Pollard aurait d’autres secrets à livrer à Israël ©

5
335

Les officiers supérieurs de renseignement américains craignent que Jonathan Pollard puisse encore révéler des informations classifiées du renseignement américain à Israël. C’est pour cette raison qu’il ont fait valoir à la Commission des libérations conditionnelles des États-Unis que les conditions de libération conditionnelle de Pollard ne doivent pas être assouplies.

Pollard, qui a passé 30 ans dans une prison américaine après être devenu un espion israélien alors qu’il travaillait comme analyste du renseignement vit à New York depuis sa libération en Novembre dernier. Il pourrait encore posséder des informations classifiées en matière de renseignement susceptibles d’être préjudiciable à la sécurité des États-Unis, affirment les responsables du renseignement. -C’est ce qui explique pourquoi ils sont contre ses demandes de son ordinateur et d’activités en ligne qui pourraient échapper à leur surveillence. En outre, il a demandé à ne plus porter un dispositif de repérage par GPS.

“Certaines des sources et des méthodes utilisées pour développer une partie du renseignement en la possession de M. Pollard, non seulement restent classés, mais sont encore en cours d’utilisation par la communauté du renseignement américain aujourd’hui», a déclaré Jennifer L. Hudson, un haut fonctionnaire du Bureau du Directeur du renseignement national.

Un ancien responsable américain du renseignement a dit qu’il n’y avait «aucun doute, étant donné le volume de la matière en sa possession,” que Pollard reste toujours une menace.

“La dernière chose que vous voulez c’est qu’il parle de tout ce qu’il a emmagasiné dans sa tête», a ajouté le responsable.

Dans d’autres déclarations du gouvernement américain récemment faites à la Commission des libérations conditionnelles, le volume de la fuite en matière de renseignement que possède Pollard a été décrite comme «le plus grand risque pour la sécurité des États-Unis à cette date», qui comprendrait “des milliers de documents Top Secret délivrés à des agents israéliens qui ont également posé une grave menace aux relations au Moyen-Orient des Etats-Unis avec les pays arabes “.

En haut lieu au renseignement américain on n’est pas prêt à pardonner tout cela facilement à Pollard, et certains ont douté de son affirmation selon laquelle il cherchait uniquement à aider Israël.

“C’était pour de l’argent, qu’il a mis son nez dans tout ça », a dit un ancien fonctionnaire cité dans The Daily Beast. “Enfin quoi, il était connu à Washington comme « l’homme aux bonbons”,  a-t-il poursuivi.

En outre, en dépit de ce que Pollard a peut-être dit à propos de ses intentions, l’un des documents qui a fui était un grand manuel qui expose comment l’Agence de sécurité nationale (NSA) a intercepté les communications soviétiques.

Il n’existe aucune preuve que les fuites de Pollard n’ont pas fini à Moscou, “Le Mossad à l’époque était bien pénétré par le KGB,” suggère Adm. Thomas Brooks, l’ancien directeur du renseignement naval, à la retraite. “Les Israéliens vont devoir l’admettre.”

Shane Harris

Daily Beast

5 COMMENTS

  1. Pour que les américains craignent encore à ce Point Jonathan pollard
    Il faut qu’il ait vraiment quelque chose d’énorme et d’horrible à cacher
    Ces pourris.

  2. Les USA sont devenue une “démocratie fasciste”; elle s’est fourvoyée dans la guerre au Vietnam et a massacré un million de Cambodgiens (ses amis ???) et des centaines de civils Vietnamiens; puis ils se sont arrogés le titre défenseur du monde libre et ont tout fait pour faire “tomber le Mur”, laissant ainsi la place à un islamisme néofasciste qui met en feu notre planête. Obama a trahi tous ses amis, vivement qu’il s’en aille, trop c’est trop.

  3. Les USA serait-il un pays totalitaire ? On n’a jamais vu ça. Ce pauvre Pollard a purgé près de 30 ans dans les prisons américaines . C’est de l’acharnement.

  4. Rien de sérieux dans ces allégations ” rien ne prouve que …” Etc ….

    Si la condamnation à dure 30 ans pas un jour de plus de purgatoire pour Pollard .
    la justice américaine est dépassée par l’exécutif ! Quelle drôle de Démocratie !

    En vérité Pollard et on veut le museler est la démonstration que l’Amerique s’est trompée er continue de se tromper et de trahir ses alliés dans sa politique internationale ! Ni plus ni moins , Israel qui ne s’en laisse pas compter avec Nathanyahou qui est un autre ” gêneur” qui a réussi à gagner la confiance des états sunnites comme la Jordanie, l’Arabie, l’Egypte et d’autres encore et ce au détriments des américains et des européens qui ont perdu leur rôle (ambigu ) d’interface entre Israel et les Arabes .

    Obama est dans tout ses états quel rôle lui reste t il ? Daesh et Isis ? PO mais c’est les Russes qui fixent les règles !

    Le reste n’est que propagande !
    Quand Pollard retrouvera son entiere liberté , attention les yeux ‘
    les Américains n’ont pas fini d’entendre parler de lui !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.