Risques d’attentat pris au sérieux à l’Opéra de Rennes

1
276

Rennes. Après les menaces d’attentat à Nantes, sécurité renforcée pour le concert de Sahar Mohammadi

L’Opéra de Rennes place de l’Hôtel de Ville.
L’Opéra de Rennes place de l’Hôtel de Ville. | OUEST-FRANCE

Un dispositif de sécurité conséquent sera mis en place, ce mercredi soir autour de l’opéra de Rennes, à l’occasion de la représentation de la chanteuse iranienne Sahar Mohammadi. Mardi soir, à l’opéra Graslin de Nantes, des menaces d’attentat avaient provoqué l’intervention des forces de l’ordre.

« La question que l’on s’est posée immédiatement, c’est quel dispositif de sécurité mettre en place pour accueillir le public dans de bonnes conditions », assure-t-on à l’opéra de Rennes. La jeune diva iranienne, Sahar Mohammadi, dans le cadre du programme Divas du monde, doit y donner un concert de chants perses ce mercredi 19 juin, à partir de 20 h. La veille, mardi 19 juin, à l’opéra Graslin de Nantes, des menaces d’attentat avaient provoqué l’intervention du Raid et de militaires de l’opération Sentinelle.

Les spectateurs invités à arriver tôt

« Toutes les mesures visant à s’assurer de la sécurité de la représentation seront prises », affirme également la préfecture de Bretagne et d’Ille-et-Vilaine. Des forces de police devraient être présentes en nombre devant l’opéra et les règles d’accès à l’établissement seront renforcées. Fouilles systématiques des sacs mais aussi palpation de sécurité pour toutes les personnes qui veulent assister à la représentation. D’ailleurs, la direction de l’opéra conseille aux spectateurs d’arriver un peu plus tôt que d’habitude.

Intervention du Raid à l’opéra de Nantes

Des mesures prises après les menaces d’attentats, mardi soir, au théâtre Graslin de Nantes où l’artiste iranienne se produisait. Des membres du Raid, assistés des militaires de l’opération Sentinelle étaient intervenus. « Nous avions eu l’information selon laquelle un groupe armé menaçait de faire irruption à l’intérieur du théâtre Graslin et de tirer des coups de feu au début du spectacle », expliquait, hier, le préfet des Pays de la Loire Claude d’Harcourt.

Qui est Sahar Mohammadi ?

Âgée de moins de 30 ans, Sahar Mohammadi est originaire de Téhéran. Elle est l’héritière d’une longue tradition de chants populaires persans. Elle chante l’âme d’un peuple à la culture millénaire accompagnée de trois musiciens, jeunes et talentueux.

Ce n’est pas la première fois que son spectacle est perturbé par une alerte à la bombe. C’était déjà le cas à Langon, en Gironde il y a deux ans.

ouest-france.fr

1 COMMENT

  1. J’aimerai bien que les ayatollahs viennent chanter à l’Opéra et que tous ceux qui sont autour du Golan et ailleurs viennent assister à leurs concerts .

    On aurait la paix pour quelques instants .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.