Naftali Bennett: “Les seuls capables face au Hamas”

0
215

Les événements sécuritaires de ces derniers jours ont placé Gaza et le Hamas, au cœur de la campagne électorale.

Dans ce domaine, Naftali Bennett tente, depuis plusieurs années, de faire entendre sa voix et de se placer comme celui qui possède les bonnes solutions pour sortir de ce bourbier.

Hayamin Hahadash annonce la couleur: ils demanderont le ministère de la défense pour Bennett et celui de la justice pour Shaked.

A J- 6 de l’échéance électorale fatidique, Naftali Bennett nous répond du tac-au-tac.

PROMESSES ELECTORALES SANS LENDEMAIN?

De plus en plus de citoyens israéliens nous rejoignent, dans cette dernière ligne droite avant les élections, parce qu’ils savent que nous sommes les seuls à savoir comment régler définitivement le conflit qui nous oppose au Hamas. Il est impensable qu’une organisation terroriste mette à genoux tout un pays, nous oblige à courir aux abris et dicte notre ordre du jour.

Depuis dix ans, les habitants du Sud du pays vivent sous les roquettes. Je suis allé, à plusieurs reprises, passer la nuit auprès d’eux: c’est plusieurs fois par nuit, qu’ils doivent se rendre aux abris! Tous les ministres de la défense ont abandonné.

Pour ma part, j’ai déjà prouvé que j’étais un homme d’action. Pendant Tsouk Eytan, j’ai présenté un programme pour détruire les tunnels alors que tout le monde était contre moi. Finalement, avec 20 jours de retard, c’est ma proposition qui a été adoptée et qui a sauvé de nombreuses vies. Nous avons empêché la libération de centaines de terroristes, nous avons mis hors-la-loi la branche nord du mouvement islamique.

LA SOLUTION A GAZA

Mon plan est très précis. Nous agissons militairement dans la bande de Gaza et uniquement par le biais de l’aviation. Nous bombardons tous les réservoirs d’armes et lieux de commandement du Hamas, jusqu’au dernier.

Nous reprenons la politique d’assassinats ciblés en parallèle. Pendant toute la durée de l’opération, les habitants du pourtour de Gaza seront évacués. Ce processus ne se fera pas en 48h, il faudra s’armer de patience et surtout veiller à maintenir la situation le jour d’après.

Comme nous le faisons en Syrie, où nous ne laissons pas l’Iran s’installer à nos portes, nous empêcherons le Hamas de se réarmer. Et le tout, sans qu’un seul de nos soldats n’entre dans la bande de Gaza.

HAMAS/BAGATZ

Avec moi au ministère de la défense et Ayelet Shaked à la justice nous résoudrons les deux faces du problème. Nous ne mettons pas la Cour suprême sur le même plan que le Hamas, nous disons que l’instance judiciaire ne doit pas interférer avec l’action de l’armée. Nous en sommes arrivés au point où chaque soldat doit se promener avec un avocat. C’est ainsi que lors du dernier attentat à Ariel, les soldats n’ont pas tiré. Quand je serai ministre de la défense, j’accorderai un soutien sans faille à tous les soldats.

MINISTÈRE DE L’EDUCATION

Je suis fier d’avoir été ministre de l’éducation pendant 4 ans. C’est là que se joue l’avenir de notre pays. J’y ai effectué une révolution. Le niveau en mathématiques, physique, anglais n’a jamais été aussi haut; j’ai diminué le nombre d’élèves par classe; j’ai instauré un deuxième poste d’assistante maternelle dans les ganim; j’ai intégré aux programmes scolaires l’apprentissage de la culture séfarade nord-africaine. Ce sont des exemples marquants d’un mandat bien rempli et qui a porté ses fruits.

Je veux maintenant apporter cette révolution au ministère de la défense.

GOUVERNEMENT LIKOUD/KAHOL LAVAN

C’est une option tout à fait envisageable. Cela pourra arriver si Hayamin Hahadash n’est pas assez fort. C’est le Likoud qui a donné Hevron et le Goush Katif: voilà ce qui arrive quand il n’est pas entouré sur sa droite. Pour prétendre aux postes de ministre de la défense et de la justice, nous devons obtenir au moins 11 mandats. Netanyahou sera premier ministre, cela ne fait aucun doute. Ce qui va se jouer lors de ces élections, c’est de savoir avec qui il formera son gouvernement.

OLIM DE FRANCE

Hayamin hahadash est le seul parti à proposer un vrai programme à destination des olim de France. La ministre de l’alya et de l’intégration sortante a abandonné toute cette population, malheureusement. Le gouvernement sortant a échoué dans cette mission. Nous voulons réparer cela.

Je veux être le ministre des Français. J’ai déjà entamé le travail en collaborant avec des associations francophones et nous allons mener, là aussi, une révolution. Je suis moi-même fils d’olé, je n’ose pas imaginer ce qu’aurait été ma vie si mes parents avaient décidé de rester aux Etats-Unis. Je sais ce que sont les difficultés liées à l’alya et je sais à quel point cette démarche est indispensable pour chaque Juif dans le monde. C’est pourquoi, je mettrai toutes mes forces au service de l’intégration des olim de France.

Propos recueillis par Guitel Ben-Ishay

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.