France: ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Sarah Halimi

Manifestation devant le consulat général de France le 25 avril 2021 à Los Angeles, en Californie, pour demander justice pour Sarah Halimi
Apu GOMES / AFPManifestation devant le consulat général de France le 25 avril 2021 à Los Angeles, en Californie, pour demander justice pour Sarah Halimi

Les travaux de la commission se poursuivront pendant plusieurs mois

Les auditions d’une commission d’enquête parlementaire débutent ce lundi à la recherche « d’éventuels dysfonctionnements de la justice et de la police » dans l’affaire Sarah Halimi.

En juin dernier, les députés UDI avaient annoncé leur intention de créer une telle commission, après une confirmation de la Cour de cassation le 14 avril de l’irresponsabilité pénale du meurtrier de la retraitée de 65 ans de confession juive, sauvagement tuée en avril 2017.

La plus haute instance judiciaire avait entériné le caractère antisémite du crime, mais confirmé, selon les conclusions de sept experts psychiatriques, l’impossibilité de juger le meurtrier, un consommateur de cannabis, compte tenu de l’abolition de son discernement lors des faits.

Dans le cadre de cette commission, les avocats de la partie civile – Me Jean Alex Buchinger, Me David-Olivier Kaminski, Me Gilles-William Goldnadel et Me Jean-Éric Callon – seront auditionnés lundi matin.

Les travaux de la commission se poursuivront pendant plusieurs mois, avec notamment l’audition de la famille de la défunte, de celle du meurtrier et de ses proches, de fonctionnaires de police, des experts médicaux, et des témoins.

Le député Didier Paris, président de cette commission, devra rendre au plus tard un rapport le 13 janvier prochain.

i24NEWS  13 septembre 2021, 09:20

2 Commentaires

  1. Pour ma part, à l’écoute des témoignages lors de la commission d’enquête, je suis encore plus inquiète de la perspective de la remise en liberté de Traoré, tout le monde s’accordant à dire qu’il s’agit d’un assassinat particulièrement monstrueux dont le motif antisémite ne fait aucun doute. Comment s’assurer que ce criminel qui n’est pas psychotique mais qui est un vrai danger public ne se retrouve un jour dans la nature sans que personne ne le sache ?
    C’est très grave !
    Nous n’avons par ailleurs eu aucune réponse sur l’inaction de la police qui aurait très bien pu venir cueillir Traoré chez les Diarra avant même que ce dernier ne s’introduise chez Mme Halimi. Dommage que l’avocat des Diarra se soit rempardé d’un soit-disant secret professionnel pour ne pas dire ce qu’il sait. Il n’a pas joué le jeu de la transparence que le public français réclame sur cette affaire contrairement aux autres avocats.
    A remarquer également que les deux avocats de la famille de la victime, Maitres Buchinger et Goldnadel ont pointé le manque particulier d’empathie de la juge qui ne les a jamais reçus, contrairement aux usages. Ce qui est très grave là encore et démontre le manque total d’impartialité dans l’instruction de cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.