont 35 appartiennent à la classe Los Angeles [sur 62 construits entre 1972 et 1996]. Ces derniers devaient être en partie remplacés, à terme, par les navires du programme Seawolf.

Un temps menacé, avec la fin de la Guerre Froide, ce programme avait été relancé sous l’administration du président Clinton.

Et trois exemplaires furent construits, dont l’USS Jimmy Carter, actuellement utilisé pour les opérations spéciales et les missions de renseignement.

Mais il fut définitivement abandonné à la fin des années 1990 au profit d’une nouvelle classe de SNA qui, appelée « Virginia », compte plusieurs versions [Block I, II, III, IV et V].

Les quatres premiers SNA de type Virginia ont été mis en service à partir de 2004. Puis six autres, portés au standard Block II ont suivi entre 2008 et 2013.

Et, depuis 2014, l’US Navy réceptionne progressivement les 8 sous-marins du standard Block III [le dernier devant être l’USS Delaware, en avril 2020].

Actuellement, 10 autres SNA de cette classe sont en cours de construction. Et le Naval Sea Systems Command vient d’en commander 9 autres unités, dont un au standard Block IV et 8 au standard Block V, pour 22,2 milliards de dollars.

Ce contrat, qui est le plus important dans l’histoire de la construction navale américaine, a été notifié le 2 décembre à General Dynamics Electric Boat, associé à Huntington Ingalls Newport News.

Cette commande pourrait même atteindre les 24,2 milliards si le Pentagone décide de lever une option pour un dixième SNA.

« Toute l’équipe a travaillé d’arrache-pied pour structurer le contrat de manière à équilibrer les risques entre le gouvernement et le constructeur naval » , a commenté James Geurts, haut responsable des acquisitions de l’US Navy. « Si l’industriel respecte les objectifs, les économies pluriannuelles seront de 16,5%, soit 4,4 milliards de dollars. C’est donc un jour assez important pour nous », a-t-il ajouté.

Les livraisons de ces 9 SNA devraient avoir lieu entre 2025 et 2029.

Par rapport aux quatre versions précédentes, les sous-marins de type Virginia Block V seront plus imposants de 27 mètres étant donné qu’ils intégreront le Virginia Payload Module [VPM], un système qui leur permettra d’emporter trois fois plus de missiles de croisière Tomahawk, et donc de remplacer, à terme, les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] de classe Ohio qui avaient été convertis en sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière.

D’ailleurs, le 14 SNLE de la classe Ohio seront remplacés vers la fin de la prochaine décennie, par des sous-marins de type « Columbia », dont le prix unitaire avoisine les 5 milliards de dollars.

Confiée à General Dynamics Electric Boat, la construction de la tête de série, qui affichera un déplacement de 20.800 tonnes en plongée, doit commencer en 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.