Nikki Haley: “On va voir si l’ONU a le courage de dénoncer la violence du Hamas”

1
518

Photo porte-parole représentation d’Israël à l’ONU

C’est jeudi que sera mis au vote une résolution condamnant le Hamas pour la violence, les attaques délibérées contre des civils et l’utilisation de sa propre population comme boucliers humains.

Sur son compte Twitter, l’ambassadrice américaine Nikki Haley a écrit: “Les Etats membres de l’ONU doivent maintenant se poser la question de savoir s’ils s’opposent à la violence exercée par le Hamas ou non. Pour nous Américains, la réponse est évidente et nous espérons que ce le sera pour la majorité des Etats membres de l’Assemblée générale”.

L’ambassadrice a indiqué que l’Union européenne est en faveur de la résolution déposée par les Etats-Unis.

Lundi, le chef du Hamas Ismaïl Hanyeh a rencontré le ministre iranien des Affaires étrangères Muhamad Jawad Zarif et lui a demandé l’aide de l’Iran pour contrer cette résolution.

Le chef de la ‘diplomatie’ iranienne lui a promis de voter contre la résolution américaine et également de faire pression sur d’autres pays afin qu’ils en fassent autant.

Sans rire, Khaled Al-Shouli, le procureur général du Hamas a affirmé que la résolution américaine est contraire à la Charte de l’ONU (sic) et notamment son article 51 qui accorde aux peuples le droit à l’auto-détermination, celui de combattre l’impérialisme et d’obtenir leur indépendance.

Il a aussi cité une convention européenne qui dépénalise toutes les actions “d’un groupe de personnes qui se défend face à une agression”.

Avec aplomb, il a également affirmé que le Hamas respecte toutes les conventions humanitaires internationales lors de ses affrontements avec Israël alors que l’Etat juif viole toutes les règles internationales…

Photo porte-parole représentation d’Israël à l’ONU

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.