Les modérateurs du Figaro complices des fans antisémites de Dieudonné

5
465

Le plus ancien grand quotidien français en activité, fondé en 1826, a su évoluer avec son temps. Il est aujourd’hui l’un des titres les plus actifs sur internet et notamment sur Facebook, où chacun de ses articles draine des centaines de commentateurs.

Le 11 février 2016, Le Figaro a publié un article intitulé : « Dieudonné: «Choqué», le Crif demande à l’État d’annuler sa tournée ». L’article expliquait la raison de la demande en rappelant que Dieudonné avait « été condamné en France à plus de 60.000 euros d’amendes pour des propos antisémites dans plusieurs affaires ». Il vaut la peine de regarder la liste des condamnations pour prendre la mesure de la nuisance reconnue par l’état de ce personnage : elle est longue.

Les commentaires des lecteurs firent preuve d’une virulence antisémite exacerbée. Jugez-en plutôt en lisant ces extraits relevés sur Facebook le lendemain :

Commentaire publié le plus aimé – 671 « likes » :

Le dernier spectacle de Dieudonné ne possède aucune malice, il n’y a aucune ambiguïté; Elie Semoun a d’ailleurs indiqué à ce sujet qu’il n’y avait strictement rien à reprocher à ce spectacle: il s’agit donc d’une énième chasse à l’homme. Pathétique.

Un commentaire complaisant, déplorant une « chasse à l’homme » sans revenir sur les motifs de ceux qui s’opposent à Dieudonné et présentant le spectacle comme irréprochable, transformant donc l’antisémite en victime.

Deuxième commentaire le plus aimé – 495 « likes » :

Le Crif l’état mais depuis quand les lobby religieux ont le droit de l’ouvrir . Je pensais qu’on vivait dans un pays laïque lol

On peut difficilement faire plus antisémite : « le Crif » est synonyme des Juifs dans l’esprit de nombreux complotistes antisémites de France et « les lobby religieux » est une référence au « lobby juif » sensé contrôler le monde selon les thèses complotistes véhiculées depuis l’apparition il y a plus d’un siècle du faux antisémite des « Protocoles des Sages de Sion ».

Troisième commentaire le plus aimé – 100 « likes » :

Dieudonné a dépassé les limites bien souvent, mais il a mit de l’eau dans son vin depuis et il n’a quand même pas de sang sur les mains. Ceux qui soutiennent la politique anti-palestinienne d’Israel sont bien plus condamnables.

Comme le premier, un commentaire complaisant ; surtout, ce commentaire se termine par une affirmation antisioniste en ligne avec la doctrine de Dieudonné. En filigrane on lit la haine de « Ceux qui soutiennent la politique anti-palestinienne d’Israel » – qui sont bien évidemment les Juifs.

Il fallait attendre le 7ème commentaire pour trouver un avis critique (40 « likes ») :

Tant de commentaires à relent antisémite, tant de soutiens à cette personne aux idées et pensées nauséabondes… Certains devraient franchement faire un examen de conscience, ou à minima arrêter de se cacher derrière l’antisionisme face à leur antisémitisme évident.

Ce commentaire était bien seul, car derrière, le défilé de soutiens plus ou moins antisémites à Dieudonné reprenait. Florilège :

Je ne vois rien d’antisémite dans les spectacles de Dieudonné (…)

puis ils parlent de démocratie quelle blague pour les caricatures c’est la liberty d’expression et pour Dieudonné il faut annulé ses spectacles le lobby juif contre même la France est sous tutelle juifs

De quoi je me mele,ils sont obsédés de leur obséssion de se sentir éternellement persécutés.Mais qu’ils se taisent,c’est la guerre de cents ans qu’ils veulent ? Le crif devrait être interdit. (…)

Ça suffit ! Nous aussi les goys avons le droit de nous amuser. Ça me fait marrer de voir des avocats juifs comme jackubovitz ou autre demander l’annulation du spectacle de Dieudonné alors que dans le même temps, ils defendent les femens qui profanent les églises.

Le CRIF ou l’État c’est un peu la même chose

Le CRIF serait il un état juif dans l’état français !!!

Qui domine les Francais?

Plus besoin de gouvernement, le CRIF est là…..

la France serait elle dirigée par le CRIF ?

Dieudonné dispose de nombreux relais parmi ses fans, qui se mobilisent pour le défendre dès que leur champion est mis en cause dans les médias. C’est normal. Ce qui l’est moins, c’est d’observer une telle unanimité dans les réactions. Cela dénote deux défauts graves dans la modération :

  • Les modérateurs ne retirent pas les commentaires antisémites ;
  • Les modérateurs censurent les commentaires opposés à l’antisémitisme !

Censure des commentaires opposés à l’antisémitisme

C’est là le second aspect du problème, qui soulève la question de la complicité du Figaro, en tant que responsable du contenu modéré sur ses pages, avec les tenants de l’antisémitisme.

J’ai en effet souhaité apporter mon point de vue à la discussion avec le commentaire suivant :

Dieudonné est un homme politique déguisé en comédien. Son signe de ralliement, la quenelle, est un salut nazi inversé; ses fans le font dans tous les lieux juifs possibles et cela n’a rien à voir avec la politique d’Israël mais plutôt avec une volonté de commettre un nouveau génocide contre les Juifs. Cet homme est dangereux. S’il visait les noirs ou les Arabes, il faudrait aussi l’interdire. Là, clairement, il veut du mal au Juifs. La preuve :

sur la page facebook d'un certain Tony Lamhateur (photo signalée)

Le lien joint démontrait que ce geste était délibérément effectué devant toutes sortes de lieux juifs – synagogues, mémoriaux, camps de concentration…

Quenelle d'Alain Soral, du parti Egalité & Reconciliation, au mémorial de la « Shoah » à Berlin.

Mes quatre tentatives de poster ce commentaire, d’abord en entier puis dans des versions simplifiées et édulcorées, se sont vues opposer des refus par les modérateurs, qui plus est dans des délais rapides ! En outre, plusieurs autres personnes qui commentaient le même article m’ont informé qu’elles avaient rencontré le même problème, leurs commentaires étant refusés.

Quenelle à Auschwitz

J’ajoute que j’ai tenté de publier une variante de ce commentaire, lien compris, sur l’espace de discussion suivant l’article sur le site internet du Figaro : j’ai essuyé un autre refus. J’ai cependant réussi à y publier un autre commentaire beaucoup plus général sur la liberté d’expression ; mais dès lors qu’il s’agissait de dénoncer, preuve à l’appui, l’antisémitisme véhiculé par Dieudonné, j’ai fait face au refus.

Ainsi, il est devenu impossible de dénoncer l’antisémitisme au moyen d’arguments factuels. Une véritable censure s’est mise en place. Le journal qui laisse se développer des échanges dans de telles conditions ne doit pas pouvoir esquiver sa responsabilité.

La double faute

Considéré comme un journal de “droite gaulliste et conservatrice”, Le Figaro devrait normalement être à l’écart des tendances radicales affectant notre époque et qui, souvent, véhiculent l’antisémitisme : l’extrême gauche, l’extrême droite et l’islamisme. Et pourtant, les modérateurs du Figaro commettent une double faute : ils tolèrent un grand nombre de commentaires antisémites et, parallèlement, censurent la critique de l’antisémitisme. La concomitance de ces deux phénomènes ne paraît pas pouvoir relever du hasard.

Cette situation est inacceptable. Or le cas cité dans le présent article n’est pas une exception. Sur de nombreux sites, et fréquemment sur celui du Figaro, un observateur attentif peut relever de tels débordements. Les organisations juives, auxquelles les complotistes prêtent bien plus d’influence qu’elles n’en ont, devraient se mobiliser pour exiger des acteurs impliqués – médias, entreprises chez qui la modération est sous-traitée – un comportement plus responsable. Les organisations actives dans la défense de la liberté d’expression devraient aussi s’inquiéter du phénomène car cette valeur, invoquée à tort par les fans de Dieudonné qui oublient que l’incitation à la haine n’en fait pas partie, est aussi mise à mal par la censure sélective que j’ai constatée.

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur », proclame la devise du Figaro, extraite de la pièce de Beaumarchais, « Le mariage de Figaro ». Le Figaro sera digne des éloges les plus flatteurs le jour où il restaurera dans ses commentaires la liberté de blâmer les incitateurs à la haine et où il s’opposera à ceux qui abusent de la liberté d’expression pour blâmer les Juifs dans le but de leur nuire.

Recits d’actu

 

5 COMMENTS

  1. Je comprends le souci de l’auteur de cet article et de ses commentateurs.
    Il se trouve que c’est unilatéral : faites l’expérience suivante pour vous en convaincre.

    Choisissez un article du Figaro sur un aspect de la politique israélienne et rédigez un commentaire la critiquant. Ce commentaire sera :
    – soit refusé directement
    -soit publié et systématiquement refusé, après coup, sous la pression de “alertes” émises par les commentateurs à qui le commentaire ne plaît pas…

  2. La “modération” sur Internet est aussi sous-traitée à des sociétés spécialisées et souvent délocalisées à l’étranger en pays francophone. Aussi je ne serais pas étonné si ceux du du Figaro ne se trouvent pas en fait au Maroc, comme pour d’autres sites. A vérifier…

    • Bravo André, tu as certainement trouvé la bonne réponse !!!
      Il faudrait donc pouvoir contacter celui qui en France supervise, ses modérateurs étrangers,
      afin de lui faire part de tout abus dans la censure !
      Mais il est probable que comme beaucoup de journaliste, il soit de gauche,
      et à gauche, il existe “souvent” une tendance antisémite !!!

      Et certaines personnes ne défendent pas la Vérité,
      mais seulement l’idée qu’il se font de cette vérité,
      ce qui les rend parfois “malhonnêtes” au niveau de la censure !!!

  3. Etant donné le niveau intelectuel très modéré sinon très faible des journalistes et redacteurs de la presse francaise, il n’y a rien d’étonnant qu’ils soient perméables aux thèses antissemites. Leurs manque de rigueur, leur faible niveau de langue, de grammaire ect dénote bien sûr d’un niveau scolaire et universitaire plus que lamentable.Ceux sont des bons à rien qu’ il faut ignorer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.