Un groupe fidèle à l’Etat Islamique revendique une série d’attaques sanglantes dans le Sinaï, dimanche 12 avril

 

LE CAIRE — Dans le nord du Sinaï, trois attentats Jihadistes ont tué au moins 13 personnes, dont la plupart était membres des forces de sécurité. 

Lors d’une attaque, une mine sur le bord d’une route a tué 6 soldats égyptiens, dont 2 officiers, près de Sheik Zuweid. 

An Egyptian military vehicle (file photo) was attacked by a roadside bomb in one of three attacks Sunday in North Sinai. / Reuters

Un Tweet diffusé par « la province du Sinaï », groupe qui a prêté serment de loyauté envers l’EtatIslamique, a revendiqué sa responsabilité. Ce groupe s’appelait l’Ansar Bait al Maqdis, auparavant. 

Depuis que le Général Abdul Fattah al Sissi a chassé du pouvoir Mohamed Morsi, en juillet 2013, les Islamistes liés à Al Qaïda et à l’Etat Islamique ont tué des centaines de responsables de la sécurité dans le Nord du Sinaï. 

Un second attentat, dimanche, a tué au moins 7 personnes, dont cinq policiers et blessé 44 personnes à Al-Arish, la capitale de la région du Nord Sinaï, selon la page Facebook du Ministère de l’Intérieur. 

Cet attentat-suicide à la voiture piégée a pris pour cible un poste de police à Al Arish, tuant 7 personnes et en blessant 44, selon les sources médicales, ajoutant qu’on trouvait, parmi les victimes aussi bien des civils que des membres des services de sécurité. 

Le groupe de la « Province du Sinaï » a aussi revendiqué sa responsabilité. Dans une troisième attaque, des Jihaidstes ont ouvert le feu contre des soldats, près de Rafah à la frontière égyptienne avec la Bande de Gaza. Au moins 3 soldats ont été blessés. 

|

Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.