Quand Poutine joue les maîtres de justice
Par Michèle Mazel
La Russie vient d’exprimer sa profonde indignation devant les récentes frappes israéliennes en Syrie. Des frappes qualifiées de provocation irresponsable, car selon Moscou elles ont mis en danger des avions de ligne à l’approche des aéroports de Damas et de Beyrouth.
Il convient de saluer cet intérêt nouveau que portent les Russes pour la vie de civils innocents. On se demande d’ailleurs pourquoi les civils qui se trouvaient dans ces avions étaient plus dignes de la sollicitude moscovite que ceux qui se trouvaient dans le vol MH17 des lignes aériennes de Malaisie frappé en juillet 2014? dans l’espace aérien ukrainien par un missile sol-air russe.
Members of a joint investigation team present the preliminary results of the criminal investigation into the downing of Malaysia Airlines flight MH17 , in Nieuwegein, on September 28, 2016.
Last year a separate inquiry led by the Dutch Safety Board (OVV) found the Boeing 777 was hit by a BUK missile fired from an area most likely in rebel-held eastern Ukraine, where pro-Russian separatists have been battling Ukrainian forces since early 2014. / AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND
Pourtant les 298 personnes à bord de ce vol commercial n’avaient pas été simplement « mis en danger » mais tout simplement tués. Et qu’en est-il de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants victimes d’avions et de pilotes russes pilonnant sans discrimination au service du président Assad des villes et des villages syriens où se cacheraient des « rebelles ? »

Selon un rapport, seulement 14% des frappes russes en Syrie ont visé l’État islamique

 

Tout de même, on aurait été en droit de s’attendre à une réaction plus équilibrée, le Kremlin reconnaissant les craintes légitimes d’Israël face au flot d’armes iraniennes de plus en plus sophistiquées qui transitent par des entrepôts de Damas avant de poursuivre leur route vers le Liban où le Hezbollah leur prépare des bunkers souterrains à l’abri des frappes israéliennes.

Une réaction semblable, par exemple, à celle du délégué de Moscou au Conseil de Sécurité lors des débats sur la plainte israélienne provoquée par la découverte des tunnels d’attaque du Hezbollah qui franchissent la frontière internationale reconnue entre le Liban et Israël et pénètrent à l’intérieur du territoire israélien. Ces tunnels violent donc non seulement la souveraineté israélienne mais encore la résolution 1701 adoptée à l’unanimité par le Conseil de Sécurité le 11 aout 2006. Cette résolution, qui mettait fin à la seconde guerre du Liban stipulait la cessation totale des hostilités entre les belligérants, le retrait des forces israéliennes et le déploiement en parallèle de l’armée libanaise et de la FINUL ans le sud du pays, l’application des résolutions précédentes appelant au désarmement du Hezbollah et spécifiant qu’aucune force paramilitaire, y compris le Hezbollah, ne devait se trouver au sud de la rivière Litani.  Une violation de plus, direz-vous à la lecture desdites dispositions concernant le Hezbollah, qui sont restées lettre morte sans provoquer de condamnation du Conseil de Sécurité. Lequel cette fois encore n’a pas condamné, se rangeant à la position russe selon laquelle on ne pouvait condamner les tunnels sans condamner aussi « les violations israéliennes. » Un jugement sans aucun doute semblable à celui qu’aurait prononcé le roi Salomon.

D’un autre côté, on peut comprendre l’inquiétude des Russes. Lors d’une frappe précédente, un de leurs avons a été abattu. Abattu par les défenses aériennes syriennes, et non par les avions de chasse israéliens. Le Kremlin craint peut-être que lors d’une éventuelle nouvelle frappe, son fidèle allié syrien s’empêtre une nouvelle fois dans les commandes et tire en aveugle les missiles ultrasophistiqués qu’il lui a fourni, atteignant par erreur l’un des nombreux appareils russes évoluant dans l’espace syrien….

Par ©Michèle Mazel

 

5 Commentaires

  1. Avec ce qu’il se passe avec la Syrie, plus de 400 cibles détruites par Tsahal en quelques mois, sans qu’une seule fois un radar fourni par la Russie ne détecte un seul avion ou missiles venant d’Israël, même que les missiles russes retourne sur la batterie de lancement de l’expéditeur, à mourir de rire, alors après ça qui achètera des quincailleries russes ?

  2. c’est scandaleux et comique de voir que la Syrie terroriste se tait sur ses attaques et POUTINE Supermerde le tyran qui a annexé la Crimée et une partie de l’Ukraine et qui envoie des cargaison s d’armes aux dictaqtures terroristes Irannienne-Libanaise-Syrienne , prenne la parole du justicier comme si la syrie lui appartenait
    Il est temps que les russes et leurs armements ,flotte marine à Lattaquyé en syrie, les iraniens et la vermine du Hezbollah dégagent de syrie et d’Irak
    On a ras le bol des critiques du tyran Supermerde Poutine ou Raspoutine
    QU4ON LE FASSE TAIRE DEFINITIVEMENT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.