Photo Jacques Guez (Copyrights)

Lors du 53ème Salon du Bourget (17-23 juin 2019), les drones, qu’ils soient civils ou militaires, seront une nouvelle fois visibles qu’en statique.

D’après le GIFAS, organisateur du salon aéronautique du Bourget, les conditions sécuritaires ne sont toujours pas réunies pour les faire évoluer devant le public. (aerocontact.com)

LE PLUS. LE SAVIEZ-VOUS? Le Cormorant, conçu par des ingénieurs israéliens, est capable de transporter 4 personnes et 500 kg de matériel médical là ou les hélicoptères ne vont pas.

Développé par Urban Aeronautics, en Israël, le Cormorant est un véhicule volant d’urgence qui peut aller partout, même là où les hélicoptères ne vont pas ! Son secret ? En plus d’être compact (6,20 x 3,50 x 2,30 m), il possède 4 rotors carénés lui permettant de voler et atterrir à la verticale dans toutes les zones difficiles.

LE PLUS.

Dans le hangar ultrasécurisé de l’entreprise Israel Aerospace Industries (IAI), on peut déambuler entre des engins dont la silhouette futuriste n’a rien à voir avec l’aéromodélisme: nous sommes chez Malat, la division “avion sans pilote” d’IAI.

La compagnie étatique est l’un des champions d’Israël en matière de Défense. Israël s’est ainsi imposé comme premier exportateur mondial de drones, devant les Etats-Unis. Une prouesse que ce pays de 8 millions d’habitants, plus petit que la Lorraine, est en passe de rééditer en 2014 malgré une concurrence accrue.

« Le marché local est bien trop petit pour nous : plus de 90 % de nos produits sont vendus à l’export et nous comptons une cinquantaine de clients sur les cinq continents »,énumère Jacques Chemla, directeur de la branche MALAT. (israelmagazine.co.il)

www.israelvalley.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.