Que devient Édouard Philippe depuis qu’il a quitté Matignon?

Par 

Pendant que son successeur s’active aux quatre coins du pays, le maire du Havre a retrouvé le plaisir de discrètes vacances.

Des passants pressés prennent le temps de se retourner à la vue d’un visage familier. Ils reconnaissent Édouard Philippe seul, sans cravate, en chemise blanche et mocassins. Ce 22 juillet, en fin de matinée, l’homme à la barbe bicolore pianote sur son MacBook à une table du Basile, le bar des étudiants de Sciences Po, l’école parisienne dirigée par son ami Frédéric Mion.

L’ex-chef du gouvernement, 49 ans, savoure l’un de ses premiers mercredis passés depuis trois ans sans Conseil des ministres, où siège désormais son successeur, Jean Castex.

Trois semaines plus tôt, dans le même 7e arrondissement de Paris, il a laissé son bureau de Matignon au maire de Prades (Pyrénées-Orientales), un autre transfuge des Républicains, énarque comme lui. «Soyez bon!», lui a-t-il lancé sur le tapis rouge des passations de pouvoirs.

De retour au Havre (Seine-Maritime), le juppéiste a souri en découvrant, quelques jours plus tard, son nouveau titre arraché à l’écologiste Nicolas Hulot: personnalité politique préférée des Français, selon l’institut Ipsos. Faut-il quitter l’«enfer» de Matignon pour se rapprocher du cœur des électeurs?

«Pas de spleen»

Mi-juillet, ses 56 % d’opinions favorables ont couronné deux semaines de reprise en main de ses pouvoirs locaux, dans son fief du Havre – la mairie et la présidence de la métropole -, où il a obtenu l’une des rares victoires de prestige de la macronie aux élections municipales, fin juin.

Son entourage est formel: «Il est en pleine forme, il voit sa famille et ses copains. Il ne connaît pas de spleen». Pendant que son successeur s’active dans l’Hexagone en ce début d’août, Édouard Philippe a retrouvé le plaisir de discrètes vacances en Italie, dont il a été privé pendant la crise sanitaire. «Tous ceux qui ont connu Matignon racontent cela: quand ça s’arrête, le corps évacue des centaines de jours de fatigue accumulée», relève l’un de ses proches.

À LIRE AUSSI : Édouard Philippe: l’homme aux deux prénoms qui s’était fait un nom

Dans son agenda désormais allégé, l’auteur de Des hommes qui lisent(JC Lattès, 2017) renoue avec la littérature.

Il pourrait aussi se remettre à écrire, à en croire son premier cercle. «Ça lui a manqué pendant trois ans à Matignon», a remarqué l’eurodéputé (Agir) Gilles Boyer, son ancien conseiller politique, désireux de s’atteler à un troisième livre avec lui.  Lire la suite

https://www.lefigaro.fr/politique/que-devient-edouard-philippe-depuis-qu-il-a-quitte-matignon-20200810

La rédaction vous conseille

1 COMMENTAIRE

  1. à l’instar de ceux qui ont eté chassés du gouvernement,ces gens n’acceptent pas de devoir retourner dans l’ombre cultiver leurs bettraves, surement l’un d’entre eux(où plusieurs)va sortir un livre sur la gouvernance macron reclamé par les éditeurs afin qu’il soit en vente lors du prochain confinement joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.