Tramway orléanais le 11 mai 2020 © Radio France – Anne Oger

Orléans: un conducteur de bus frappé par un passager à qui il demandait de porter un masque

 - Mis à jour le  - Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Un conducteur de bus du réseau TAO a été victime d’une violente agression ce mardi 28 juillet à Orléans, peu avant 19h00. Selon nos informations, le chauffeur a demandé à un usager de la ligne 2  de porter un masque, comme la loi le stipule.

L’homme, monté à bord en gare d’Orléans, se serait exécuté, mais avant de descendre du bus quelques arrêts plus loin, à l’arrêt Pomme de Pin, rue du Faubourg Bourgogne, il a frappé le conducteur à coups de poings au visage.

Une agression en lien avec l’obligation de porter un masque

Joint par France Bleu Orléans, Jean-Philippe Deloge, de la direction de TAO, confirme cette “agression liée au port du masque obligatoire”. L’entreprise précise que le salarié blessé au visage s’est vu prescrire trois jours d’ITT (incapacité totale de travail).

L’agresseur présumé arrêté ce jeudi, il s’agit d’un mineur

Ce jeudi soir, le vice-procureur de la République Christian Magret annonce que l’agresseur présumé du chauffeur de bus a été interpellé ce jeudi après-midi. Il s’agit d’un mineur orléanais “pour lequel d’autres procédures judiciaires sont en cours”. Sa garde à vue a débuté jeudi en fin d’après-midi.

Un incident qui reste un cas isolé”

TAO dénonce cette agression d’un de ces conducteurs. M. Deloge explique que “cette agression grave est tout à fait isolée et exceptionnelle” : “il n’y a pas de montée du nombre d’incidents ou de phénomène particulier, cela reste un élément isolé même si l’on reste très vigilants évidemment. Jusque-là, nous avions eu quelques incidents liés à l’obligation de porter le masque, mais qui étaient des menaces ou agressions verbales”. 

Le port du masque est globalement bien respecté dans les bus et trams”

Jean-Philippe Deloge explique que “le port du masque dans les bus et les tramways d’Orléans estglobalement très bien respecté depuis le début du déconfinement”. La police municipale et nationale patrouillent régulièrement pour s’assurer du respect de cette obligation, explique le représentant de la direction de TAO, et les agents verbalisateurs peuvent dresser des amendes (135 euros).

Et en cas d’agression ou d’incident, “nous sommes très réactifs avec la possibilité pour les chauffeurs d’alerter directement le PCC, poste de commandent centralisé, qui peut déclencher aussitôt une intervention”.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/port-du-masque-obligatoire-dans-les-transports-un-conducteur-de-bus-frappe-et-agresse-a-orleans

4 Commentaires

  1. Dans les transports et lieux publics confinés, beaucoup de gens se rebellent, simplement par principe, contre le port du masque et les mesures de distanciation, lavage des mains, etc.. Les jeunes sont très agressifs et se rebellent à la moindre remarque. donc le chauffeur de bus aurait mieux fait de demander directement l’intervention de la police pour faire respecter le Loi et cela lui aurait évité bien des problèmes; la simplicité est une habitude à cultiver.

  2. Ce n’est pas un mineur orléanais. Il s’agit d’un délinquant.
    Les mots ont un sens. Un mineur bien élevé avec des valeurs ne frappera jamais personne.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.