Mulhouse : Deux jeunes femmes agressées car elles portaient des jupes jugées trop courtes

Deux jeunes femmes ont été agressées pour leurs jupes, à proximité du centre commercial Porte Jeune. (Illustration/wikimedia)

L’agresseur présumé a été interpellé par la police et placé en garde à vue.

 

 

Deux jeunes femmes âgées de 20 ans ont été agressées par un jeune homme de 18 ans ce mercredi vers 16h30 à Mulhouse (Haut-Rhin) à proximité du centre commercial « Porte Jeune » dans le centre-ville rapporte France Bleu. Ce dernier a d’abord reproché à ses deux victimes de porter des jupes trop courtes.

L’une des jeunes femmes a reçu une gifle avant d’être mise au sol, sur le quai du tram. La seconde victime a tenté de s’interposer. Elle a été repoussée et prise au niveau de la gorge. Cette dernière a été légèrement blessée au niveau d’un genou précise 20 minutes. L’auteur présumé a été interpellé par la police à 16h50.

Cette agression se produit quelques jours après celle d’une autre femme à Strasbourg, qui a reçu un coup de poing en plein visage parce qu’elle portait une jupe. « La jupe n’est pas responsable de l’agression, et la femme encore moins », a réagi la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, au sujet de cette affaire.

NDLR : Manque à cet article l’identité claire du « jeune homme », pour comprendre l’épidémie islamiste qui s’empare de nos villes et assaille de toutes jeunes filles pour des motifs inacceptables au pays de la laïcité et de la liberté. Ces actes ont des adresses, comme l’UOIF. Mais l’Etat, pris par une crise soudaine de sémantite aigue, entre « Séparatisme », « Communautarisme » ou « Islamisme », est dans l’incapacité de prendre la moindre mesure, pour ne pas « stigmatiser une communauté » : celle dont les leaders dressent ces agresseurs contre les attitudes et mœurs admises en cette société. 

Mulhouse : Deux jeunes femmes agressées car elles portaient des jupes jugées trop courtes

3 Commentaires

  1. Une police des mœurs islamiste se met en place en France. Elle agissait jusque là dans les quartiers auprès des jeunes filles musulmanes. Elle s’attaque désormais aux non musulmanes. Et Marlène Schiappa appelle cela du harcèlement de rue et du sexisme. Lamentable soumission à cette pensée totalitaire qui déferle sur la France et qui se terminera en guerre civile.

  2. Alors au choix comment doit-on les appeler? racailles, chances pour la France? Ah mais non il ne faut pas les stigmatiser. Mais moi j’en ai marre d’entendre que des jeunes femmes se font agresser parce que la façon dont elles s’habillent ne convient pas à cette partie de la population. Qu’ils retournent au bled si cela dérange leurs chastes yeux.
    On est en France. Et en France on s’habille comme on le souhaite.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.