crédits/photos : AHMAD AL-RUBAYE (AFP) Des combattants des Unités de la mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi) avancent en direction du village irakien de Salmani lors de l'offensive contre les jihadistes du groupe Etat islamique, le 30 octobre 2016
Les forces irakiennes approchent progressivement vers Mossoul avec l’objectif de prendre position à quelques centaines de mètres de la périphérie est du bastion de l’Etat islamique (EI).

D’après un responsable militaire au sein des forces d’élite du contre-terrorisme (CTS), il ne resterait plus que deux villages à conquérir avant d’atteindre les abords est de l’agglomération de Mossoul.

Cette offensive d’envergure, la plus importante à ce jour des forces irakiennes dans leur guerre contre Daesh, est toujours dans sa phase initiale, durant laquelle des dizaines de localités situées dans les plaines autour de la ville ont été reprises aux djihadistes avec le soutien aérien de la coalition internationale.

Depuis le 17 octobre, des dizaines de milliers de membres des forces de sécurité évoluent sur les fronts est, sud et nord. Des unités paramilitaires dominées par des milices chiites viennent par ailleurs de lancer une offensive à l’ouest pour priver les djihadistes de leur liberté de mouvement entre Mossoul et la frontière syrienne.

AHMAD AL-RUBAYE (AFP) "Un char des forces irakiennes avance en direction du village irakien de Salmani lors de l'offensive contre les jihadistes du groupe Etat islamique, le 30 octobre 2016 "
AHMAD AL-RUBAYE (AFP)
« Un char des forces irakiennes avance en direction du village irakien de Salmani lors de l’offensive contre les jihadistes du groupe Etat islamique, le 30 octobre 2016 « 

La coalition internationale avait annoncé vendredi une « pause » de deux jours des forces irakiennes afin de consolider leurs premiers gains territoriaux et se repositionner.

La progression a repris lundi sur le front est où les unités du contre-terrorisme et d’autres forces fédérales tentent d’avancer depuis l’est et la ville de Bartalla vers les villages de Bazwaya et Gogjali.

« Si nous parvenons à prendre ces deux villages, nous ne serons plus qu’à quelques centaines de mètres de (l’est de l’agglomération de) Mossoul », a indiqué à des journalistes à Bartalla Muntadhar al-Shimmari, un lieutenant-colonel du CTS.

I24 News

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.