A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil International Quand la Chine achète la technologie Israélienne

Quand la Chine achète la technologie Israélienne

991 vues
4

Engagée dans le secteur de la défense depuis 2016, la firme de cybersécurité Qihoo 360 multiplie les pistes d’investissement à Tel-Aviv.

En créant fin janvier une plateforme permettant aux utilisateurs de vérifier s’ils ont voyagé auprès de quelqu’un qui a contracté le coronavirus, le groupe de cybersécurité Qihoo 360 veut prouver son utilité – et sa loyauté – au régime. Développeur d’un des premiers logiciels antivirus chinois, la firme, fondée par Zhou Hongyi et Qi Xiangdong, est chargée depuis des années de développer des systèmes de cybersécurité pour l’Armée populaire de libération (APL). Via sa filiale, 360 Enterprise Security Group, elle dirige le premier centre d’innovation dédié à la cybersécurité, établi en 2017 par le Central Committee for Military-Civil Fusion Development, qui est supervisé par le Parti communiste chinois (PCC).
Qihoo 360 Total Security , l'antivirus venu de chine
Soutenu par Pékin, Qihoo 360, aussi connu sous le nom de 360 Security Technology, envisage de renforcer sa présence en Israël. Aux côtés d’Avi Dichter, l’ex-patron du Shin Bet alors à la tête de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset , la firme a annoncé en août 2019 le lancement du China-Israel Cybersecurity Technology Innovation Center. Qihoo 360 avait déjà investi dans Carmel Ventures, rattaché au fonds israélien Viola Group. Qihoo 360 est aujourd’hui contrôlé par son président Zhou Hongyi. En 2016, soutenue par les fonds chinois Citic Guoan GroupGolden Brick Silk Road Capital et Sequoia Capital China, la firme s’est retirée de la bourse de New York afin de s’engager dans le secteur de la défense. Elle est ensuite entrée sur la bourse de Shanghai en 2018.

L’autre fondateur, Qi Xiangdong, a depuis pris la direction de l’ancienne filiale Qi An Xin, qui assure la cybersécurité des entreprises. En avril dernier, Qihoo 360 a vendu à la China Electronics Corp (CEC), un groupe de défense étatique, ses parts dans Qi An Xin, qui assurera donc la cybersécurité des groupes publics.

Alchemint cooperation with Qihoo 360 for security | by Alchemint | Medium

Les fournisseurs

Qihoo 360

Beijing. Qihoo 360 a été fondé en 2005 par Zhou Hongyi et Qi Xiangdong, qui ont tous les deux des liens aux premiers rangs du gouvernement. Formé à la Xi’an Jiaotong University, dont les étudiants sont souvent recrutés par le programme de hackers de l’APL, Zhou est vice-président de l’Internet Society of China, supervisée par le ministère de l’industrie et des technologies de l’information (MIIT). Il est, en parallèle, vice-président de l’Internet Security Industry Alliance de la zone de Zhongguancun, à Pékin, qui développe notamment des technologies pour la stratégie de fusion civilo-militaire (IOL n°845). Qi est diplômé de la Changchun University of Posts and Telecommunications, devenue aujourd’hui la Jilin University, engagée dans la recherche sur les armes nucléaires, ainsi que de la University of Science and Technology Beijing. Il a œuvré pendant vingt ans à l’agence de presse de l’Etat Xinhua, dont il est devenu directeur adjoint.

Zhou et Qi ont lancé Qihoo 360 après une première collaboration au sein de 3721.com, un moteur de recherche fondé par Zhou et racheté par Yahoo China en 2004.

Jforum – IOL

4 Commentaires

  1. Damran : très juste. Les dirigeants israéliens jouent avec le feu et sont moralement indignes. Le plus grand persécuteur des minorités (100 millions de chrétiens, 100 millions de membres de Falun Gong, musulmans…), le trafiquant d’organes prélevés sur des prisonniers de conscience y compris en vie pour des milliards de dollars (témoignages directs), le pilleur de biens étrangers, l’œil qui surveille ses citoyens jusque chez eux, etc. mérite le traitement réservé aux criminels. Israël doit agir intelligemment et moralement. Voyez encore l’Azerbaïdjan et l’Arménie !

    • @ Aleth,
      Merci pour vos précisions implacables qui devraient permettre à Israël de mieux comprendre ce qui l’attend s’il se laisse tenter par les masses d’argent chinois posé sur la table.
      Comme indiqué, mon boitier de connexion internet était truffé de spywares que j’ai éliminés en nettoyant mon PC, ignorant qu’après la désinfection, je le rendrai inutilisable.
      Les messageries « Hotmail » et « GMail » et l’envoi de fax sont interdits en Chine, de même, il est impossible d’appeler l’étranger, même en cas d’absolue nécessité, tel qu’un appel à une plateforme d’assistance médicale en Occident, tout est verrouillé.
      La seule messagerie autorisée est « QQ » qui ne fonctionne qu’en chinois, avec le code utilisateur fourni par l’opérateur de service, tandis que le mot de passe est « suggéré »..
      Le seul moteur de recherche autorisé est « Baidu » qui filtre à mort toutes les requêtes.
      Par contre, en utilisant ces méthodes totalitaires, les Chinois ont protégé leurs technologies informatiques des géants occidentaux, surtout américains.
      Au cours d’un voyage en TGV de 180 Kms, entre Shanghai et Hangzhou, j’ai été contrôlé à six reprises par des policiers et des agents du service voyageurs.
      Malgré tout, il est réconfortant de voir des femmes seules marcher dans les rues à deux heures du matin, en toute sécurité, pas un homme pour les draguer ou les importuner.
      TRUMP a déjà averti Israël de ne pas se laisser infiltrer par les Chinois, car il risquait de perdre beaucoup de choses, surtout concernant sa sécurité.
      Enfin, si les Israéliens leur vendaient des armes sophistiquées, elles risqueraient d’être vendues à leurs ennemis qui les utiliseraient contre eux.
      Dans le business avec les Chinois, il n’y a pas de place pour la morale et encore moins pour les « droits de l’homme » seul l’argent compte, le reste relève d’une philosophie naïve….

  2. « Engagée dans le secteur de la défense depuis 2016, la firme de cybersécurité Qihoo 360 multiplie les pistes d’investissement à Tel-Aviv. » Cela aurait été beaucoup plus opportun et beaucoup plus exact si le nom de « Tel-Aviv » avait fait place, comme il se doit à « Jérusalem ». Ou encore mieux, à « Yerushalaïm ».

  3. 360 Total Security est un antivirus chinois, gratuit, le plus utilisé en Chine, dont le niveau de protection se situe dans la bonne moyenne de ses concurrents.
    Connaissant le manque total de respect pour les utilisateurs de leurs logiciels qui sont espionnés, pillés, surveillés de près, il faut se méfier de leurs offres.
    Un jour, j’ai utilisé un antispyware pour nettoyer mon PC, et peu de temps après, la connexion internet ne fonctionnait plus : plus de mille saletés ont été détectées !
    Le technicien qui est venu pour dépanner la « box » était furieux, il m’a dit qu’il ne fallait pas utiliser de logiciels « étrangers » parce qu’ils créent la pagaille dans les systèmes.
    Eloignez-vous de tout ce qui touche la high-tech chinoise, elle est le cheval de Troie qui permet à cette dictature impitoyable d’utiliser tous les moyens pour piller des informations.
    Ne jamais oublier que la technologie 5G a été volée aux Etats-Unis et que TRUMP a « puni » Huawei qu’il aurait dû détruire, pendant qu’il en avait les moyens, en même temps que les merdeux fascistes à la tête des réseaux sociaux qui véhiculent beaucoup de puanteurs.
    L’Europe, toujours égale à elle-même avec son âme de collabo, est en train d’installer la 5G en faisant semblant de ne pas savoir que des grandes oreilles vont s’en donner à coeur joie et ramasser tout, avant de fournir les contenus à des logiciels d’intelligence artificielle qui pourront récupérer des choses intéressantes, à l’insu de notre plein gré, comme dirait l’autre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.