Piégés dans un « guet-apens », deux hommes d’une vingtaine d’années ont été abattus à la kalachnikov dimanche matin à Marseille, selon un mode opératoire de règlement de comptes, portant à dix-huit le nombre de morts par balles cette année dans les Bouches-du-Rhône (bien dans les Bouches-du-Rhône).

Les deux hommes, dont l’identité n’a pas été révélée, conduisaient deux voitures se suivant, lorsque, vers 10H15, ils ont été bloqués par une troisième voiture, place Brossolette dans le 4e arrondissement de Marseille, tout près du Parc et du Palais Longchamp.

« Deux véhicules, dont une Twingo, occupés chacun par un passager se suivaient, lorsqu’ils ont été bloqués par un troisième véhicule dont sont sortis quatre hommes armés de kalachnikov. Un des conducteurs des deux voitures bloquées dans ce guet-apens est sorti de la voiture et a été abattu alors qu’il prenait la fuite, le deuxième a été abattu dans le véhicule », a précisé à l’AFP le procureur adjoint André Ribes.

« Les individus n’ont pas encore été identifiés, donc on ne sait pas si c’est lié à un trafic, mais compte tenu du mode opératoire on est dans le registre du règlement de comptes, la piste terroriste est exclue », a indiqué à l’AFP une autre source au parquet, ajoutant qu’il n’y avait pas de blessés.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.